REBLOG

Paris est la ville la plus chère du monde, après Tel Aviv

Paris est la ville la plus chère du monde, après Tel Aviv

Paris est la ville la plus chère du monde, après Tel Aviv

Tel Aviv est la ville la plus chère du monde pour y vivre. La deuxième place est partagée par la capitale française Paris et Singapour. C’est la première fois que Tel Aviv occupe la première place. Le rôle de la monnaie nationale, le shekel israélien, et la hausse des prix des transports et des légumes sont les principales raisons de la forte augmentation de la ville israélienne.

Inflation

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles Tel Aviv se retrouve à un niveau aussi élevé. Le shekel israélien est la monnaie la plus forte du monde et, au cours des 25 dernières années, Israël a acquis une position forte dans le secteur technologique et le commerce de l’énergie, ce qui signifie que les devises étrangères affluent dans le pays.

Chutes et remontées

  • Dans la liste, la capitale italienne Rome passe de la 32e à la 48e place. Les principales économies pour les Romains se situent dans les magasins eux-mêmes.
  • En revanche, la ville iranienne de Téhéran est celle qui a le plus progressé, passant de la 79e à la 29e position. La réimposition des sanctions américaines contre l’Iran a entraîné des pénuries persistantes de marchandises dans le pays et la hausse du coût des importations.
  • Damas en Syrie et Tripoli en Libye sont considérées comme les villes les moins chères pour y vivre. Cependant, les deux pays sont confrontés à de graves problèmes géopolitiques ; s’installer à Damas ou à Tripoli ne semble donc pas être la meilleure option aujourd’hui

Les 10 villes les plus chères du monde

  • Tel Aviv, Israël
  • Paris, France
  • Singapore
  • Zurich, Suisse
  • Hong Kong, Chine
  • New York, États-Unis
  • Genève, Suisse
  • Copenhague, Danemark
  • Los Angeles, États-Unis
  • Osaka, Japon

Catégories :REBLOG

2 réponses »

  1. Facteur débutant, j’ai vécu à Paris 3ème de 1983 à 1988.
    Cinq années merveilleuses!!!
    Il est vrai que c’était les « années Chirac ».
    Un homme vrai et merveilleux.
    RIP.

Répondre à Pascal JUNG LEDOUX Annuler la réponse.