Afghanistan

La Réflexion du Jour : Un Dealer peut en cacher un autre Par Le LUPUS

Un Dealer peut en cacher un autre

Une Réflexion peut être à mettre en lien avec le départ des Etats Unis d’Afghanistan, et leur abandon du juteux marché de l’héroïne au profit de potentats locaux…

Tout se tient, et la mondialisation n’a pas seulement fait sauter les frontières géographiques, elle a rendue poreuse les délimitations entre argent sale et argent propre. En matière financière il y a une notion très importante c’est la vitesse de circulation de la monnaie. Et la grande lessiveuse à blanchir sert à ça, à augmenter la vitesse de circulation monétaire, pour ainsi à maintenir le système économique US à flot.

Actuellement la pompe à fric c’est le vaccin seul collatéral réel de la guerre épidémique, le fournisseur de drogue monétaire aux Etats c’est le Dealer et son argent sale, les Banques centrales et les  Paradis fiscaux servent d’intermédiaire, et transforment le plomb en or. Les Etats Unis ont préféré sous traiter au secteur privé taliban jugé plus performant, plutôt que de continuer à traiter un pan entier  de leur économie via leur armée « publique » devenue avec le temps trop couteuse et dont la mission de formation des autochtones était de toute façon terminée, Trump l’avait déjà annoncé. Money is Money !

D’une manière globale et indépendamment d’un possible vrai problème sanitaire, la politique du tout vaccin sert à çà : Remettre rapidement dans le circuit monétaire de l’argent frais mais sale, thésaurisé inutilement à contre emploi dans le bitcoin et autre monnaie virtuelle, pour ainsi réinitialiser le système économique occidental dans le but d’empêcher l’écroulement des Etats-Nation criblés de dettes. C’est la réponse complémentaire et indispensable des NéoConservateurs US au grand reset jugé trop « traditionnel » voulu par les Mondialistes. Et tout ceci en fin de compte, vaut bien la vente de quelques bijoux de famille par la CIA.

LE LUPUS

EN BANDE SON :

3 réponses »

Laisser un commentaire