REBLOG

États-Unis: les prix du bois s’envolent

États-Unis: les prix du bois s’envolent

By rfi.fr 2 min View Original

Construction d
Construction d’un bâtiment dans l’Illinois, aux États-Unis. © Getty Images / Bloomberg / Tim Boyle

Une multiplication par quatre depuis le début de l’année et de la reprise. Les prix du bois de construction s’envolent aux États-Unis. Il y a deux raisons à cela : d’abord la hausse de la demande. La construction de maisons neuves dans un pays où la plupart d’entre elles sont en bois. Après le pic de la pandémie, les milléniaux et les jeunes actifs veulent s’installer et font construire des maisons individuelles.

L’autre raison, c’est la difficulté à faire s’adapter l’offre. Le bois de construction, c’est un matériau à croissance lente. Il faut du temps pour faire pousser un arbre qui peut fournir des planches et des panneaux suffisamment grands. Difficile donc d’augmenter la production du jour au lendemain. Par ailleurs, les difficultés logistiques d’approvisionnement frappent le secteur comme les autres.

De nouvelles sources d’approvisionnement

Les constructeurs américains cherchent donc du bois partout. Consciente du problème, l’administration Biden a même lancé un processus de révision des surtaxes sur le bois de construction canadien. Ce pourrait être la résolution au moins provisoire d’un conflit vieux de plusieurs décennies.

Les États-Unis cherchent aussi à diversifier leurs sources d’approvisionnement. Direction l’Europe, donc. Mais sur le vieux continent, la demande américaine se heurte à deux problèmes. D’abord les limitations à l’exportation et même, pour certains produits, l’interdiction, mise en place par la Russie.

Un matériau aussi très recherché par la Chine

Résultat, une forte concurrence avec la Chine qui elle aussi se tourne vers l’Europe. Là aussi, le bois de construction est très demandé, moins pour des raisons de techniques traditionnelles de construction que pour des raisons environnementales, pour son image de produit écologique et durable.

Les constructeurs ont du mal là aussi à satisfaire la demande et les prix augmentent partout, même si c’est moins fortement qu’aux États-Unis. Le phénomène affecte tout le secteur, même en dehors de la construction. Les fabricants français de cercueils, par exemple, confrontés à une hausse de la demande en raison du nombre important de victimes du coronavirus, ont eux aussi augmenté leurs tarifs.

SOURCE

Catégories :REBLOG

2 réponses »

  1. il n y a pas plus de morts en france en 2020 que les autres annees, alors l histoire des cercueils c est de la foutaise

Laisser un commentaire