REBLOG

Un nouveau moteur à combustion interne produit des émissions nocives quasi nulles

Un nouveau moteur à combustion interne produit des émissions nocives quasi nulles

Ses créateurs l’appellent le « prolongateur d’autonomie ultime ».

Le moteur Omega 1 – Astron Aerospace

Le monde se détourne de plus en plus de l’utilisation des véhicules à moteur à combustion interne (MCI), mais certaines entreprises cherchent à réorienter cette technologie éprouvée pour lui permettre de vivre en harmonie avec les exigences du changement climatique.

C’est le cas d’Astron Aerospace, qui a dévoilé l’Omega 1, un moteur conçu pour donner un nouveau souffle à la combustion interne dans un contexte de réduction croissante de la consommation de combustibles fossiles, selon un rapport de Motor1.com.

L’Omega 1 a été conçu pour fonctionner avec plusieurs carburants différents, et ses créateurs affirment qu’il peut fonctionner tout en produisant de très faibles émissions. Sur son site Web, Astron Aerospace affirme que l’Omega 1 produit « des émissions nocives extrêmement faibles, voire nulles » et qu’il s’agit du « prolongateur d’autonomie ultime ».

La société affirme qu’elle dispose d’un prototype fonctionnel de son moteur et qu’elle publiera de plus amples informations dans un avenir proche. En attendant, elle a révélé que, tout comme un moteur Wankel, l’Omega 1 ne comporte pas de vilebrequin décalé, d’arbre excentrique ou de pistons alternatifs. Cependant, contrairement aux moteurs Wankel, l’Omega 1 est équipé d’une préchambre, reliée à une paire de chambres, qui sépare l’air froid d’admission des gaz d’échappement, éliminant ainsi le problème du chevauchement des gaz d’échappement.

Le premier moteur à transfert de puissance linéaire actif au monde

Selon Astron Aerospace, tout cela fait de l’Omega 1 le premier moteur au monde à transfert de puissance linéaire actif. « Lorsque le moteur Omega 1 tourne, explique la société sur son site Web, toute la puissance est transférée par l’intermédiaire de l’unique arbre moteur rotatif. » L’entreprise affirme également que l’Omega 1 ne nécessite pas de joints rota en raison des tolérances serrées et des régimes si élevés qu’il n’y a pas assez de temps pour que l’air s’échappe.

Astron Aerospace affirme que l’Omega 1 « va changer le monde pour le mieux en fournissant un nouveau moteur plus petit et plus puissant tout en consommant beaucoup moins de carburant ». L’entreprise affirme que sa nouvelle création « produira beaucoup moins de gaz à effet de serre, tout en améliorant le couple et la puissance dans [un] ensemble incroyablement petit ».

Un moteur Omega 1 standard ne pèse que 16 kg et produit une puissance de 160 chevaux et un couple de 170 lb-pi. L’entreprise affirme que la conception de son moteur innovant permet également de superposer plusieurs moteurs, ce qui augmente la puissance. Bien que cette conception ne soit pas susceptible d’empêcher la poussée actuelle vers l’électrification – le Canada et la Norvège, par exemple, ont récemment annoncé l’interdiction des véhicules à moteur à combustion interne – elle pourrait bien aider la technologie de la combustion interne, qui a été si fiable pendant plus d’un siècle, à rester en place juste un peu plus longtemps.

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Catégories :REBLOG

Laisser un commentaire