Art de la guerre monétaire et économique

Le Billet du LUPUS : De la dorure des Palais bientôt n’existera plus…Mais je ne peux pas partir si tu es fauché ! Main basse sur l’or des Nations.

De la dorure des Palais bientôt n’existera plus…Mais je ne peux pas partir si tu es fauché ! Main basse sur l’or des Nations.

Macron n’est pas seulement le liquidateur judiciaire de la France c’est aussi l’un des Banquiers chargé du vol de l’Or des Nations européennes.

En proposant dans le cadre de la réunion du G7  de vendre l’or des Nations européennes pour venir en aide à l’Afrique, Mao Macron le gardien du woke, espère t’il faire mieux que l’un de ses illustres prédécesseurs, ou n’est il finalement que l’instrument d’un Agenda qui ne dit pas son nom ?

Pour rappel en Mai 2004, le très mondialiste Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Economie, annonce la vente de 500 à 600 tonnes d’or de la Banque de France sur 5 ans soit un total de 20% du stock. La France pourra placer l’argent ainsi dégagé sur des devises et des placements obligataires, dont les intérêts serviront à réduire la dette, c’est l’argument pour justifier la vente. On ne sut jamais ce qu’il était advenu de l’or bradé au plus mauvais moment, mais l’on sait ce qu’il est advenu de la dette qui a atteint depuis, et comme par hasard sous le régime Macron,  des niveaux que l’on peut qualifier de…stratosphérique.

De quoi s’agit exactement cette fois ci, et quel « tour de con » mixé dans le woke institutionnelle de la « ripoublique », Macron l’ex Banquier de chez Rothschild chargé des « effusions(de sang) et des acquisitions douteuses » va-t-il vouloir nous jouer ?

En conférence de presse, M. Macron s’est dit prêt à vendre des réserves d’or pour financer le sauvetage des économies africaines.

« Le rendez-vous du G7 doit permettre d’obtenir cet accord historique avec comme objectif d’avoir au moins 100 milliards de droits de tirage spéciaux qui vont vers l’Afrique. C’est un début essentiel. Ce mécanisme devrait être complété par un accord pour vendre aussi une partie de nos réserves d’or et financer ses investissements. Pourquoi ? Parce que les réserves d’or du FMI ont augmenté en valeur au bénéfice de la crise. Parce que l’or a été une valeur refuge. Utilisons ce surprofit pour justement le donner aux pays les plus pauvres, en particulier africains, qui en ont aujourd’hui besoin. Pas dans 20 ou 30 ans, aujourd’hui », a déclaré le président.

Christine Tasin dans Résistance Républicaine pose bien le problème et ses contours, mais malheureusement ne répond que partiellement au comment et au pourquoi :

Macron le fossoyeur de la France invente chaque jour un moyen de plus de tuer la France et les Français.

-Non seulement, depuis 2014, il vend nos bijoux de famille, l’un après l’autre…

http://www.economiematin.fr/news-emmanuel-macron-confirme-une-vente-massive-des-bijoux-de-famille-dans-les-prochains-mois

-Non seulement il nous a endettés à mort sous prétexte de Covid pour nous mettre aux mains des fonds de pension et autres prêteurs, et surtout aux mains de l’UE donc de Francfort, mais  cela ne suffit pas.

-Il ne faudrait  pas que la bête France bouge encore. Il est terriblement préoccupé par l’épargne des ménages sur laquelle il louche désespérément (je luis fais confiance, il va bien trouver comment la voler) ; en attendant il a trouvé comment nous réduire à quia, en vendant notre or, non pas pour sortir la France et les Français de l’ornière, non pas pour créer des entreprises et donc du travail, non pas pour prendre en charge nos SDF et nourrir nos gosses, mais pour l’Afrique !!! Afrique qui vit déjà de nos subventions, aides, prêts jamais remboursés et des subsides énormes que lui envoie la diaspora installée en France. Venant sans doute pour une bonne part du trafic de drogue… ce qui explique aussi pourquoi Macron ne veut pas s’y attaquer.

https://resistancerepublicaine.com/2021/06/12/le-demolisseur-macron-veut-vendre-notre-or-pour-venir-en-aide-a-lafrique/

  Le pourquoi et le comment c’est Tom Luongo le libertarien, un des tout meilleurs analystes politiques et économiques du moment, qui nous l’explique au travers d’un texte lumineux dont j’ai extrait un passage résumant la mécanique du complot à l’œuvre, car n’en déplaise aux lobotomisés, il s’agit bien là d’un complot des Mondialistes fabiens contre les finances publiques européennes, ou du moins ce qu’ils en reste : 

Ce complot, soit dit en passant, consiste à transférer le pouvoir sur la masse monétaire mondiale au Fonds monétaire international (FMI) en supprimant à terme les banques centrales individuelles.

À cette fin, la dernière proposition de Macron est de renflouer l’Afrique parce que le COVID en coordonnant 100 milliards de dollars de ventes d’or des réserves nationales du G-7. A qui vendraient-ils cet or ? Au FMI. Cet argent peut ensuite être distribué par le FMI, en augmentant l’offre de DTS – droits de tirage spéciaux – en utilisant l’or comme garantie pour les prêts de développement.

Il parle ici de 100 milliards de dollars. Cela représente environ 1600 tonnes d’or aux prix actuels. 32150,7 onces/tonne x 1900 $ l’once. 0,06109 milliard de dollars par tonne. 1610 tonnes d’or.

Maintenant, il est intéressant de noter qu’un lecteur sur Twitter a rassemblé beaucoup de pièces avec cela, en disant, en fait, que c’est l’histoire de couverture humanitaire pour la liquidation prochaine de l’Italie.

Après avoir parlé avec le Mittdolcino.com, un blog italien avec une mission similaire, il est bien compris dans les cercles italiens que la liquidation de l’Italie est en bonne voie et que Mario Draghi a été mis au pouvoir pour y parvenir.

L’Italie possède officiellement 2450 tonnes d’or, plus ou moins. Macron peut lui demander de mettre la main à la poche car elle doit au moins autant à la BCE et à l’Allemagne par le biais de Target 2. Draghi a déjà précisé qu’il n’y aura pas d’Italeave sans paiement de cette dette. Il l’a dit en tant que président de la BCE. Avec Christine Lagarde au pouvoir, cette exigence est toujours présente. Maintenant qu’il est Premier ministre, l’Italeave n’est plus envisageable. Pire, il peut effectuer ce transfert dès qu’il y a une couverture politique pour cela.

Vendre une partie de l’or de la France au FMI pour financer un nouveau programme de colonisation en Afrique ?

Pas étonnant qu’il se soit fait gifler la semaine dernière.

Cela dit, puisque ce plan est maintenant connu de tous, quelles en sont les implications ?

  1. Il donne une couverture politique au vol de l’or de l’Italie, un don humanitaire du premier monde vertueux.
  2. Il place le FMI au centre de la stratégie de renflouement post-COVID, évitant ainsi l’agression de l’UE contre ses propres membres.
  3. Il regroupe les réserves d’or occidentales actuelles en une seule institution plutôt qu’en un ensemble de réserves disparates.
  4. Il donne au FMI encore plus de munitions pour lutter contre l’accumulation effrénée d’or de la Chine et de la Russie et le présente comme l’avenir d’un gouvernement mondial imposé par l’ONU.
  5. Il indique à tout le monde que l’Europe perd du terrain face à la Chine et à la Russie en Afrique pour l’avenir des terres rares et du lithium nécessaires à leur révolution verte.
  6. Elle fait savoir au monde entier que l’UE est désormais sûre de sa capacité à recoloniser le tiers-monde grâce à la primauté de son autorité centrale non élue.
  7. Cela va de pair avec l’accord mondial sur l’impôt minimum sur les sociétés… car une fois qu’ils seront tous d’accord sur ce point, il faudra une agence d’exécution… cette agence sera confiée aux Nations unies et collectée par le biais du FMI.
  8. Cela ouvre la voie à des CBDC nationales (monnaies numériques) non liées à l’or mais soutenues par un panier de « DTS adossés à l’or » et à une politique fiscale.
  9. Il s’agit également d’une attaque frontale contre le bitcoin et les crypto-monnaies qui gagnent très rapidement du terrain dans les pays africains les plus vulnérables aux chocs de l’offre et de la demande de dollars, maintenant que le réseau Lightning s’est révélé fonctionnel.
  10. Il a payé que les changements aux ratios de financement stable de Bâle III sont là pour augmenter le prix de l’or, en supprimant la capacité de la Fed à le garder sous contrôle par les marchés à terme et l’or papier non alloué.

Tout ceci mérite commentaires et quelques explications.

A la lecture de ces deux textes vous l’aurez compris, de l’Afrique, Macron s’en soucie comme d’une guigne,  ce qu’il vise avant tout la concernant,  c’est  au plus « Pétrole contre nourriture sur le modèle américain » et au pire : le néo esclavagisme par la dette sur le modèle chinois. Le modèle chinois, décidément très en vogue en ce moment,  c’est celui qui fait « führer »  en Afrique actuellement et qui renvoie le vieux modèle de la « France Afrique » aux calanques grecques, parce que plus adapté au monde d’après, et trop couteux en corruption et autres frais princiers. Voilà pour le premier élément du Plan qui vise à la reconquête de l’Afrique et de ses inestimables matières premières par le biais d’une dette à jamais irrecouvrable par les Français mais dont le FMI appliquant la méthode argentine saura toujours quoi faire .

Deuxième phase du plan :

Remplacer l’Europe par l’Afrique, les populations en plus, et bien sur les matières premières en moins. Si en plus le climat est de la partie cela devrait être chose facile, faute de réfugiés de guerre ethnique que l’on a provoqué, les refugiés climatiques feront donc l’affaire. Ce grand « remplacisme » est déjà effectif dans certains quartiers de Paris, reste plus qu’à l’étendre à la ruralité européenne qui finira bien par comprendre que l’on ne veut plus d’elle ici ni ailleurs !  

Néocolonialisme, immigration remplaciste,  venons en à la 3ème phase du plan, la plus importante (quoique…) puisque elle touche  directement à l’aspect monétaire et donc à la souveraineté économique et financière des Nations européennes :

Au nom de la dette due à l’Allemagne accumulée via Target 2 (qui recouvre une partie de la dette globale seulement), l’objectif est de légitimer  le transfert de l’or des pays européens du sud vers « l’Allemagne américaine »,  puis vers le « Fmi mondialiste » ultime garant des prêts accordées, et future Mēga banque centrale du futur gouvernement mondial. Le tout en partenariat avec la Banque Mondiale, et sous la supervision de la Banque des Règlements Internationaux (BRI) déjà en place tout comme Davos, en Suisse, décidément plaque tournante du mondialisme, et refuge des apatrides.

Qui est visé en priorité par l’opération main basse sur l’or des Nations, en premier lieu l’Italie et en second lieu la France.

  • Toutes deux ont à la tète de leurs gouvernements d’anciens banquiers : Mao Macron le déconstructionniste pour la France, et Super Mario Draghi pour l’Italie, roi de la console d’optimisation de la dette.
  • Toutes deux sont surendettés et redevables à l’Allemagne et à l’euro pour garantir leur fin de mois, et le règlement des « sales airs » de leur pléthorique classe de fonctionnaires « ponctionnaires », sans oublier une charge d’intérêt de dettes très dépendante du maintient de taux d’intérêt bas sur les marchés financiers, que seul la protection du bouclier allemand est à même de leur offrir.
  • Enfin toutes deux ont de jolis stock aurifères, de quoi faire rêver et saliver plus d’un fonctionnaire hors sol et non imposable du FMI.

L’Italie semble la plus mure pour le transfert (vol) de son or puisque, outre une dette publique conséquente, 160% de son PIB, cependant en majeure partie aux mains des citoyens italiens, elle est avec l’Espagne la Nation européenne  qui doit le plus d’argent au Maitre germanique, une  bagatelle de 500 milliards d’euros. On dirait même qu’il y a un problème de confiance entre le Maitre et l’esclave, car l’Italie montre depuis quelques années des velléités à vouloir sortir de l’Euro, en oubliant de régler sa « dette/réparation » au Kaiser Merkel, objectant maladroitement que cette dernière n’est pas due. 

J’en veux pour preuve qu’ on dirait bien qu’en Italie un ancien banquier central  nommé Mario Draghi après des années passées chez Goldman Sachs, et après avoir laissé filer la dette italienne à la BCE, ait été embauché comme Premier Ministre, pour faire un CERTAIN travail , et tout le monde coté politique italien, Salvini compris, va bien jouer en « harmonie » avec lui, unité nationale « lavalienne » oblige, probablement jusqu’à ce que le travail soit fait, et bien fait.

Car « extraire » la richesse nationale sous quelque justification que ce soit ne saurait servir de prétexte à une rébellion quelconque, la dette immobilise toujours l’Italie dans l’Europe, même si sa dette existante est répudiée par une ligue quelconque, ou un mouvement 15 étoiles. Draghi sauvera toujours l’euro et donc l’Allemagne, c’est l’exécutant de Bruxelles, je dirais même plus c’est le LEON liquidateur de Bruxelles,  et il n’a pas l’intention de permettre à sa patrie d’origine de saccager son héritage BCE. Et n’oublions pas que les troupes de l’OTAN stationnées sur place veillent au grain au cas où  !  Mais nous sommes entre gens « civilisés » et chacun sait jusqu’où il peut aller pour éviter de se « faire casser les genoux ».

Quant à la France, elle n’est pas en reste,  c’est toujours une poudrière dans la zone fumeur, et les banques françaises sont à la merci de l’assurance contre le défaut de la dette souveraine italienne qu’elles détiennent pour une bonne partie, le tout réassurée par les banques allemandes qui n’entendent pas se laisser couler comme au bon vieux temps de : » l’Allemagne paiera ! » . Aucune d’entre elles ces banques, ne peut se permettre de laisser l’Italie ou tout autre pays membre récalcitrant de « l’euro » rester solvable indépendamment de la BCE. C’est ce qu’on appelle « l’argent fou »: « Je ne peux pas partir si tu es fauché ». La politique européenne était sans doute plus facile à comprendre quand Davos n’était qu’une station de ski Suisse que je ne pouvais pas me permettre. Maintenant que tout est interconnecté, tout est devenu si complexe et si tordu, qu’un incendie en Italie peut mettre le feu à la France et vice versa, ce qui nous tient tous prisonniers de l’euro, esclaves de la dette, et soumis à l’Agenda implacable de Davos .

En attendant l’achèvement finale des populations européennes dans un metling pot américanisé, la BCE va donc continuer le programme d’endettement à perpétuité: PEPP de 1.850 milliards d’euros jusqu’en mars 2022, plus les 20 milliards d’actifs rachetés tous les mois. Qui s’en souvient, mais la BCE a acheté des actifs français en 2020 qui couvraient 88 % de nos besoins de financement de 212 milliards d’euros, selon l’INSEE. La BCE détient aujourd’hui 650 milliards d’euros de titres français, soit le quart de notre dette publique. Pour rappel depuis mars 2020, la BCE a racheté 1.115 milliards d’euros de dettes des États et d’entreprises.  En un an, le bilan de la BCE a augmenté de 50 % pour atteindre, aujourd’hui, le chiffre astronomique de 7.680 milliards d’euros. Tous les mois, la BCE continue de racheter 100 milliards d’euros d’obligations.

Avec une dette bientôt à 120% de son PIB, un déficit budgétaire annoncée en 2021 de 9,4 % du PIB, et avec un début de dette Target2 vis à vis de l’Allemagne, la France semble donc  toute prête à subir le sort de l’Italie, et à voir son or réel filer hors de ses frontières virtuelles. Et cela dans l’indifférence générale d’une population qui s’abstient…même de penser à son avenir, et à celui de ses enfants. 

LE LUPUS

« La France traverse une période de terrible vulgarité louisphilipparde. Dans les milieux où je vais parfois, il n’y a que trois sujets de conversation : la vie privée d’abord, la grande politique vue à travers les petits intérêts, et la vantardise. Bref, c’est la grossièreté » FRANCOISE SAGAN

EN BANDE SON :

3 réponses »

  1. Cette tragédie dont la dramaturgie me fait penser a celle de L’Or du Rhin , : Das Rheingold l’ opéra en un acte de Richard Wagner.
    l’Or, au prix d’un serment magique — renier le pouvoir de l’amour, bannir le plaisir d’aimer — peut être forgé en un anneau qui donne à son possesseur « Erbe » et « maßlose Macht » (« Héritage, fortune » et « pouvoir, puissance démesurée »).
    Je fais l’œuvre de Dieu disait un patron de Goldman Sachs…inversion :ils retournent tout:
    L’œuvre au noir de l’Involution
    Nous tous, pris dans la spirale infernale du torrent de boue en putréfaction que charrie cette cohorte de démons .
    Comme sur un bateau ivre il faut s’arrimer au mat .
    Ou comme dans l’opéra commencer a entrevoir les dieux qui galopent vers nous sur un air de Wagner .

  2. J’aime bien « LEON liquidateur de Bruxelles »… Sinon, tout le texte est, malheureusement, juste. On est foutu.

  3. Nous sommes le 8 Juillet 2021…

    « Un joujou extra qui fait crac boum hu… »

    L’art et la manière, c’est l’art de la guerre. De dysfonctionnements en déséquilibres les derniers soubresauts spasmodiques des monnaies courantes accouchent d’un mort-né sans âme… ni tête !

    La Ransomwar a carte blanche, sans contacte, elle fait un tabac chez votre buraliste ou derrière l’écran de votre burger DAB. Le virus sont dans la puce… et les sales mains.

    Dans la Zone €urogène, y a plus de plaisirs ! La stimulation sous perfusion et assistance respiratoire
    reste inconfortable, sans compter sur les préservatifs perfecto-reversibles anti-crevaison et pannes sèches qui bloquent la circulation éjaculatoire.

    Y a pas encore le feu au lac, restons calme !

Laisser un commentaire