REBLOG

Deux pénuries qui menacent d’éviscérer l’économie mondiale en 2022 ( Michael Snyder)

Deux pénuries qui menacent d’éviscérer l’économie mondiale en 2022

Cette année était censée être celle du « retour à la normale », mais nous sommes fin janvier et les choses n’ont fait qu’empirer.

À l’approche du mois de février et au-delà, il y a deux pénuries mondiales clés que nous devrons surveiller de très près.

L’une d’entre elles est la pénurie d’engrais qui se développe rapidement. Il y a quelques jours, le Wall Street Journal a lancé un avertissement inquiétant : « les prix élevés des engrais pèsent sur les agriculteurs du monde en développement »…

Des fermes d’avocats, de maïs et de café d’Amérique du Sud aux plantations de noix de coco et de palmiers à huile d’Asie du Sud-Est, les prix élevés des engrais pèsent sur les agriculteurs des pays en développement, rendant la culture beaucoup plus coûteuse et forçant beaucoup d’entre eux à réduire leur production.

Cela signifie que les factures alimentaires pourraient encore augmenter en 2022, après une année où les prix mondiaux des denrées alimentaires ont atteint leur niveau le plus élevé depuis dix ans. Une telle hausse exacerberait la faim – déjà aiguë dans certaines régions du monde en raison des pertes d’emploi liées à la pandémie – et contrecarrerait les efforts déployés par les responsables politiques et les banques centrales pour maîtriser l’inflation.

Selon le Centre international pour le développement des engrais, des prix trop élevés des engrais pourraient entraîner une réduction de la production agricole dans la seule Afrique « équivalente aux besoins alimentaires de 100 millions de personnes ».

Il s’agit donc d’un problème très, très grave.

Et cette crise va nous affecter profondément, ici aux États-Unis également. Ce qui suit est tiré d’un article récent rédigé par le sénateur américain Roger Marshall

Ce n’est pas un secret, les agriculteurs sont confrontés à une crise des engrais. Les prix des engrais à base de phosphore et de potassium (potasse) ont plus que doublé au Kansas, tandis que ceux des engrais à base d’azote ont plus que quadruplé. Les engrais sont essentiels pour nourrir non seulement le pays, mais aussi le monde entier. Ils contiennent des nutriments essentiels à la vie des plantes et, sans eux, les rendements agricoles américains vont rapidement souffrir ainsi que les prix des aliments dans les épiceries locales.

Comme je l’ai dit l’autre jour, les prix délirants des engrais vont empêcher de nombreux agriculteurs américains de faire des récoltes rentables cette année.

Cela signifie qu’il y aura beaucoup moins de nourriture produite.

À l’autre bout du monde, le gouvernement nord-coréen demande à ses citoyens de commencer à créer des engrais « maison » à partir de leurs propres rejets

Les médias d’État ont également encouragé les gens à fabriquer du fumier « maison », rapporte The Daily Beast. Une source de la province de Hamgyong du Nord a déclaré au Daily NK que les résidents avaient commencé à « produire des engrais à partir de déchets humains » après que les autorités ont lancé une campagne de 10 jours pour augmenter la production.

Les citoyens américains devraient peut-être faire un essai, car beaucoup d’entre nous sont certainement pleins de m*rde.

L’autre pénurie majeure que je souhaite mettre en évidence dans cet article est la pénurie actuelle de puces informatiques.

Selon un rapport qui vient d’être publié par le ministère du Commerce, les stocks de puces dans tout le pays se sont dangereusement raréfiés

Aujourd’hui, le ministère américain du commerce a publié les résultats de la demande d’information (RFI) sur les risques de la chaîne d’approvisionnement des semi-conducteurs, publiée en septembre 2021. Les principales conclusions du rapport ont fourni des informations fondées sur des données concernant la profondeur de la pénurie de semi-conducteurs et ont souligné la nécessité des 52 milliards de dollars de production nationale de semi-conducteurs proposés par le Président.

La RFI a montré que le stock médian détenu par les consommateurs de puces (y compris les constructeurs automobiles ou les fabricants de dispositifs médicaux, à titre d’exemple) est passé de 40 jours en 2019 à moins de 5 jours en 2021. Si une épidémie de COVID, une catastrophe naturelle ou une instabilité politique perturbe une usine de semi-conducteurs étrangère, ne serait-ce que pendant quelques semaines, cela peut potentiellement entraîner la fermeture d’une usine de fabrication aux États-Unis, mettant ainsi en danger les travailleurs américains et leurs familles.

À l’heure actuelle, les puces informatiques utilisées pour produire des automobiles et des appareils médicaux sont particulièrement en pénurie.

Dans un billet de blog, la secrétaire d’État au commerce, Gina Raimando, a expliqué que le manque de puces a entraîné « une perte de revenus de 210 milliards de dollars » pour les constructeurs automobiles en 2021….

« En 2021, les prix des automobiles ont entraîné un tiers de toute l’inflation, principalement parce que nous n’avons pas assez de puces », a écrit Raimando dans son billet de blog. « Les constructeurs automobiles ont produit près de 8 millions de voitures de moins que prévu l’année dernière, ce qui, selon certains analystes, a entraîné un manque à gagner de plus de 210 milliards de dollars. »

Si la production de puces subit des perturbations supplémentaires cette année, 2022 pourrait facilement être encore pire.

Nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi nous ne mettons pas en place un grand nombre d’usines et ne commençons pas à produire davantage de puces.

Malheureusement, ce n’est pas si simple. Les usines de puces sont très longues à construire et on nous prévient qu’il faudra peut-être attendre « jusqu’en 2023 » pour que les choses reviennent à la normale…

Mais les dirigeants de l’industrie ne sont pas optimistes quant à la capacité de ce financement à atténuer la crise, rapporte le Washington Post. Selon eux, le financement fédéral pourrait aider à constituer un stock de puces à long terme, mais ne serait d’aucune utilité à court terme, car il faut des années pour construire des usines de puces.

Les consommateurs de puces interrogés par le département ont également estimé que la pénurie ne disparaîtrait pas dans les six prochains mois, et certains ont suggéré que cela pourrait prendre jusqu’en 2023.

Nous n’aurions jamais dû devenir aussi dépendants de la production de puces en Asie.

Aujourd’hui, Taïwan représente 63 % de toute la production de puces informatiques dans le monde…

La majorité des usines de puces sont actuellement basées en Asie, qui abrite environ 87 % de la part de marché des usines de semi-conducteurs (Taïwan représentant à elle seule quelque 63 %), selon des données industrielles distinctes. Le climat politique de la région, et les tensions entre Taïwan et la Chine, ont fait l’objet d’une attention renouvelée depuis que la pénurie a révélé à quel point l’industrie américaine dépend de ces sources.

Que va-t-il donc se passer pour notre économie si la Chine envahit Taïwan et que notre principal approvisionnement en puces informatiques est complètement coupé ?

Cela fait des années que je préviens qu’un conflit militaire avec la Chine est imminent, et nous en sommes plus proches que jamais.

À quoi ressemblera notre économie si une invasion chinoise de Taïwan cette année nous met instantanément en état de guerre avec les Chinois ?

Comment diable pourrons-nous même fonctionner en tant que société ?

Vous devriez peut-être commencer à réfléchir à ces questions, car ce qui était autrefois « inimaginable » menace de devenir réalité en 2022.

Traduction de The Economic Collapse par Aube Digitale

Catégories :REBLOG

Tagué:

4 réponses »

  1. Tous les clowns qui veulent des gadgets électroniques partout, jusqu’au confin de leurs voitures et aussi durant leur sommeil, vont redescendre sur terre !!!
    Dans les années 90 il y avait des voitures qui marchaient très bien sans électronique et certaines d’entre elles tournent toujours impeccablement…
    L’industrie Automobile « Ultra-Libérale » est désormais prise à son propre piège d’avoir voulu toujours plus de Marges de Profits en faisant sous-traiter à très bas couts ses pièces vitales en Chine et en Asie ….
    Au Final nous allons assister à L’Agonie de l’industrie Automobile Occidentale…
    Préparez vous à rouler dans des voitures Chinoises peu sécurisées et aux crash-tests déplorables, il ne restera plus principalement que ça…
    Mais avant vous allez en baver les amis…(Pénuries Multiples, inflation galopante, Chomage, Fin des services publics, Effondrement Civilisationnel, ect…)

    Concernant les smartphones et autres appareils Multi-CONS-nectés « At Home » + la Réalité amplifiée Virtuelle Hyper-mentalerment-Délirante pour les CONS-nectés-Friqués, il ne leur en restera au final qu’un Sex-Toy ert une brosse à dent vibrante…

    Lénine l’a bien dit, je cite :
    « Les Capitalistes sont si avides de profits qu’il finiront par vendre eux memes aux communistes la corde avec laquelle les communistes les pendront…. »
    Les communistes Chinois sont plus subtils :
    comme au « jeu de Go », ils ne tuent pas leur adversaire, ils l’isolent et l’étouffent de plus en plus jusqu’à ce que celui-ci s’effondre tout seul de lui-meme ….

  2. La rotation des cultures permet de réduire la consommation d’engrais à bon entendeur.

  3. Il y a encore un peu moins d’un siècle, les sols étaient généralement et naturellement pourvus en azote (N), potassium (K), phosphore (P) et oxygène (O). Depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts; j’enfonce donc la porte ouverte de la surpopulation mondiale pour ouvrir celles d’ une « Trilatérale  » mondiale particulière englobant une famine proche exacerbée exponentiellement par le bouleversement climatique, la disparition de nombreuses espèces d’insectes, le pullulement des rongeurs.
    Lorsqu’il est parlé d’engrais ou d’amendement, le bon sens a aujourd’hui disparu au nom de la surproduction et donc du profit qui n’enrichit que ceux qui les vendent. Les engrais de fabrication sont notoirement incomplets et finissent par stériliser les couches arables, les vidant de toutes substances organiques nourricières. Ces engrais ne comportent ni macroéléments (magnésium, calcium, souffre…) ni les oligoéléments essentiels (sélénium, bore, zinc, cuivre…), sels minéraux et macroéléments que l’on trouve dans les engrais naturels organiques. Or, toutes les plantes ont un besoin vital des éléments précités!
    Beaucoup de terres sont devenues à ce point stériles et réduites en poussière qu’elles ne peuvent pas échapper au surdosages (20-10-10 au lieu de 10-10-10 correspondant à la masse à élever) chimiques des N-P-K, moyennant quoi les plantes ne contiennent plus que de l’énergie et plus aucun des composants efficacement nutritionnels.
    La solution des tueurs de terres: les OGM…On arrive aujourd’hui à la fabrication de « légumes » artificiels, de steaks de pétrole…

    Les terres de la vie, toutes confondues, ne font pas que s’appauvrir d’année en année, elles subissent malheureusement:
    – La montée des eaux de mer, avec comme exemple la Côte D’Ivoire (où il n’ y a plus d’ivoire) voit ses berges raccourcir de près de 3 M/an !!! Cette eau de mer provoque une salinisation des sols dans beaucoup de pays. Et qui dit salinisation, dit aussi terres incultivables.
    De nombreuses îles ont déjà disparu, d’autres sont en train de rejouer  » Noblesse Oblige « .
    – Les incendies de forêts et de cultures (environ 31.000.000 ha) soit 6 fois la surface de la France chaque année!
    – La pollution par le plomb des cartouches de chasse. En Europe, seule, cela représente 0,6 kg/S
    – La déforestation gigantesque, principalement en Amérique du Sud et à Madagascar où les forêts primaires ont été éradiquées, ni plus ni moins, qui représente environ 1ha/S et par jour !
    Il convient de noter que la France et l’Europe plantent plus d’arbres qu’il n’en est coupés; bon point !
    – Les pluies acides qui tuent les forêts. Le Canada est particulièrement touché. Ces pluies acides ont diverses origines dont la pollution aérienne transportée par les vents.
    – L’expansion des humains qui entraîne l’expansion de villes en mégapoles et donc l’expansion massive de zones recouvertes par le béton et le goudron.
    – Les catastrophes climatiques journalières touchant à peu près toutes les régions du monde. Eruption volcaniques, tremblements de terre, méga inondations par pluies torrentielles alliées à un enneigement jamais vu ou presque, tsunami devenus fréquents et banals, villes et dizaines de milliers d’hectares de cultures anéantis.
    Les principaux pays touchés par les énormes pertes culturales sont en Asie.
    – Une pollinisation qui décline d’année en année par la destruction des insectes auxquels échoient ce rôle. Outre les abeilles, on estime que 2 à 3% des espèces d’insectes disparaissent chaque année. Les fourmis sont particulièrement touchées et Dieu sait à quel point elles sont utiles.
    Lucioles, papillons, etc, etc. Cela vous dit-il quelque chose ?
    – Les vers de terre qui sont en nette diminution
    – Je ne vous parlerai même pas des 90 millions d’oiseaux qui se tuent chaque année en se fracassant sur les vitres des immeubles, oiseaux qui par leurs fientes, ne l’oublions pas, transportent aussi des graines qui vont donner naissance à des plantes.
    En Europe, le grand corbeau « Corvus carax » que beaucoup confondent avec la corneille a presque disparu d’Europe, lui qui causait de sacrés ravages chez les rongeurs, sauvegardant ainsi la plus grosse part des grains qui nourrissent l’homme et son bétail. Si vous en voyez un, faites-moi un signe!
    Les rats, les souris pullulent car, hormis les chats, les oiseaux de proie dont le nombre a lui aussi clairement diminué, ils n’ont plus de prédateurs. Voyez les infestations incroyables dans des fermes américaines et canadiennes!
    On se croirait dans un roman de Stephen Hawking!

    La Chine à laquelle nous sommes inféodés commercialement produit 80% de nos produits pharmaceutiques, industriels et technologiques.
    Ne pas omettre le fait qu’elle a fermé la grande majorité de ses ports dédiés à l’exportation pour motif de  » Covid « …L’arnaque du siècle.
    J’ai ouï-dire qu’hormis les centaines de containers bloqués hors zones portuaires, beaucoup d’entre eux transportaient de l’alimentation…Bon appétit mes petits poissons!
    J’ai aussi ouï-dire qu’au Canda et aux Usa des hectares et des hectares de cultures prêtes à la récolte avaient été détruits…

    Mon  » Vieux  » me prédisait en 2001 que la famine tuerait en 2030. Je crois qu’il s’et trompé dans les dates…2022, 2023…Je suis heureux qu’il ne soit plus de ce monde.
    Alors, vous savez quoi ? Les composants « intelligents », les puces et autres foutaises qui nous asservissent, je m’en tamponne le coquillard!
    Vive les vieilles bagnoles, tant qu’il y aura du carburant!
    Vive la marche à pied, vive le vélo!
    Redevenons des hommes solides avec une tête bien faite tournée vers les portes de sortie de la folie actuelle!

    Quoi que l’on veuille ou que l’on puisse faire, nous sommes déjà tous au pied du mur qui n’attend que de nous écraser. Nos civilisations sont arrivées à terme; alors: Provisions en tous genre, équipements pour donner le saturnisme seront très bientôt les deux mamelles de la survie!

Laisser un commentaire