REBLOG

La vie dans la réalité virtuelle sera le bon choix de vie, selon un « philosophe » américain

La vie dans la réalité virtuelle sera le bon choix de vie, selon un « philosophe » américain

Nous n’avons pas le choix, selon la philosophie (c’est-à-dire la science).

Via The Guardian :

Il est difficile d’imaginer que les humains passent leur vie dans la réalité virtuelle lorsque l’expérience se résume à agiter les bras au milieu du salon avec un appareil de la taille d’une brique de maison attaché à votre visage.

C’est pourtant la direction que prend l’humanité, affirme le philosophe David Chalmers, qui plaide en faveur d’une adhésion au destin. Les progrès de la technologie permettront de créer des mondes virtuels qui rivaliseront avec le monde physique, puis le dépasseront. Et avec des expériences convaincantes et illimitées, le monde matériel pourrait perdre de son attrait, dit-il.

M. Chalmers, professeur de philosophie et de sciences neuronales à l’université de New York, plaide en faveur de la RV dans son nouveau livre, Reality+. Réputé pour avoir formulé « le problème difficile » de la conscience – qui a inspiré la pièce de théâtre du même nom de Tom Stoppard -, Chalmers considère que la technologie atteint un point où le virtuel et le physique sont sensoriellement identiques et où les gens vivent bien dans la RV.

« Une façon courante de penser aux réalités virtuelles est qu’il s’agit en quelque sorte de fausses réalités, que ce que vous percevez dans la RV n’est pas réel. Je pense que c’est faux », a-t-il déclaré au Guardian. « Les mondes virtuels avec lesquels nous interagissons peuvent être aussi réels que notre monde physique ordinaire. La réalité virtuelle est une réalité authentique. » (…)

Sur le point de la philosophie, Chalmers soutient que même les mondes virtuels d’aujourd’hui sont « réels ». Une conversation dans la RV est une conversation réelle, dit-il. Les objets des mondes virtuels sont également réels, affirme-t-il, mais ils sont simplement constitués de bits au lieu de quarks et d’électrons. À mesure que les mondes virtuels deviendront riches et convaincants, nous construirons des sociétés virtuelles, nous occuperons des emplois virtuels et nous aurons des motivations, des désirs et des objectifs qui se manifesteront dans ces environnements. « La plupart des facteurs qui donnent un sens à la vie seront présents dans les mondes virtuels », affirme-t-il. « Il n’y a aucune bonne raison de penser que la vie dans la RV sera dénuée de sens ou de valeur ».

Il est peu probable que tout le monde se tourne vers la RV, et certaines personnes, selon Chalmers, continueront à valoriser la pureté physique.

« Il peut y avoir un sentiment d’authenticité à interagir dans notre forme biologique d’origine. Mais il est difficile de voir pourquoi la pureté physique devrait faire la différence entre une vie pleine de sens et une vie vide de sens », écrit-il. « À long terme, les mondes virtuels pourraient avoir la plupart de ce qui est bon dans le monde non virtuel. Compte tenu de toutes les façons dont les mondes virtuels peuvent surpasser le monde non virtuel, la vie dans les mondes virtuels sera souvent la bonne vie à choisir. »

« La vraie philosophie est de voir les choses telles qu’elles sont »

La vraie philosophie est de voir les choses telles qu’elles sont ; le sentiment intérieur serait toujours d’accord avec cette philosophie, s’il n’était perverti par les illusions de notre imagination et par l’habitude malheureuse que nous avons prise de nous forger des fantômes de douleur et de plaisir : il n’y a rien de terrible ni rien de charmant que de loin ; mais pour s’en assurer, il faut avoir le courage ou la sagesse de voir l’un et l’autre de près.

Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon – Histoire naturelle (1749-1804)

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

Laisser un commentaire