REBLOG

Épargner, investir ou laisser 1 000 euros sur son compte courant : quelle est la différence après dix ans ?

Épargner, investir ou laisser 1 000 euros sur son compte courant : quelle est la différence après dix ans ?

Épargner, investir ou laisser 1 000 euros sur son compte courant : quelle est la différence après dix ans ?

Selon les chiffres de la Banque nationale de Belgique (BNB), les comptes d’épargne représentent 298,2 milliards d’euros. C’est une somme énorme, mais avec cet argent, nous pourrons acheter moins de choses l’année prochaine qu’aujourd’hui à cause de l’inflation. Ceux qui veulent maintenir leur pouvoir d’achat doivent se tourner vers d’autres horizons. Mais quelle est la différence entre investir, épargner et ne rien faire ?

Dans un article précédent, nous vous expliquions les avantages et les inconvénients d’épargner, d’investir ou de ne rien faire. Dans cet article-ci, nous allons voir quelle est la différence entre ces options. Quoi qu’il en soit, ce n’est un secret pour personne que, compte tenu de l’inflation actuelle, vous perdrez du pouvoir d’achat si vous laissez votre argent sur un compte d’épargne ou un compte courant. Tant que la Banque centrale européenne (BCE) ne touchera pas à la politique des taux d’intérêt, les livrets d’épargne ne pourront pas protéger votre pouvoir d’achat, bien au contraire.

Et si vous ne faites rien ?

En raison du faible taux d’intérêt de l’épargne, de plus en plus de personnes laissent leurs économies sur leur compte courant. Les chiffres de la BNB montrent que 4,1 milliards d’euros ont été ajoutés au deuxième trimestre. En comparaison, durant la même période, 3,5 milliards d’euros ont été ajoutés aux comptes d’épargne, soit 600 millions d’euros de moins. Contrairement à la majorité des comptes d’épargne, vous ne percevez aucun intérêt sur ce que vous placez sur un compte courant. Par conséquent, votre perte de pouvoir d’achat n’est pas limitée.

  • Si l’on considère l’inflation belge actuelle, vous perdez actuellement 4,16 % de votre pouvoir d’achat. Si nous prolongeons cette ligne jusqu’à l’année prochaine, après douze mois, vous ne conserverez que 958,4 euros de pouvoir d’achat pour 1 000 euros. Après dix ans, ce montant diminuera encore pour atteindre seulement 654 euros.
  • Si nous supposons que la BCE parvient tout de même à ramener l’inflation à 2 %, la perte de pouvoir d’achat sera bien sûr réduite. Dans ce cas, après un an, vous conservez 980 euros de pouvoir d’achat pour 1 000 euros. Après 10 ans, votre pouvoir d’achat est réduit à 817 euros.

Combien d’économies avez-vous réalisées après 10 ans ?

Dans la majorité des banques, vous devez vous contenter d’un taux d’intérêt de 0,11 % pour l’épargne. Toutefois, cela ne suffit pas pour suivre l’inflation.

  • Sur la base de l’inflation belge actuelle : après un an d’épargne, il vous reste 959,5 euros de pouvoir d’achat pour 1 000 euros. Après dix ans, votre pouvoir d’achat diminue encore pour atteindre 661 euros pour 1 000 euros.
  • Sur la base de l’objectif d’inflation de la BCE : si l’inflation reste limitée à 2 %, après un an d’épargne, vous conservez 981 euros de pouvoir d’achat. Après dix ans, ce montant tombe à 826 euros.

Vous pouvez limiter la perte de pouvoir d’achat en optant pour un compte d’épargne offrant un rendement plus élevé. Mais pour l’instant, aucune banque ne propose une formule d’épargne capable de battre l’inflation. L’intérêt d’épargne le plus élevé est actuellement offert par MeDirect. Le compte d’épargne mensuel Max rapporte 0,7 %, soit 2,84 points de pourcentage de moins que le dernier chiffre de l’inflation belge.

Quel est le pouvoir d’achat que vous conservez lorsque vous investissez ?

Le retour sur investissement dépend de nombreux facteurs. Il n’est donc pas facile de proposer un retour spécifique. Pour cet exercice, nous avons examiné le rendement historique de la Bel20. Depuis 1991, le rendement annualisé de l’indice star belge est de 7,64 % (dividendes réinvestis compris), selon les calculs d’Euronext.

  • Sur la base de l’inflation belge actuelle, le rendement est plus que suffisant pour protéger votre pouvoir d’achat. Pour chaque tranche de 1 000 euros que vous épargnez, vous verrez votre pouvoir d’achat passer à 1 034,8 euros après un an d’investissement. Après dix ans, ces 1 000 euros garantissent 1 408 euros de pouvoir d’achat. Il s’agit donc d’un bonus de 408 euros.
  • Sur la base de l’objectif d’inflation de la BCE : vous verrez votre pouvoir d’achat augmenter davantage si la BCE parvient à maîtriser l’inflation. Dans ce cas, votre pouvoir d’achat (pour 1 000 euros) passe à 1 056,4 euros après un an. Après dix ans, il sera même de 1 731 euros, soit un gain de pouvoir d’achat de 731 euros.
    Toutefois, ces chiffres sont basés sur des rendements historiques et ne constituent donc pas une garantie pour l’avenir.

Conclusion : cet exercice montre que l’investissement est la meilleure option pour préserver votre pouvoir d’achat. Cela ne signifie pas que vous devez transférer tout votre capital sur les marchés boursiers. Investir n’est pas sans risque. Par conséquent, investissez toujours avec un capital que vous pouvez vous permettre de perdre.

Catégories :REBLOG

3 réponses »

  1. Néanmoins et avec objectivité pragmatique, comme dit le Dicton, je cite :
     » imaginez l’impossible, car L’Avenir n’est écrit Nulle Part…. »

  2. Surréalisme ? Humour belge ? Anticipation ? :
    Impossible de se lasser des unes de Business AM

  3. via facebook
    👉 Alors que chez nous on cherche les dernières gouttes de pétrole, la première voiture à hydrogène est commercialisée en Australie, avec beaucoup de stations de recharge en seulement 5 minutes.
    La voiture parcourt 900 miles avec un plein et se déplace purifie l’air.
    Pour la première fois, la technologie du fuel cell à hydrogène est appliquée de série sur une voiture commercialisée et qui permet surtout d’avoir une autonomie aussi significative, avec des temps de recharge très faibles.
    Il s’agit de Hyundai Nexo une voiture de petite cylindrée battant tous les constructeurs automobiles mondiaux et établissant un record de durabilité avec une charge de 6,27 kilogrammes d’hydrogène purifie 449.100 litres d’air sur le trajet (autant que la consommation du Respiration de 33 personnes pendant une journée entière) et de son tuyau d’échappement n’émet que de l’eau. Cette voiture ne produit pas de CO2, ni d’autres émissions polluantes ; il suffit de penser qu’un véhicule équivalent avec un moteur à combustion traditionnel sur la même distance émet environ 126 kg de CO2.
    😎 Le moteur à hydrogène entre ainsi sur le marché des voitures et vise à s’associer à celui électrique parmi les solutions de mobilité durable que le monde adopte. Hyunday devient ainsi le premier constructeur automobile mondial à produire un véhicule à piles à combustible hydrogène pour le marché.
    La voiture monte un système de piles à combustible hydrogène qui, pour générer de l’électricité, fait passer le gaz à travers une structure membraneuse où elle rencontre l’air pris par l’extérieur, un processus qui alimente un moteur électrique. L ‘ excès d’électricité, y compris l’énergie accumulée pendant le freinage, est stockée dans une batterie lithium ionique. L ‘ approvisionnement de Nexo prend 5 minutes.
    La première nation où la voiture a été mise en vente est l’Australie, où les premières stations de ravitaillement ont également été construites.
    Une vraie vision d’avenir durable.
    Visitez mon blog pour plus de curiosité et de contenu 🤓
    👉https://sodinonsapere.com/category/curiosita/
    #autoidrogeno #idrogeno #savetheplanet

Laisser un commentaire