REBLOG

L’entreprise de médias sociaux de Trump lève 1 milliard de dollars pour une valorisation proche de 4 milliards de dollars

L’entreprise de médias sociaux de Trump lève 1 milliard de dollars pour une valorisation proche de 4 milliards de dollars

Par Tyler Durden pour Zero Hedge,

De nombreux traders ont été stupéfaits d’apprendre mercredi que l’entreprise de médias sociaux de Trump cherchait à lever jusqu’à 1 milliard de dollars dans le cadre d’un financement PIPE. Reuters a rapporté que Trump appelait personnellement certains investisseurs pour leur demander de s’engager à hauteur de plus de 100 millions de dollars, car il semble maintenant que « allouer des capitaux à une SPAC (société d’acquisition à vocation spécifique) de Trump » soit le nouveau « don à la fondation Clinton ». La raison de cette surprise est que, alors que l’accord SPAC initial de septembre évaluait Trump Media à 875 millions de dollars (y compris la dette), deux mois plus tard, la société cherche maintenant à lever jusqu’à 1 milliard de dollars supplémentaires pour une évaluation de près de 4 milliards de dollars, afin de refléter le rallye de DWAC après que l’action ait grimpé en flèche au cours de ses premiers jours de négociation, certains spéculant qu’elle pourrait émerger comme un concurrent de Twitter.

Pourtant, l’accord a été conclu et, samedi, l’entreprise de médias sociaux de M. Trump a déclaré avoir signé des accords pour lever environ 1 milliard de dollars auprès d’un groupe d’investisseurs non identifiés, alors qu’elle se prépare à entrer sur le marché boursier américain. Digital World Acquisition Corp, la société d’acquisition de chèques en blanc qui rendra Trump Media & Technology Group Corp publique en l’introduisant en bourse à New York, a déclaré qu’elle apporterait jusqu’à 293 millions de dollars au partenariat avec l’entreprise médiatique de M. Trump, portant le produit total à environ 1,25 milliard de dollars.

Le milliard de dollars sera levé par le biais d’une transaction d’investissement privé en actions publiques (PIPE) auprès d’un « groupe diversifié d’investisseurs institutionnels », ont déclaré Trump Media et Digital World dans un communiqué. Ils n’ont pas répondu à la demande de nommer les investisseurs.

Trump Media et Digital World ont déclaré que le prix de conversion par action de l’opération PIPE d’actions privilégiées convertibles représente une réduction de 20 % par rapport au cours de clôture moyen pondéré en fonction du volume de Digital World pour les cinq jours de bourse précédant le 1er décembre, date à laquelle Reuters a annoncé l’augmentation de capital. Si ce prix est en moyenne inférieur à 56 dollars dans les 10 jours qui suivent la fusion avec Digital World, la réduction passera à 40 % avec un plancher de 10 dollars, ont ajouté les sociétés. Les actions de Digital World ont clôturé la séance de vendredi à 44,97 dollars.

Cette levée de fonds rapide à une valorisation stratosphérique « souligne la capacité de l’ancien président américain à attirer un soutien financier important grâce à sa marque personnelle et politique ». Comme indiqué précédemment, M. Trump travaille au lancement d’une application de médias sociaux appelée TRUTH Social, dont le lancement est maintenant prévu dans plusieurs semaines.

Si Reuters s’empresse de noter que « de nombreuses sociétés de Wall Street, telles que des fonds communs de placement et des sociétés de capital-investissement, ont refusé d’investir dans le PIPE », il est clair que beaucoup ont investi et, à en juger par la forte demande pour l’engagement social de Trump, leur investissement pourrait rapporter gros. Parmi les investisseurs qui ont participé, on trouve des fonds spéculatifs, des sociétés familiales et des particuliers fortunés.

« À mesure que notre bilan s’étoffe, Trump Media & Technology Group sera dans une position plus forte pour lutter contre la tyrannie des Big Tech », a déclaré M. Trump dans un communiqué samedi.

Cela dit, l’opération est toujours confrontée à un risque réglementaire après qu’Elizabeth Warren a demandé à la SEC le mois dernier d’enquêter sur la fusion prévue pour des violations potentielles des lois sur les valeurs mobilières autour de la divulgation.

Et tandis que nous attendons de voir à quoi ressemblera le produit médiatique réel de Trump, les investisseurs qui ont participé aux tournées de présentation confidentielles ont pu voir une démonstration de l’application de médias sociaux prévue, qui ressemblait à un flux Twitter, selon Reuters.

Si l’entreprise médiatique de Trump est couronnée de succès, elle pourrait donner un nouveau souffle à la bulle des SPAC, qui a éclaté à la mi-2021 après une vague d’opérations en début d’année et à la fin de 2020. Comme le note Reuters, « les sociétés d’acquisition à vocation spécifique telles que Digital World avaient perdu une grande partie de leur éclat auprès des investisseurs particuliers avant l’arrivée de l’opération médiatique de Trump. Beaucoup de ces investisseurs se sont retrouvés avec de grosses pertes après que les entreprises qui ont fusionné avec les SPAC n’ont pas réussi à réaliser leurs projections financières ambitieuses. »

Le déploiement complet de TRUTH Social est prévu pour le premier trimestre de 2022. Il s’agit de la première des trois étapes du plan Trump Media, suivie d’un service de vidéo à la demande par abonnement appelé TMTG+ qui proposera des divertissements, de l’actualité et des podcasts, selon le communiqué de presse.

LA DOMINATION ÉCRASANTE

Le chiffre est effarant tant il est massif.
50% des dépenses publicitaires globales dans le monde hors Chine sont captées par Google, Facebook et Amazon.
Globales, pas uniquement digitales.
Et les dépenses dans le digital vont exploser de plus de 30% cette année pour atteindre presque 500 milliards de $ alors que les dépenses publicitaires offline vont baisser.
C’est dingue.

Catégories :REBLOG

Laisser un commentaire