REBLOG

Poutine ordonne à tous les travailleurs de rester chez eux pendant une semaine face à une flambée record du COVID

Poutine ordonne à tous les travailleurs de rester chez eux pendant une semaine face à une flambée record du COVID

Dans le même temps, à Moscou, tous les non-vaccinés de plus de 60 ans vont devoir se confiner 4 mois (TASS).

Les villes de Russie semblent se diriger vers un nouveau confinement, bien que le vaccin Sputnik V ait été le premier au monde à être déployé l’année dernière et qu’à ce jour, on estime qu’un tiers de la population est entièrement vaccinée. Pourtant, cette semaine a été marquée par de nouveaux records quotidiens, les cas confirmés de coronavirus augmentant une fois de plus.

Mardi, on a enregistré le plus grand nombre de décès en une seule journée depuis le début de la pandémie, avec 1 038 décès dus au virus, selon l’Associated Press. Le président Vladimir Poutine a annoncé mercredi un ordre presque sans précédent à tous les travailleurs du pays de rester chez eux pendant une semaine. Dans certaines villes durement touchées, le mandat pourrait aller jusqu’à deux semaines. Toutefois, les autorités n’ont pas voulu imposer un véritable confinement national.

Lors des déclarations de mercredi, les autorités sanitaires russes ont signalé 34 073 nouveaux cas de coronavirus au cours des 24 heures précédentes, soit un nouveau record quotidien.

Le plan d’arrêt de travail a été initialement proposé par le cabinet de M. Poutine – que le président soutient désormais – pour entrer en vigueur le 30 octobre et se poursuivre pendant la première semaine de novembre.

« Notre tâche aujourd’hui est de protéger la vie et la santé de nos citoyens et de minimiser les conséquences de la dangereuse infection », a déclaré M. Poutine lors d’un appel vidéo avec des responsables mercredi, selon l’Associated Press.

« Pour y parvenir, il faut tout d’abord ralentir le rythme de la contagion et mobiliser des réserves supplémentaires du système de santé, qui fonctionne actuellement sous une forte pression », a-t-il ajouté.

M. Poutine a également exprimé sa frustration face à l’évolution de la pandémie, alors que le vaccin est disponible depuis longtemps pour tous ceux qui le demandent : « Je ne comprends pas ce qui se passe », a-t-il déclaré. « Nous disposons d’un vaccin fiable et efficace. Le vaccin réduit réellement les risques de maladie, de complications graves et de décès. »

« Il n’y a que deux façons de surmonter cette période : tomber malade ou recevoir un vaccin », a déclaré Poutine. « Il est préférable de se faire vacciner, pourquoi attendre la maladie et ses graves conséquences ? S’il vous plaît, soyez responsable et prenez les mesures nécessaires pour vous protéger, protéger votre santé et vos proches. »

Les rapports estiment qu’environ 45 millions de Russes sont entièrement vaccinés, ce qui représente 32 % de la population totale de 146 millions d’habitants. Selon France24, l’hésitation reste généralisée en raison des « signaux contradictoires » émis par les autorités gouvernementales, à l’instar de la confusion et des messages contradictoires observés aux États-Unis et dans d’autres régions du monde :

Bien que la Russie soit devenue en août 2020 le premier pays au monde à autoriser un vaccin contre le coronavirus et que les vaccins soient abondants, les Russes hésitent à se faire vacciner, un scepticisme imputé aux signaux contradictoires envoyés par les autorités.

Tout en vantant les mérites de Sputnik V et de trois autres vaccins nationaux, les médias contrôlés par l’État ont souvent critiqué les vaccins de fabrication occidentale, un message controversé qui, pour beaucoup, alimente les doutes du public sur les vaccins en général.

Vous trouverez ci-dessous quelques détails supplémentaires sur les récents développements concernant le Covid en Russie, via le Moscow Times :

    • Le président Vladimir Poutine a annoncé une semaine chômée en Russie du 30 octobre au 7 novembre. Il a exhorté les Russes à se faire vacciner et a déclaré que les jours fériés pourraient être prolongés si les cas ne commencent pas à diminuer.
    • Selon un ordre du gouvernement de Moscou envoyé mercredi aux entreprises de la ville, Moscou sera soumise à un confinement strict si les infections à coronavirus continuent d’augmenter.
  • Le maire de Moscou a annoncé mardi qu’il prévoyait de réintroduire le travail à distance, la vaccination obligatoire des employés de service et d’autres mesures visant à ralentir la quatrième vague de la pandémie de coronavirus à partir de la semaine prochaine.
  • À l’échelle nationale, 87 % des lits d’hôpitaux réservés aux patients atteints du coronavirus sont occupés, a déclaré mercredi le vice-premier ministre Tatiana Golikova lors d’une réunion télévisée avec le président Vladimir Poutine.

Si l’arrêt de travail d’une semaine décrété par Poutine à l’échelle nationale est décrit comme un « ordre », il est difficile de savoir dans quelle mesure il sera appliqué légalement ou s’il sera assorti de sanctions si certains bureaux et entreprises restent ouverts pour leurs employés.

SOURCE

Locdown à Moscou : le business perd confiance dans le pouvoir

Les mesures annoncées hier pour Moscou par Sergueï Sobianine ont provoqué stupeur et incompréhension dans les milieux économiques de la capitale. La réaction la plus répandue est très simple – et parfaitement logique : on a investi des millions dans les moyens individuels de protection sanitaire, on a vacciné tout le monde et de toute manière, on nous ferme. La réaction suivante sera : alors, puisque de toute manière ça ne change rien, pourquoi obéir ? Quand le fanatisme conduit au nihilisme, c’est toute la stabilité de la société qui est en jeu. Sans parler des risques sérieux de disparition de cette classe moyenne russe, qui venait juste de revenir à la vie.

Les mesures annoncées hier par le maire de Moscou (voir notre texte ici détaillant ces mesures de lockdown) ont eu l’effet d’un choc. L’intérêt des chocs est qu’ils réveillent les dormeurs. Les entrepreneurs moscovites n’en reviennent pas, ils ont fait tout ce qui leur était demandé, ils n’ont même pas été prévenus et ne s’attendaient pas à une telle violence. Mettre la capitale en quarantaine, interdire toute activité pendant dix jours, sans même donner la possibilité aux acteurs économiques de s’organiser en avance est soit de l’incompétence économique pure, soit du mépris politique total, soit le signe que les intérêts en jeu sont ailleurs. Car à peine remis, et pas totalement, des fastes covidiennes, entre ses restrictions et ses QR Codes momentanés, beaucoup annoncent une fermeture fort possible, que les mesures de soutien vaguement annoncé ne sauveront pas.

Le secteur du cinéma est pris de court – entre fermetures et QR Codes, ils déplacent toutes les grandes premières, qui devaient avoir lieu début novembre. Selon les professionnels du secteur, 40% des revenus du cinéma viennent des films en salle, il va donc y avoir toute une chaîne de conséquences néfastes, qui va se mettre en place. Surtout que tout le monde a été pris de court.

La situation est la même pour les salles de concert, d’autant plus que des concerts particulièrement rentables étaient justement prévus pour les fêtes de début novembre. Les professionnels du secteur ne comprennent pas, par ailleurs, pourquoi les théâtres peuvent fonctionner à 50% et eux doivent fermer … L’ombudsman des évènements culturels de masse déclare que la tendance est à l’annulation massive des billets et l’arrêt total des ventes. « C’est effondrement pour un secteur, qui a déjà perdu 90% de ses gains« . Et ici aussi, les salles de spectacles sont un maillon dans un chaîne professionnelle.

Idem pour les organisateurs d’évènements professionnels – des annulations en cascade, des reports, car les commanditaires ne veulent pas organiser ces évènements on line, ils veulent du réel et attendent donc que la vague passe.

Les restaurateurs, eux, sont au bord de la faillite, sauf pour les chaînes de fast food évidemment, alors que selon leurs propres dires, ils ne se remettent déjà pas des pertes dues au QR Code de cet été. Ils regrettent de n’avoir pas été prévenus en avance, pour gérer la question des achats au moins, voire des locations. Passer à la vente à distance n’apporte rien, sauf pour les suchis et les pizzas. Au contraire, ils affirment que cela leur coûte plus cher car il faut continuer à acheter des produits et à payer le personnel, alors que le volume des ventes n’est pas comparable. Beaucoup ont déjà fait faillite, et ça va s’aggraver. Le directeur d’Opora Russie déclare qu’à l’exception des grandes chaînes de fast food, les restaureurs vont perdre tout leur bénéfice et les aides vaguement envisagées n’empêcheront pas la vague de faillites.

Les magasins ne sont pas plus heureux. Selon la directrice de l’un d’entre eux :

« Il est difficile de voir quelque chose de positif dans ce lockdown. Nous avons dépensé des millions de roubles pour les mesures de sécurité sanitaire, nous avons vacciné quasiment tout le personnel et de toute manière l’on ferme les magasins, quand l’accès est libre dans les transports publics par exemple. Ca ne semble pas très logique tout ça.« 

Le business prend conscience de l’inutilité de la docilité : la soumission n’a jamais sauvé personne. Car ils ont tout fait : masqués et même gantés du matin au soir les pauvres personnes qui y travaillaient, ils les ont forcés à se vacciner en expliquant que c’était la seule manière de pouvoir continuer à travailler, pour que l’entreprise ne ferme pas. Et les entreprises vont fermer. Et certaines vont faire faillites. Et beaucoup vont avoir de sérieux problèmes de trésorerie. Ils n’ont plus aucune confiance en ce pouvoir local – quant au pouvoir fédéral, c’est de plus en plus flottant.

Si l’on voulait déstabiliser la société en détruisant la classe moyenne, qui venait enfin de se reconstituer en Russie, qui est le socle de stabilité de toute société, l’on ne s’y prendrait pas mieux.  

Source

« Arrivés dans de telles époques, nous vacillons et trébuchons. Le sentiment d’un manque infini nous fait voir pleins d’attraits l’avenir et le passé. Nous vivons ainsi dans des temps écoulés ou dans des utopies lointaines, cependant que l’instant s’enfuit. » Ernst Junger

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

8 réponses »

  1. L’ Amérique et la Chine joue à touche pipi sur terre et sur mer; l’Europe, comme un canard sans tête divague. Savoir qui pissera le plus loin, on s’en fiche ! Pékin et washington se la jouent façon nationalistes pour amuser la galerie et faire peur au reste du monde; le premier se tape un burger, le second un canard laqué avec des baguettes. L’Europe se la joue islamo-gaucho. Qu’elle se prépare à quelques attentats, téléguidés ou non, pendant que Taïwan, la Corée du Sud et le Japon sentiront l’urine américano-communiste.
    M’intéressant de très longue date à la géopolitique ne fait pas de moi un expert à Miami où à Pékin, certes, mais ne me fait pas pour autant un ignorant de la chose. Quant à l’ours soviétique qui baille d’ennui, je n’irais pas lui piqué les fesses…Bons baisers de Moscou

    J’en suis venu à me poser une simple question, considérant les points précités en les reliant à l’extraordinaire covid entretenu avec zèle par toutes les nations puissantes:
    – Les courbes parlent d’elles-même, no comment.
    – Si une vaccination pouvait ne pas renforcer un virus, cela se saurait.
    – Poutine est loin d’être un macron, un biden; il sait que les « vaccins » anti coviS sont des poisons mortels. Lui est un nationaliste convaincu, je ne le vois pas empoisonner le peuple Russe. Alors, je cherche l’erreur!

    Voici ma question: est-ce que toutes ces puissances s’amusent entre elles, s’évitant mutuellement un bonne troisième guerre mondiale, mais s’entendant comme cochons pour réaliser l’effondrement synchronisé avec la mort espérée de tous les vaccinés, à plus ou moins long terme, érigeant les Georgia Guidestones en grand maître dans l’art dé la dépopulation ?
    Ou attendent-elles que les peuples se massacrent en guerres civiles à l’échelon planétaire ? Dans tous les cas de figures, les G.G.S sortent gagnantes; les peuples se sont massacrés…Le beurre ira toujours dans les épinards des oligarques…
    Cela peut faire froid dans le dos, mais prévoir de bonnes laines !

  2. (Suite et fin)
    Population russe:146 M soit: 0,154% de décès par le Covid ; actuellement 154 morts pour 100 000 habitants,.
    Décès dus au Covid 225 K pour 8,08 M de Cas, ce qui représente 2,78 % de décès dans cette tranche de population.
    ,
    45 M de personnes vaccinées soit 30,82% de la population.

    Population mondiale:
    Asie 4 679 661 000 soit 59,4% de la population mondiale.
    Afrique 1 373 486 000 soit 17,4% de la population mondiale.
    Europe 747 747 000 soit 9,5% de la population mondiale.
    Amérique latine et Caraïbes 669 744 000 soit 8,4% de la population mondiale.
    Etas unis et Canada 371 108 000 soit 4,7% de la population mondiale.
    Océanie 43 220 000 soit 0,5% de la population mondiale.
    Population mondiale 7 874 966 000 : Chiffres établi à la mi-2021)

    Nombre total de personnes atteintes du Covid dans le monde:
    243 000 000, Décès 4 940 000, Soit: 2,032% de mortalité
    Population mondiale 7 874 966 000 soit: 0,0627% de décès au niveau mondial.

    Ce sont des chiffres dits officiels. Cependant aucun pays n’indique, sans conteste possible, le nombre de vaccinés qui meurent suite à la vaccination ou qui finissent avec des lésions irréversibles ou qui recontractent le Covid sous ses formes les plus graves…Voir pour exemple ce qui se passe en terre d’ Israël.
    Nous savons tous, au moins en ce qui concerne notre pays (l’Angleterre ne faisant plus partie de l’ Europe), que les chiffres annonçant les morts par le Covid sont falsifiés pour terroriser le peuple, chiffres incluant des morts par accidents ou par une quelconque autre maladie. Les exemples ne manquent pas ; j’en connais certains qui sont proches et avérés !
    Se souvenir aussi de l’interdiction formelle de pratiquer des autopsies. Et pour cause !
    Se faire « vacciner » alors que le risque mondial de mourir du Covid ne représente actuellement que 627 décès sur 1 000 000 de personnes ? La belle affaire !

    «  La vérité si je mens ? »

  3. le covid est une imposture mondiale cachant d’autres projets beaucoup plus inquiétants les mondialistes fascistes dont Fauci ont été confondus par leur expérience sur le gain de fonction de ces virus artificiels,plus grave les femmes vaccinées se retrouvent ayant perdu leurs règles qui ne reviennent pas au bout de 4 mois (l’infirmière en question est celle qui me soigne pour mon cancer).Accèssoirement le dtu des masques pour la taille des mailles est de 3 microns (millionième de mètre) la taille des virus de 0,2 a 0,5 nanomètres(milliardième de mètres) tout les masques ffp2 et 3 sont donc inutiles puisqu’ils laissent passer de 60 000 a 150 000 virus par maille.Faites une expérience très simple prenez un sac de ciment verser la poudre dans un seau en portant un ffp2 et vous verrez et sentirez que le ciment pulvérisé passe allègrement au travers.La vraie raison de toute cette mascarade est la marche vers le post-humanisme voulu par les mondialistes ,ça va foirer comme toutes les utopies mais coûter très cher le tout joint à un manque d’énergie qui s’accentue de jour en jour sans aucune solution alternative

  4. Je plussois vos écrits, Monsieur Weingarten, Peut-être avez-vous vu sur le site de Brighteon cette magnifique avancée dans le crime de masse nazitaire? voulu, c’est une forte probabilité par une mal baisée ?:La chienne de Buchenwald fait pâle figure en comparaison.
    https://www.naturalnews.com/2021-10-25-australia-tyrants-promise-to-flood-the-country-with-virus-carrying-vaccinated-people.html
    Cela ramène à un petit moustachu qui parviendra à démontrer, malheureusement, qu’il n’était qu’un apprenti malfaisant et diabolique!
    Je parierai mon chapeau à manger qu’il va vite être éjecté de sa première place !
    Les paris sont ouverts !

Laisser un commentaire