REBLOG

Article du Jour : Macron nous emmerde; allons fouiller sa merde! (Bruno Bertez)

Macron nous emmerde; allons fouiller sa merde!

By brunobertezautresmondes brunobertez.com 5 min View Original

Le monde bourgeois est un vernis, une apparence, un théâtre, qui prend pour argent comptant-notez l’isomorphisme- ce que les gens disent et pensent . La parole et les narratives du monde bourgeois glissent à la surface des choses, de la réalité et des situations. On ne dit que ce qui est acceptable socialement.

Le monde bourgeois est fondé sur la négation de l’intériorité , c’est à dire qu’il refuse de reconnaitre que « JE » est ailleurs et qu’il ‘est non connu. Le « JE » est ce qui s’est constitué au fil du temps à partir de mes expériences , mes refoulements, mes angoisses, mes dénégations, etc, je ne suis pas exhaustif; et surtout le « JE » s ‘est constitué à partir de tous les « je n’en veux rien savoir ».

Le monde bourgeois nie l’inconscient, le refoulé, il nie la psychologie des profondeurs, la philosophie dite du soupçon qui nous enseigne que les choses ne sont pas déterminées comme on le croit par notre volonté consciente; le monde bourgeois « positivise », mécanise, il refuse la dialectique. La pensée du soupçon en revanche considère que les déterminations ne sont pas évidentes, elles ne se donnent pas à voir à première vue, elles sont à rechercher ailleurs; dans cet ailleurs qui ne se manifeste que dans les failles, les lapsus, les rêves, les symptômes, les aberrations, les décompensations, bref elles ne se manifestent que lorsque la vigilance consciente est endormie ou affaiblie.

La colère par exemple peut être l’une de ces occasions. Dans la colère on dit des choses qui échappent, des choses que l’on n’aurait pas osé dire en toute bonne conscience; le vernis craque et laisse passer la profondeur. l’enfoui. La merde; la noirceur.

Il existe des états affectifs ou nerveux ou l’on est submergé, et c’est souvent lorsque l’on touche des choses ou des points sensibles, des noeuds psychologiques, ce que l’on appelle des complexes. Les complexes ce sont des noeuds , des enchevêtrements. Je prends complexes au sens de Lacan. Allez faire un tour sur l’ident ci-dessous.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Complexes_familiaux

Macron adolescent en crise de puberté; il est particulièrement vulnérable et malléable; il a a été pris dans une situation qui le dépassait, par définition puisqu’il n’était pas mur, pas mature.

Je soutiens ,- mais bien sur c ‘est une interprétation sauvage qu’il ne va pas confirmer,- que son comportement , que ses réactions avec nous sont le décalque, la répétition de ses réactions contre le monde des adultes, des bien-pensants, des représentants de la loi sociale et familiale quand il a plongé dans la transgression et qu’il a été rejeté.

Il a serré les poings, crispé les mâchoires, il a nié la réalité de sa situation de victime d’une séduction précoce et il a dit « je les emmerde »..

Il s’est construit un monde de toute-puissance ou tout est permis et il se trouve que grâce à ses capacités de séduction, de dissimulation et à son absence de principes moraux, il a pu s’élever et atteindre un statut social qui a ratifié son illusion de toute-puissance. Sa présidence est venue signer la folie que constitue la rencontre de l’illusion de toute puissance avec la puissance exercée sur les hommes, avec la tyrannie.

« Emmerder les non vaccinés« , c’est plus ou moins ce qu’ont du dire Macron et Trogneux quand le monde et leur environnement familial leur ont tourné le dos lors de leur épisode transgressif: « on les emmerdeces connards » . Cela sonne comme une répétition parce qu’on touche aux mêmes choses dans leur inconscient, on touche , on frôle le complexe inconscient dont nous avons parlé ci dessus.

On ne peut comprendre et donc lutter contre Macron et Trogneux que si on a assimilé que leurs réactions face à nous, ne sont inspirées que par leur expérience passée, ils ont été mis au ban, rejetés , personne n’ose en parler mais c’est déterminant.

Leur vie est une revanche. il suffit pour s’en persuader d’examiner le roman truqué qu’ils ont fait fabriquer avant 2017; le mensonge que représente ce roman révèle la verité, comme le tas de branches dans la, foret révèle le piège qui est caché dessous; le mensonge quand il est aussi nécessaire expose le vrai; lisez l’histoire trafiquée de Macron et Trogneux, tout est faux, reconstruit pour cacher l’essentiel. .

La lutte contre Macron est aussi une lutte contre Trogneux. Si on reste au niveau des apparences , au niveau conventionnel, on passe à coté de tous les points sensibles. Macron et Trogneux sont sur-adaptés au plan social mais ils ont une faille terrible qui se révèle ailleurs et autrement.

Situer le combat contre Macron et Trogneux au niveau de la Loi, de la Raison, de la Logique et des Usages est une grave erreur car leurs comportements, leurs actions ne s ‘inscrivent pas dans ce cadre. Raisonner et analyser normalement c’est « partir en short au pole nord ». Il faut d’autres outils pour les comprendre.

L’hypocrisie des médias bourgeois empêche les Français de prendre conscience du sens profond du rapport que Macron et Trogneux entretiennent avec les gens du commun . Qui donc va oser évoquer, décrire les souffrances d’un ado, séduit en pleine puberté, qui se heurte à sa famille et aux bien-pensants? Qui donc va s’interroger sur le profil psychologique qui en découle?

Qui imagine le ressentiment, le refoulé, la frustration de Macron qui n’a jamais pu grandir, avoir un vrai désir d ‘objet autre que Trogneux, qui a été sa chose, son manque à jouir? La transgression a un cout terrible ne l’oubliez jamais

Comme disent les grands auteurs : Tout est permis à condition de pouvoir le supporter ! Mais hélas à 14 ans on ne peut pas supporter grand chose dans le réel, on se refugie dans l’imaginaire, la haine, la toute puissance illusoire etc

En se situant à ce niveau de vulgarité, de spontanéité et de haine je soutiens que Macron et Trogneux nous autorisent, nous valident à nous situer au même niveau et à balancer sur eux notre merde car emmerder, c’est balancer sa merde, sa propre merde noire et puante sur l’autre. Emmerder quelqu’un c’est projeter dessus la saleté, la noirceur, la merde que l’on a en soi.

Pas de nerfs, pas de jugement, pas de retenue, pas de respect; vous imaginez quand ce freluquet pervers narcissique va emmerder Poutine et lui balancer une bombinette qui va provoquer sa réplique! Une réplique d’homme, de macho pas de lavette.

BRUNO BERTEZ

Catégories :REBLOG

Tagué:

4 réponses »

  1. Magnifique ! A afficher dans toutes les écoles , dans toutes les mairies .
    Vous nous manquiez MONSIEUR BERTEZ

  2. Ce sont des diamants qui nous ont fait « expulser » Giscard .. Macron le sera tel qu’en lui même .il nous a fait voir son plus fidèle reflet!

  3. civilisation restante incarnés. cycle jumelle du soleil est la porte, brin d’adn se multiplie sauf dans le noir, couplé au vax , blocage des âmes , stopper l’évolution, emprisonné dans leurs prisons, l’élève a dépassé le maitre jusqu’à temps que …radnarok !

Laisser un commentaire