REBLOG

Le Canada s’apprête à rendre permanent le gel des avoirs en vertu de la Loi sur les mesures d’urgence

Le Canada s’apprête à rendre permanent le gel des avoirs en vertu de la Loi sur les mesures d’urgence

THE WHINING

Le Canada a décidé de rendre permanent le gel des avoirs prévu par sa Loi sur les mesures d’urgence, qui a été utilisée pour cibler les partisans des manifestations du Convoi de la liberté.

Wow, qui l’a vu venir ?

Afin de mettre un terme à ce que le régime Trudeau qualifie de  » blocages illégaux « , le gouvernement a menacé de geler les comptes bancaires des manifestants et de toute personne leur ayant fait des dons.

En vertu de la Loi sur les mesures d’urgence, les banques sont tenues de geler les comptes sans ordonnance judiciaire, tandis que toutes les plateformes de crowdfunding et les fournisseurs de services de paiement sont tenus de fournir des informations au CANAFE (Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada).

La vice-première ministre Chrystia Freeland a annoncé que bon nombre des mesures imposées « temporairement » pour faire face aux manifestants (après qu’ils aient été diabolisés comme il se doit en tant qu’extrémistes violents) deviendront désormais permanentes.

 

« Nous avons utilisé tous les outils dont nous disposions avant l’invocation de la loi sur les urgences et nous avons déterminé que nous avions besoin d’outils supplémentaires », a annoncé Freeland.

« Nous allons proposer des mesures pour mettre en place certains de ces outils de façon permanente. Je crois que les pouvoirs du CANAFE doivent être élargis pour couvrir les plateformes de financement participatif et les plateformes de paiement », a-t-elle ajouté.

Ronald Reagan avait raison une fois de plus.

« Rien ne dure plus longtemps qu’un programme gouvernemental temporaire ».

Pendant ce temps, comme nous l’avons souligné précédemment, de telles mesures sont susceptibles d’exclure les classes protégées (en gros, toute personne qui n’est pas un Canadien de naissance ou un Blanc), des groupes tels que les immigrants et les réfugiés bénéficiant d’une exemption.

source

Canada : Les comptes bancaires des familles des manifestants et des donneurs sont gelés, selon la police et un législateur

Trudeau ratisse large pour faire taire les manifestants pour les libertés civiles.

Dans un contexte de répression des manifestations du Convoi de la liberté, même les membres des familles de ceux qui ont participé aux manifestations ont signalé des difficultés à accéder à leurs banques.

Mackenzie Gray, de CTV, rapporte que des sources policières de haut niveau ont déclaré à CTV que les membres des familles de certains des citoyens qui ont participé aux manifestations ont signalé des problèmes d’accès aux banques.

« Une source policière de haut niveau [sic] dit à notre chaîne @grahamctv qu’ils s’attendent à briser l’arrière de la manifestation aujourd’hui et que certains membres de la famille des gens du convoi ont eu des difficultés à effectuer des transactions bancaires parce qu’un membre de leur famille a été impliqué dans la manifestation », a tweeté M. Gray.

Lundi dernier, le Premier ministre Justin Trudeau a invoqué la Loi sur les mesures d’urgence pour tenter de réprimer les manifestations. Lors de l’annonce, il a déclaré qu’il y aurait une répression des manifestations par le biais des institutions financières.

« Les institutions financières seront également autorisées à fournir des services essentiels pour aider à faire face à la situation, notamment en réglementant et en interdisant l’utilisation de biens pour financer ou soutenir des blocages illégaux.

Aujourd’hui, même certains de ceux qui ont fait des dons aux manifestations avant l’introduction des mesures plus autoritaires voient leurs comptes bancaires gelés, selon le législateur Mark Strahl, député de Chilliwack-Hope en Colombie-Britannique.

« Briane est une mère célibataire de Chilliwack qui travaille au salaire minimum. Elle a donné 50 $ au convoi quand il était 100% légal », a déclaré Strahl.

« Elle n’a pas participé d’une autre manière. Son compte bancaire a maintenant été gelé. Voilà qui est la cible de Justin Trudeau avec ses décrets sur la Loi sur les mesures d’urgence. »

Strahl a fait référence au fait que certains médias ont envoyé des doxxing aux donateurs de la manifestation.

« Pour ceux d’entre vous, en particulier les médias, qui demandent plus de détails sur Briane, ayant vu ce qui a été dit à son sujet en ligne aujourd’hui et ce qui a été fait à d’autres donateurs du convoi au cours des dernières semaines, je ne vais pas vous aider à la doxer. Je sais qui elle est et je ne cesserai pas de me battre pour elle. »

La vice-première ministre Chrystia Freeland a expliqué que les institutions financières seront tenues de surveiller « toute personne impliquée dans les blocages illégaux » et de faire rapport aux organismes d’application de la loi et au régulateur financier FINTRAC.

« Il s’agit de suivre l’argent », a déclaré Mme Freeland. « Nous vous mettons aujourd’hui en demeure : si votre camion est utilisé dans ces blocages illégaux, les comptes de votre entreprise seront gelés. L’assurance de votre véhicule sera suspendue. Renvoyez vos semi-remorques chez vous. »

La semaine dernière, il a été rapporté que la police avait fourni aux institutions financières une liste de noms de personnes impliquées dans les manifestations, afin que leurs comptes soient gelés.

Traduction de Reclaim The Net par Aube Digitale

Chef de la police d’Ottawa : « Tous les Canadiens qui ont soutenu les camionneurs seront traqués et ruinés »

Le chef de police intérimaire d’Ottawa, Steve Bell, a averti les citoyens canadiens que toute personne ayant soutenu le convoi pacifique de la liberté sera « traquée » et « ruinée » pour le « crime » d’avoir protesté contre le gouvernement.

« Si vous êtes impliqué dans cette manifestation, nous chercherons activement à vous identifier et à vous faire suivre de sanctions financières et d’accusations criminelles », a prévenu Bell samedi.

« Cette enquête va se poursuivre pendant des mois », a-t-il ajouté.

« Elle comporte de très nombreux volets différents, tant au niveau financier fédéral, qu’au niveau des licences provinciales, qu’au niveau du Code criminel, qu’au niveau municipal de la violation d’une ordonnance du tribunal, de la violation d’une injonction du tribunal. »

Parce que les manifestants seront punis qu’ils partent ou non, maintenant les manifestants n’ont aucune raison de partir.

« Alors mettons les choses au clair. On dit aux manifestants de rentrer chez eux. Maintenant, on leur dit que même s’ils suivent les ordres de la police et de la GRC, cela ne fait aucune différence. Ils seront quand même arrêtés. Donc, en gros, ils essaient de justifier l’arrestation de toute personne avec laquelle ils ne sont pas d’accord », a noté une utilisatrice de Twitter.

 

Cette décision intervient alors que le gouvernement du Premier ministre Justin Trudeau a invoqué les pouvoirs d’urgence pour saisir les comptes bancaires du Convoi de la liberté, y compris les crypto-monnaies, et révoquer les licences et assurances des camionneurs des manifestants.

 

Les autorités canadiennes dirigées par Trudeau ont envoyé un message clair : si vous ne voulez pas qu’un gouvernement centralisé vous fasse une injection expérimentale ou contrôle vos mouvements à travers les frontières, alors vous serez traqué et puni.

SOURCE

T FUDEAU

Catégories :REBLOG

2 réponses »

  1. Le basculement fasciste de l’Occident est un Spectacle que bien des gens ne pouvaient pas imaginer tant la propagande est puissante.
    Et le vivre en direct est plutot effrayant bien que passionnant.
    Car, nous avons tous encore un peu les souvenirs des Etats totalitaires récents.

    Il aura fallu une trentaine d’années à l’Empire après la chute du soviétisme pour faire reigner une dictature, en bien pire car avec des moyens autrement plus importants.

    Il est interessant de regarder comment les gens vont prendre la chose.

    On s’attaque à tour de rôle, à tous les opposants.
    l’extrême droite, c’est le plus facile, tout le monde est d’accord (tous fascistes donc)
    Ensuite ?
    l’extrême gauche ?
    Les juifs ? Les coiffeurs ?

Laisser un commentaire