REBLOG

FRANCE, L’ODEUR DU TEMPS (Gabriel Nerciat)

FRANCE, L’ODEUR DU TEMPS

Marine Le Pen est assignée en justice par la direction du Louvre, qui lui réclame des droits d’auteur pour avoir filmé un clip de campagne devant la façade de l’ancien palais royal des Valois.

Eric Zemmour est condamné en première instance par le tribunal correctionnel de Paris pour provocation à la violence et à la haine raciale, parce qu’il a rappelé publiquement que les vrais et les faux mineurs étrangers en situation irrégulière pourrissent en toute impunité la vie et la sécurité des Français de façon massive depuis des années.

La préfecture de police de Paris vient d’annuler la décision du tribunal administratif qui avait levé l’interdiction du port du masque sanitaire en extérieur dans les rues de la capitale et des Yvelines.

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a décidé de rendre obligatoire le pass vaccinal pour tous les joueurs de tennis qui voudront disputer – en mai-juin, donc dans plus de quatre mois – le championnat de Roland-Garros.

Depuis le début de cette semaine, pas une minute ne passe sans qu’on vienne nous rappeler, d’une manière ou d’une autre, que le temps des libertés publiques et individuelles, dans ce pays, est définitivement révolu.

Les élites politiques, administratives, judiciaires, médicales et la meute des clercs assermentés qui leur servent de larbins entendent nous tenir en laisse et nous réduire à moins que rien, sans même feindre de prétendre encore incarner quelque chose qui s’apparenterait vaguement au Bien commun.

L’état de droit est leur arme (inévitablement surgit le connard libéral-macronien typique, qui vient vous dire : « Allez donc voir en Corée du Nord ce que c’est que la dictature, mon bon Monsieur, avant de nous importuner avec vos vilaines manies ») et le mépris leur charme.

« Vous ne le méritez pas, mais c’est vrai qu’on devrait apprendre à vous aimer un peu, pensent-ils. En attendant, on a surtout envie de vous emmerder, de vous balancer nos excréments à la gueule afin que vous y goûtiez. »

Peut-être que ça a bon goût, en fait. Pendant longtemps, les gens ont fait aussi la fine bouche devant les escargots.

Peut-être que les peuples libres sont les peuples qui sont plus barbares, cruels, guerriers, superstitieux et funestes que les autres : regardez les Russes, les Américains, les Anglais, les Japonais, les Hongrois, les Serbes ou les Indiens.

Peut-être que le Grand Inquisiteur d’Ivan Karamazov a raison, et que c’est le Christ qui a toujours eu tort.

Toute l’époque, en tout cas, et les meilleurs esprits soumis à la discipline du dressage social, semblent avidement vouloir lui donner raison.

Apprendre à ramper, même devant un ordinateur, semble être devenu à leurs yeux ce qui a manqué le plus cruellement à toute l’histoire de l’Humanité.

Mais eux, mais nous, allons bien finir par lui coller une amende et par la rattraper.

Gabriel Nerciat via Facebook

Ernst Junger : « D’un côté, le destin du combattant qui succombe sans lâcher ses armes; de l’autre, les bas-fonds des camps d’esclavage, où l’on n’est plus un destin, mais rien qu’un numéro. Tel est le dilemme que chacun, certes, doit résoudre de nos jours, mais est seul à pouvoir trancher. »

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

Tagué:

1 réponse »

Laisser un commentaire