REBLOG

Telosa, la cité « idéale » mi-égalitariste mi-capitaliste que veut bâtir un ancien directeur de Walmart/« Le projet le plus ambitieux du monde »: voici The Line, la mégaville que veut bâtir l’Arabie saoudite

Telosa, la cité « idéale » mi-égalitariste mi-capitaliste que veut bâtir un ancien directeur de Walmart

Telosa, la cité idéale mi-égalitariste mi-capitaliste que veut bâtir un ancien directeur de Walmart
Marc Lore veut peupler Telosa dès 2030.

Marc Lore est un entrepreneur américain qui a occupé, de 2016 à 2021, le poste de président du pôle américain d’e-commerce du géant de la distribution Walmart. Mais depuis sa démission au début de cette année,l’homme d’affaire s’est lancé dans un projet bien plus ambitieux que le plus grand des supermarchés : il a décidé de fonder sa propre ville, une cité idéale qui portera le nom de Telosa.

Le concept a été dévoilé en septembre dernier : Telosa, dont le nom vient du grec « Telos », qui peut se traduire par « Un plus grand dessein », sera conçue comme une cité dont tous les services seront accessibles en 15 minutes seulement. Lieux de travail, écoles et services de base se trouveront tous à moins de 15 minutes du domicile des résidents. Les véhicules fonctionnant aux combustibles fossiles ne seront pas autorisés dans la ville, l’accent étant mis sur la marche à pied et l’utilisation de scooters, de vélos et de véhicules électriques autonomes. Une manière, selon Marc Lore, de placer tous les citoyens sur un pied d’égalité pour tout ce qui a trait au logement, à l’éducation, aux services de santé, ou aux accès au travail. « C’est un tout nouveau modèle de société que nous allons tester, où la richesse est créée de manière équitable. Il ne s’agit pas d’accabler les riches, ni d’augmenter les impôts. Il s’agit simplement de rendre aux citoyens et au peuple la richesse qu’ils ont contribué à créer ». » a proclamé l’homme d’affaire.

5 millions d’habitants en plein désert

Il faut dire que celui-ci imagine Telosa comme le lieu qui développera une toute nouvelle idéologique sociétale, qu’il a nommé « Equitism » et qu’il présente comme un hybride entre l’égalitarisme et le capitalisme. Si le terrain sur laquelle la ville sera bâtie restera propriété de la collectivité, les résidents pourront à loisir construire dessus et vendre leurs maisons. Et au milieu, en symbole de cette idéologie libertaire à la fois socialement et économiquement, l’entrepreneur veut bâtir une « Equitism Tower », un immense gratte-ciel servant de cœur battant à une cité bourdonnante.

Et les premiers pionniers pourront bientôt postuler, apparemment : Lore travaille sur un système de sélection axé sur la diversité et l’inclusion, a-t-il déclaré, et il travaille à la détermination des critères avec l’aide d’une équipe comprenant des architectes, des économistes, des ingénieurs et des experts du climat. Le « futur maire » compte installer une première vague de 50.000 colons d’ici l’année 2030, tandis que Telosa devrait à terme accueillir jusqu’à 5 millions de personnes. On ne sait toutefois pas encore quand les premiers candidats pourront déposer leur candidature. A voir si cette cité du futur se concrétisera avant celles qu’on imagine sur la Lune ou sur Mars.

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire