REBLOG

La Revue de Presse de « l’inestimable » Nicolas Bonnal : La dictature comme à la parade, pourquoi c’est si facile en France.

La Revue de Presse de « l’inestimable » Nicolas Bonnal : La dictature comme à la parade : pourquoi c’est si facile en France.

Tyrannie turbo tous azimuts : « le passe sanitaire» étendu en août par le macaron 2% aux bars, restaurants, trains, avions, hôpitaux et maisons de retraite » ; bravo les optimistes type Sannat ; bravo la belle révolution façon Raoult. Mais avec un peuple de zapotèques comme ça, pourquoi se gêner ? La presse est euphorique ; 17 000 réservations de demandes de vaccin par minute durant cette allocution chérie et si nécessaire. On verra si le populo réagira ou s’il finira petite fourmi rouge et grillée. Florian est toujours prêt à résister ; Marine défend les libertés individuelles ; Dupont-Aignan excellent : va-t-il se retrouver en prison ? Combien de millions de morts et emprisonnés l’an prochain ? La gauche va-t-elle renouer avec sa Terreur bien-aimée et ses Marat médicaux ?

Asselineau contre le coup d’Etat sanitaire : vive la droite décidément. «Toute l’allocution de #Macron20h est une provocation. L’oligarchie qui « tient » Macron lui a donné son ultime feuille de route avant qu’il ne soit exfiltré de l’Élysée en 2022 comme prévu ». Que veut dire Asselineau ? Que l’oligarchie remplacera Adolf I par Adolf II ? Or pour imposer un fascisme, on n’a pas besoin d’une oligarchie : on a juste besoin d’un peuple de soumis, de peureux, de jobards, de crétins, de débiles : un million de vaccinés depuis hier soir (LCI). Le pouvoir les a compris et bien calculés. Ils veulent partir en vacances, pas « mourir pour la Liberté ». La république c’est depuis 1870-71 une association de financiers, de politiciens et de journalistes, rien d’autre. Cette fois ils ont décidé de passer vraiment à l’action ; et le peuple hébété est passé à l’inaction. Point.

Pourquoi le bourgeois aime la merde, la télé et le vaccin – sans oublier Macron ou Xavier Bertrand (par Léon Bloy) : « Tous les goûts sont dans la nature… du Bourgeois, cela va sans dire. Essayez de vous représenter une telle universalité de goûts chez un poète ! Et remarquez, je vous prie, qu’il n’est pas question de goûts très variés, de goûts très multiples, mais de tous les goûts, depuis le goût de l’ambroisie jusqu’à celui de la merde, inclusivement. Tel est le Bourgeois, il aime tout et il avale tout. Du moins le malin qu’il est voudrait le faire croire. Mais je connais ses pentes et je ne le vois pas très-bien aimant des choses propres. C’est là son indiscutable et sempiternelle supériorité qu’il cache en vain. »

SOURCE NICOLASBONNAL.COM

« L’homme moderne est un prisonnier qui se croit libre parce qu’il s’abstient de toucher les murs de son cachot »

L’homme moderne est un prisonnier qui se croit libre parce qu’il s’abstient de toucher les murs de son cachot.

[« El hombre moderno es un prisionero que piensa que es libre porque se abstiene de tocar las paredes de su mazmorra. »]

Nicolás Gómez Dávila – Escolios a un texto implícito (1977)

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

Tagué:

3 réponses »

  1. Et bien oui, la bascule est à la mesure de l’illégitimité de M. Macron. Pourquoi se gêner quand tout est perdu, honneur avec? Tout ça pour du fric!

  2. « Stratégie du Choc » à la Naomi Klein durant les vacances ????
    Idem pour la Réunion du (double) Parlement à Versailles le 21 Juillet 2021 pour voter les « Lois d’Exception »….
    La Dictature En Marche ….

Répondre à jocker Annuler la réponse.