REBLOG

Le prince Andrew a négocié un accord dans son procès pour pédophilie et versera 10 millions de dollars à son accusatrice

Le prince Andrew a négocié un accord dans son procès pour pédophilie et versera 10 millions de dollars à son accusatrice

UNDERCOVER BABUSHKA

Mise-à-jour : Une source haut placée du palais a déclaré au Daily Mail que l’accord est de 10 millions de dollars (8,8 millions d’euros) – et que l’accord pourrait n’être qu’un « accord de principe » à ce stade car il attend toujours la vente de son chalet suisse.

* * *

Le prince Andrew et l’accusatrice Virginia Giuffre ont conclu un accord à l’amiable pour une somme d’argent non divulguée dans le cadre d’un procès qui accusait le membre de la famille royale britannique en disgrâce de « viol au premier degré » après qu’elle ait été victime d’un trafic par les amis d’Andrew, Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell.

« Les parties prévoient de déposer une stipulation de rejet de l’affaire dans les trente (30) jours », peut-on lire dans une note adressée au juge Lewis A. Kaplan.

« Dans l’intervalle, les parties demandent à la Cour de suspendre tous les délais et de tenir l’action en suspens. »

Dans le procès civil intenté à New York, Giuffre accuse Andrew de « viol au premier degré » et de trois agressions sexuelles lorsqu’elle avait 17 ans.

Giuffre, 38 ans, affirme que les agressions ont eu lieu en 2001 à Londres, à New York et sur l’île des pédos (Little St. James), propriété d’Epstein à l’époque. Elle demande des « dommages et intérêts punitifs » qui pourraient s’élever à des millions de livres.

Le procès affirme également que Ghislaine Maxwell l’a forcée à avoir des relations sexuelles avec Andrew dans la résidence londonienne de Maxwell – ce à quoi Virginia Giuffre a dit craindre des répercussions si elle désobéissait.

« Virginia Giuffre et le prince Andrew ont conclu un accord à l’amiable », peut-on lire dans une note jointe au bref dépôt, qui ajoute que le prince Andrew « a l’intention de faire un don substantiel à l’association caritative de Mme Giuffre pour soutenir les droits des victimes ».

Le prince Andrew reconnaît que son vieil ami Jeffrey Epstein « a trafiqué d’innombrables jeunes filles pendant de nombreuses années » et il « regrette son association. »

L’accord intervient quelques semaines avant qu’Andrew ne doive faire une déposition auprès des avocats de Giuffre.

Comme le note le New York Times :

Le procès intenté par Mme Giuffre, l’une des plus importantes accusatrices de M. Epstein, a jeté une ombre sur la famille royale à un moment où la reine Elizabeth, monarque britannique de 95 ans, fêtait sa 70e année sur le trône. Andrew a été contraint de renoncer à ses titres militaires et à ses œuvres de bienfaisance royales, de ne plus utiliser le titre de « Son Altesse Royale » et de « ne pas entreprendre de fonctions publiques », a déclaré le palais de Buckingham dans un communiqué le mois dernier.

Mme Giuffre affirme avoir été abusée par Andrew au manoir d’Epstein à Manhattan, ainsi que sur son île privée, Little St. James, dans les îles Vierges américaines.

SOURCE

Catégories :REBLOG

Laisser un commentaire