REBLOG

La politisation du COVID-19 dès le départ

La politisation du COVID-19 dès le départ

Dès l’apparition du COVID-19, la pandémie est devenue indissociable de la politique.

La frénésie politique était inévitable puisque le virus SRAS-CoV-2 s’est peut-être échappé d’un laboratoire de virologie de niveau de sécurité 4 à Wuhan, en Chine.

La propagation rapide du virus a rapidement menacé d’accuser le gouvernement communiste chinois d’avoir presque détruit l’économie mondiale et tué des millions de personnes.

Les élites occidentales, en réponse, ont craint que leurs propres investissements lucratifs en Chine ne soient mis en danger par de telles révélations – et ont donc agi en conséquence en défendant Pékin.

Néanmoins, un scénario qui reste intriguant est que le virus échappé a été créé par des scientifiques de la recherche sur les gains de fonction, supervisés par des éléments de l’armée communiste chinoise. Pire encore, le laboratoire a reçu des subventions des autorités sanitaires américaines, acheminées par des tiers. La dissimulation de toutes ces informations préjudiciables a faussé la politique du gouvernement et la couverture médiatique.

Tardivement, la Chine, paniquée, a fermé tous les vols intérieurs à destination et en provenance de Wuhan, mais pas les vols à destination de l’Europe occidentale et des États-Unis.

Le reste appartient à l’histoire.

Dès le début, l’Organisation mondiale de la santé s’est contentée de diffuser de faux points de discussion sur l’épidémie provenant du gouvernement chinois, retardant ainsi une réponse mondiale robuste.

Les adversaires politiques de l’ancien président Donald Trump ont d’abord dit aux Américains de faire leurs courses et de voyager comme d’habitude – pour ensuite pivoter à mesure que les cas s’accumulaient et qu’ils blâmaient le président.

L’interdiction de voyager en Chine pour 2020 a suscité des accusations de racisme et de xénophobie de la part des candidats à la présidence. Ironiquement, beaucoup ne faisaient que canaliser la propagande raciste et xénophobe de la Chine.

De nombreux médecins n’ont cessé de marteler le besoin de thérapeutiques, y compris l’utilisation taboue hors étiquette de médicaments génériques bon marché. L’utilisation de l’hydroxychloroquine et de l’ivermectine a été largement ridiculisée, malgré des études continues en provenance de l’étranger attestant de leur utilité.

Le projet Operation Warp Speed de Trump visant à développer des vaccins a également été mis au pilori. Les candidats Kamala Harris et Joe Biden ont fait de leur mieux pour minimiser la sécurité des inoculations imminentes. Mais une fois au pouvoir, ils ont projeté leur propre rhétorique néfaste antérieure sur les soi-disant « anti-vax ».

Puis ils se sont attribués le mérite du succès initial des vaccinations de Trump.

La société Pfizer avait promis une annonce préélectorale majeure sur son déploiement probable d’un vaccin en octobre, quelques jours avant l’élection de 2020.

Puis, mystérieusement, Pfizer a affirmé que le vaccin, en fait, ne serait pas prêt avant le 3 novembre. Quelques jours après l’élection de Joe Biden, la société a fait volte-face et annoncé que les vaccins seraient bientôt disponibles.

Andrew Cuomo, alors gouverneur de New York, a fait obstruction à la plupart des aides fédérales portant les empreintes de Trump. De cette façon, Cuomo est devenu un chouchou des médias, gagnant d’un Emmy – avant de démissionner en disgrâce.

La politique de Cuomo consistant à orienter les patients infectés vers des établissements de soins de longue durée a condamné plus de 10 000 personnes âgées. New York utilise maintenant illégalement la race pour accorder des préférences dans l’attribution de tests et de nouveaux médicaments.

La rhétorique des médias et des progressistes, selon laquelle des fermetures massives et obligatoires étaient nécessaires, a pratiquement détruit l’économie florissante de Trump et privé des millions de personnes de soins médicaux essentiels. Les démagogues de gauche ont déclaré « anti-science » le fait de mettre l’accent sur la thérapeutique, l’immunité naturelle du troupeau et la résistance des jeunes à la maladie.

Diverses célébrités et politiciens – tels que le gouverneur de Californie Gavin Newsom et la candidate ratée à l’élection présidentielle Hillary Clinton – se sont vantés que le confinement de la pandémie offrait la crise parfaite qui ne devait pas être gâchée sur le plan politique. L’actrice Jane Fonda a même affirmé que le COVID-19 était un « cadeau de Dieu à la gauche » en contribuant à l’élimination de Donald Trump.

Dans les derniers jours de la campagne 2020, Biden est allé jusqu’à accuser personnellement Trump de tous les décès dus au virus.

Une fois que les vaccinations ont semblé fonctionner au début de l’année 2021, un Joe Biden optimiste s’est vanté d’en finir avec le virus d’ici l’été 2021, en suivant « la science ». Il est allé jusqu’à affirmer que personne n’avait été vacciné avant son investiture, alors que 17 millions de personnes, dont Biden lui-même, l’avaient été.

Puis Némésis a répondu à une telle hubris.

Les variants imprévus delta et omicron ont frappé. Une nouvelle expression, « cas révolutionnaire », a révélé que les vaccinations ne pouvaient souvent que prévenir les maladies graves, mais pas les infections ou la contagion.

Soudain, les personnes les plus brillantes et les plus compétentes, qui avaient reçu trois vaccins et qui avaient critiqué les ploucs de l’État rouge comme étant des ignorants non vaccinés, sont tombées malades. Plus de personnes sont maintenant mortes du virus sous la direction de Biden que sous celle de Trump.

Une économie déformée dans un contexte de nouvelles épidémies de COVID-19 a contribué à détruire davantage la popularité déclinante de Biden.

En réaction, la gauche appelle désormais au réalisme, à l’accent sur les traitements et à la reconnaissance de la valeur des immunités naturelles. Elle est même nouvellement curieuse des origines du virus et de la nécessité de « revenir à la normale ».

On nous dit soudain que des milliers de personnes sont mortes « avec » plutôt que « à cause » du COVID – l’exact opposé de ce que nous avons entendu à l’époque de Trump.

Un sceptique pourrait suggérer que la terreur suscitée par l’imminence des élections de mi-mandat a finalement obligé la gauche à affronter la réalité.

La politisation de la pandémie est un euphémisme. En vérité, des milliers d’Américains sont morts inutilement à cause de la désinformation armée sur la culpabilité de la Chine, les vaccins, les médicaments utiles, les fermetures, les préférences raciales et les établissements de soins de longue durée.

Sources : Zero HedgeVictor Davis Hanson – Traduit par Anguille sous roche

« Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l’humanité »

Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l’humanité.

Rudyard Kipling – Discours au Collège royal de chirurgie (1923)

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

3 réponses »

  1. La question centrale est « Pourquoi Buzin a classé la chloroquine , médicament le plus utilisé sur la planète depuis 30 ans , substance toxique , 2 mois avant le début de tout ce cirque « ? Peut être qu’a défaut de Mme ,Mr a la réponse

  2. Cette Crise extrèmement Tragique et surtout dans les Conséquences secondaires délétères des (Faux) « Vaxxins » et de l’étau autocratique qui se met en place dans beaucoup de pays occidentaux et leurs dépendances, aura au moins eu l’avantage colatéral de faire émerger au grand jour le fait que nous sommes dirigés par :
    -des Trusts de Malfrats sans aucun état d’ame, pour qui la vie des citoyens n’a de valeur que le nombre de Dollars qu’elle peut rapporter ou pas,
    -des Poly-tocards soi-disant (faussement) « épris de Démocratie » dont le véritable idéal est en fait l’instauration d’une Dictature Orwelienne avec controle permanent des citoyens et répression implacable, ceci en partenariat avec de grands Groupes Multinationaux et des Médias sous controle total…
    Que les USA ne sont pas une Nation « Démocratique » mais en fait plutot une sorte d’Agglomérat
    + ou — stable de Groupuscules Mafieux, qu’ils soient :
    -Industriels (Multinationales, GAFAMS,…),
    -Politiques (Multiples Etats dirigés par des Voyoux et avec les Méthodes associées qui vont bien
    [dont le trucage des Elections…], Ploutocrates corrompus et sans aucun scrupule…),
    -Financiers,
    -Corporatistes (Médecins et associés, Médias Désinformateurs, Spécialistes des Manipulations Psychologiques de Masses, ect…)
    – Lobbys Wokes (Black-Power, GREEN-New-Deal, Racialistes, LGBT, immigrationnistes, ect…)
    – Eugénistes (que je classerai en haut de la Pyramide… et dans lequels j’inclus clairement les Klauss Schwab, Kissinger, Bill Gates, Faucy, Soros, ect…, mais aussi des institutions type RockFeller And Co, ect…)
    – on peut rajouter à tout ce Panier de Crabes : L’OMS, L’ONU, et tous les organismes parties prenantes du New-World-Order / Big Reset et autres …
    – Sans oublier les Sociétés Secrètes Occultes Très Nombreuses et Néanmoins Très Actives dans cette Destabilisation programmée et planifiée du Monde…
    Comme dit un certain Pierre Hillard, je cite : « Le COVID n’est en fait que L’Allume Gaz servant de prétexte pour ensuite déclencher tout le reste…. »

  3. « Le Pousseur »

    Avant propos :
    Pourquoi ce titre inspiré d’un épisode de la série « X Files » ?Ce personnage de la série pousse les gens au suicide ou au meurtre, annihilant toute volonté cérébrale et spirituelle au seul profit de la sienne.
    Ce personnage de la série pousse les gens au suicide ou au meurtre, annihilant toute volonté cérébrale et spirituelle au seul profit de la sienne.
    Un simple parallèle avec les volontés gouvernementales mondiales est plus qu’évident.
    Mais il existe un « Pousseur » et biologique et sociologique qui modifie les comportements sociaux, qui transforme en utilisant l’ individualisme roi :
    – Comportements renforcés ou punis par les congénères, nous basculant de notre « Moi » à celui du « Nous » majoritaire.
    C’est donc par ce dernier que j’envoie la balle de match, après quelques rappels simples en biologie cellulaire qui sont indissociables du comportement humain !

    Petits rappels simples en biologie: Notre corps contient, après estimation, pas moins de 3.10 13 cellules capables de se régénérer et chaque groupe qui compose cet ensemble a son rôle attitré d’où il ne déroge pas, normalement.
    Cette merveilleuse machine qui constitue toute forme de vie répond à une intelligence qui nous dépasse tous.
    Quelques indéniables constats avérés scientifiquement :
    – Les cellules, qu’elles soient monocellulaire ou pluricellulaires recherchent ce qui leur est favorable, fuient ce qui leur est nocif, elles ont donc l’instinct de conservation.
    – Elles ont une mémoire parfois très courte, telles, par exemple, les cellules médullaires sises dans la moelle épinière rouge des os qui répondront lorsque soumises à des excitations électriques et qui reconnaîtront ces mêmes excitations en répondant de la même façon au bout de quelques secondes.
    Nous verrons plus après l’importance considérable de la régénération des organes grâce à la moelle osseuse*.
    – Autres exemples de mémoire d’un ordre tout différent, persistant toute la vie et peut-être même dans certains cas se transmettant à la génération suivante. Nous l’observons dans les deux phénomènes d’Immunité et d’Anaphylaxie forme(s) sévère(s) d’allergie(s) , autour desquels gravite la Pathologie générale.
    Les anticorps se forment de l’intérieur lors d’attaques extérieures par des corps étrangers qu’ils ciblent sans erreurs et rentrent dès lors en guerre. Une fois l’ennemi vaincu, ils finissent par disparaître mais ce qui ne disparaît jamais, c’est la mémoire cellulaire !
    Que les mêmes corps étrangers attaquent plus tard, quel que soit le laps de temps écoulé, le même individu, les cellules reconnaissent immédiatement l’assaillant ! Les phagocytes prennent alors les armes et sus à l’envahisseur !
    Tout ceci démontre la haute intelligence, la mémoire et la créativité des cellules.
    Monsieur Béchamp (1816-1908) prophétisait la théorie de la santé intérieure qu’il démontra en découvrant les microenzymes capables de changer de formes pour défendre le corps, devenant des microbes salvateurs « pléomorphiques », lorsque la santé s’altérait.
    Louis Pasteur (1832-1895), franc-maçon, à l’institut financé par les Rothschild, avait une vue opposée (monomorphisme), ce qui ne l’empêcha pas de s’approprier les travaux de Béchamp, travaux qu’ils falsifia et publia sous son nom, avec des conclusions radicalement contraires ; il convient ici de le notifier…Cela vous étonne ?
    Ainsi naquit la vaccination officielle…Tandis que Béchamp était jeté, miséreux, aux oubliettes…CQFD !

    Le principe de la vaccination si cher aux décideurs est simple : il consiste à injecter une forme atténuée ou inactivée d’un agent infectieux ou certains de ses composants dans l’organisme pour le préparer à un contact ultérieur avec un virus. La rencontre de l’organisme avec l’agent pathogène lors de la vaccination permet en effet de développer des cellules immunitaires « mémoires », capables de reconnaître à nouveau immédiatement cet agent si l’individu venait à y être exposé « naturellement ». L’objectif est de déclencher une réaction immunitaire permettant d’éviter une possible contamination dans le futur.

    NB/ Partant de cette définition, force est de conclure que pour injecter « une forme atténuée ou inactivée d’un agent infectieux », la Covid-19 en l’occurrence, il fut donc obligatoire de connaître sans faillir cet agent infectieux, de longue date, et de lui consacrer une longue période pour l’élaboration d’un réel vaccin, et non quelques mois, pour et uniquement pour la Covid-19 ! Un virus en cache toujours un autre, n’est-ce pas ? Vive la potion magique ! La protéine Spike naturelle ? Faudra que je révise mes cours qui datent…

    Dame Covid était donc bien en fabrication depuis des années et s’est donc bien « échappée » de quelque part !
    Du P.C.C, en accord avec certains, dont Fauci ?

    Mais que se passe-t-il lorsque vous est injecté « Le Pousseur » dit anti-covid ?
    Ah ce merveilleux ARNm dit messager qui va directement envoyer de nouvelles instructions à vos propres cellules pour que le vôtre devienne votre propre ennemi œuvrant de l’intérieur !
    Juste un simple constat qui n’écorniflera pas la logique de l’homme de bon sens : si ce pseudo vaccin était développé pour notre bien-être, que dis-je, pour notre survie, pourquoi fait-il mourir tant de personnes ? Pourquoi en incapacite-t-il tant d’autres et si définitivement ? Pourquoi les femmes voient-elles leurs règles disparaître ou se réaliser en hémorragies, sur le plus ou moins long terme ? Pourquoi des hommes voient-ils leur virilité rapetisser et leurs érections se raréfier ? Pourquoi toutes ces personnes prises de danse de Saint-Guy? Pourquoi toutes ces paralysies, ces nécroses ?
    Pourquoi les vaccinés sont-ils bien plus touchés par cette « grippe » que les non vaccinés ?
    Immunité des « complotistes », Docteur ? Les travaux de Monsieur Béchamp ? Réalité ? Pitié ! Répondez-moi !
    Je vous invite à vous faire seringuer si vous pensez pouvoir contredire ces indéniables constats en jouant aux « Trois Singes » !

    Petits rappels simples en biologie:
    – L’ADN en double hélice (Acide Désoxyribonucléique) contenu dans le noyau définit le génome et le phénotype ; ce qui fait de toute être vivant un être unique.
    (Francis Harry Compton Crick est un biologiste britannique. Il est co-lauréant avec James Watson et Maurice Wilkins du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1962 pour la découverte de la structure de l’ADN).
    L’ADN est une succession de nucléotides (A – C – T – G) accrochés les uns aux autres par des liaisons phosphodiester.
    Les assemblages se font toujours ainsi : A + T – C + G
    A pour Adénine – T pour Thymine – C pour Cytosine – G pour Guanine
    Le noyau contient aussi les ribonucléotides précurseurs qui vont permettre à l’ARNm (pré messager) de passer dans le cytoplasme en subissant 3 stades : Initiation – Élongation – Terminaison, toujours grâce à l’énergie contenue dans la cellule via le rôle de la mitochondrie pour libérer enfin les chaînes de polypeptides (Acides aminés).
    Ces précurseurs sont composés par les liaisons T+U – T+A – T+C – T+G, avec U pour Uracile.
    Pour schématiser, disons que le noyau contient la matière première et ses chauffeurs de poids lourds et que le cytoplasme est l’usine d’assemblage où œuvrent les ouvriers, une fois que les camions ont livré la marchandise.

    L’ARN en simple hélice (Acide Ribonucléique) assemble les chaînes polypeptidiques via de complexes transformations depuis l’ARN pré-m en passant par l’ADN.
    Il est une succession de nucléotides (C – G – A – U).
    Les livreurs peuvent alors effectuer leurs livraisons de matériels finis.
    Je passe outre le rôle joué par les ribosomes liés puis libres, n’étant pas là pour jouer au grand connaisseur, ce dont je n’ai cure, mais simplement pour en venir vite au « Pousseur » biologique ; nonobstant le fait que ces quelques survols dans le domaine de la biologie ne sont pas anodins mais peuvent expliquer en partie les changements brutaux de nos façons de penser et d’agir…C’est, du moins, une conviction à laquelle j’adhère au vu et au su de « La condition humaine » !
    Il n’ y a pas que les fameux facteurs extérieurs dus à l’évolution pour expliquer toutes choses.

    Les tests sur cobayes sont simples à comprendre : une fois les actions du vaccin pousseur circulant dans les veines, les transformations débutent !
    Il est désormais démontré qu’il est assaisonné, outre la fumeuse protéine Spike, d’oxyde de graphène, de molécules issues du V.I.H, de mercure, etc, etc. Avec pour effet la modification génétique des hommes via le nouvel ADN qui, pour se faire, doit obligatoirement modifier les cellules souches sans oublier les 3.0 13 cellules de notre composition initiale !
    L’ARNm injecté ayant modifié le comportement des cellules, les liaisons A – C – T – G – U deviennent erratiques ; codons et anticodons y ont perdu leur latin ; les « amis » d’hier deviennent des ennemis d’aujourd’hui qu’il faut à tous prix tuer ! Gènes et Allèles deviennent allogènes ! Les camionneurs devenus fous attaquent les fournisseurs, les livreurs tout aussi déjantés roulent à tombeaux ouverts et balancent à domicile leurs livraisons de cancers, d’AVC, de myocardites, de péricardites, de thromboses, tumeurs diverses et variées, détruisant définitivement toute régénération* potentielle de ce qui fut la normalité, affectant définitivement les cellules souches devenues dégénérées (via la moelle osseuse) et les cerveaux s’oblitérant vers le statut de zombies pendant que l’oxyde de graphène perfore veines et vaisseaux sanguins, détruit le système neuronal et que l’Hippocampe se prend alors pour Commode !
    Une forme nouvelle du SIDA, une force autodestructrice imposée et injectée, tout simplement…
    Force est de constater une agressivité montante, totalement irréfléchie, des vaccinés envers les non vaccinés ; leurs cerveaux sont en complète altération, c’est ma conviction profonde !
    Il est déjà démontré que le QI des Français a notoirement baissé. Ce fait n’a pas pour seul responsable l’éducation. Il faut le chercher aussi dans l’alimentation : « Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es ». La bonne cuisine de maman est mise au rencart pour les méfaits des plats surgelés, les Mac Do bourrés de faux sucres aux saveurs addictives, les méfaits des boissons sirupeuses à l’extrême quand elles ne sont pas dites « énergisantes », contenant tout ce qui ne convient pas aux besoins organiques du corps. Diabète, cholestérol, tensions artérielles, surpoids, ralentissent toutes les activités électriques en commençant par celles du cerveau. Les cellules ne parviennent plus à faire leur travail efficacement, surchargées qu’elles sont !
    N’oublions pas les largesses médicamenteuses dont sont si friands nos coreligionnaires, largesses qui affaiblissent l’immunité naturelle et rendent, sans contexte, dépendants, véritable cheval de Troie.
    Il convient aussi de chercher les coupables dans les médias de la désinformation qui, outre le fait de mentir sans vergogne et de déformer la réalité appuient leurs crédos par la futilité, la bassesse des désirs tant sexuels que touchant le social. Ils ont réussi à créer un nouveau monde : celui de la bêtise exponentielle où le plus laid, le plus con devient roi !
    Ils formatent les cerveaux amibiens pour haïr ceux par qui la vaccination arrive, les résistants à la doxa.
    Les décérébrés se reconnaissent entre eux, l’oreille sans cesse collée au smartphone, le masque sans cesse sur le visage, respirant grassement du « bon graphène » et les rejets malsains de leurs expirations. Ils nous agressent, nous qui osons être différents, à pied, au volant par des regards mauvais ; à cheval, ce n’est pas encore du vécu en ce qui me concerne !
    Le « Moi » devenu virtuel a fait place au « Nous » conjoncturel dans lequel ils baignent ; leurs valeurs sont restreintes au confort, aux vacances, au pouvoir d’achat qui leur fera prochainement grise mine, tous encapsulés dans le syndrome de Stockholm.
    De plus en plus d’enfants deviennent déboussolés et finissent par se suicider quand ils ne tombent pas raides morts après l’injection !
    L’école est coupable, elle aussi, de meurtres organisés, tant par la nullité de l’enseignement que par l’imposition du port du masque !
    La décérébration passe aussi par la mort de l’état d’enfance, coupable sur injonction de l’adulte !

    Le Pousseur est bien l’État et ses kollabos qui, par la peur, qui en brisant la volonté, le désir de liberté ont poussé les hommes devenus moutons bêlants et trop souvent haineux de « l’autre », dans l’arène du vaccinodrome avec leurs rejetons !
    Quant à ceux qui par volonté de ne pas perdre leur emploi se sont rendus aux vaccinodromes, ils ont fini par voir l’épée de Damoclès au dessus de leurs têtes. Est-ce un gain de risquer sa vie pour ne pas perdre son emploi ? Mais comment faire lorsque l’on a une famille à nourrir ? Bravo les malfaisants du gouvernements, vous punissez ceux qui aiment leur famille ; nous ne l’oublierons pas…
    Comme nous n’oublierons pas les médecins, les infirmiers et infirmières, les pharmaciens, qui vaccinent à tour de bras pour s’enrichir !

    Mais lorsque Néron le premier, Véran le deuxième, Castex le troisième (l’insignifiant) seront devant le peuple qui se fout du Brumaire comme du Vendémiaire, nous verrons la signification de la locution « Hic, haec, hoc » comme une évidence suspendue aux poutres de la justice. L’équilibre de sa balance commencera.

    Régénération des organes* :
    La capacité de régénération est principalement portée par des cellules du corps qui vont se reprogrammer pour remplacer le tissu ou l’organe lésé. Certaines de ces cellules dites « souches » sont générées par la moelle osseuse et peuvent circuler dans le corps ;
    – Le foie possède une capacité particulière de reconstituer des parties qui lui ont été enlevées afin de pouvoir continuer à fonctionner. Si une partie du foie est enlevée, elle se développera à nouveau pendant plusieurs mois jusqu’à ce que le tissu hépatique manquant soit remplacé, même si la forme de l’organe a quelque peu changé.
    – Les neurones ont aussi la capacité de se régénérer au sein de l’Hippocampe.

Laisser un commentaire