REBLOG

Est pris qui croyait prendre ? : Comment la décision de l’Occident d’interdire l’or russe pourrait se retourner contre lui

Comment la décision de l’Occident d’interdire l’or russe pourrait se retourner contre lui

FJB PIZZA

Moscou disposerait d’un stock d’or qualifié de « considérable » par l’administration américaine : entre 2020 et 2021, la Banque centrale de Russie aurait accumulé une moyenne de 997,64 tonnes de métal jaune, et cette provision était estimée à 2.298 tonnes en juillet 2021, selon Trading Economics, ce qui ne serait guère éloigné du maximum total enregistré par cette institution de référence.

140 milliards en or

Plus récemment, Yahoo Finance évoquait la cinquième plus grande quantité d’or au monde, d’une valeur de 140 milliards de dollars.

Or les Américains veulent s’assurer que ce stock ne sauve pas l’économie russe, assure un haut responsable de Washington: « Nous voulons fermer toute possibilité pour la Russie d’utiliser son or pour soutenir sa devise. »

  • La dernière série de sanctions imposées à Moscou par l’Occident suscite des réactions mitigées de la part des experts.
  • L’annonce des États-Unis de bloquer les transactions d’or a été faite aux côtés des alliés du Groupe des Sept et de l’Union européenne qui imposeront également l’interdiction des réserves d’or.
  • « Toute sanction sur les réserves d’or de la Russie ne ferait guère plus que révéler à quel point les bureaucrates du gouvernement ne comprennent pas l’or. »

Après l’invasion de l’Ukraine par la Russie il y a environ un mois, les États-Unis et leurs alliés occidentaux ont rapidement imposé une série de sanctions économiques et commerciales à la Russie, notamment sur l’achat de pétrole, une interdiction partielle de SWIFT et contre les oligarques milliardaires considérés comme proches du président Vladimir Poutine. La Russie a riposté en imposant des interdictions d’exportation portant notamment sur les télécommunications, les équipements médicaux, automobiles, agricoles et électriques, ainsi que sur certains produits forestiers tels que le bois.

Mais c’est la dernière série de sanctions qui suscite des réactions mitigées dans l’ensemble du monde : l’interdiction par les États-Unis des transactions d’or avec la Russie.

Jeudi, les États-Unis ont clairement indiqué que toute transaction sur l’or liée à la Banque centrale de la Fédération de Russie était déjà couverte par les sanctions existantes, et que toute violation était susceptible d’entraîner des sanctions secondaires.

La Russie dispose de stocks d’or estimés à 132 milliards de dollars, soit environ 20 % des avoirs de la Banque centrale russe, grâce à une activité d’achat accrue depuis l’annexion de la Crimée en 2014. Ces réserves, associées aux 630 milliards de dollars de réserves de change de la Russie, peuvent contribuer à financer sa machine de guerre.

« Les personnes américaines, y compris les négociants en or, les distributeurs, les grossistes, les acheteurs, les commerçants individuels, les raffineries et les institutions financières, ont généralement l’interdiction de s’engager dans des transactions interdites ou de les faciliter, y compris les transactions liées à l’or dans lesquelles les personnes bloquées ont un intérêt », selon un communiqué du Trésor sur les questions fréquemment posées.

L’annonce par les États-Unis du blocage des transactions sur l’or a été faite aux côtés des alliés du Groupe des Sept et de l’Union européenne qui imposeront également l’interdiction des réserves d’or. Le ministre des affaires étrangères de M. Poutine, Sergey Lavrov, a qualifié l’interdiction des réserves étrangères de « vol », et le ministre des finances, Anton Siluanov, a révélé au début du mois qu’environ 300 milliards de dollars avaient été gelés.

Un groupe d’experts n’est toutefois pas convaincu que l’interdiction de l’or sera tout aussi efficace, tandis que d’autres estiment que Poutine pourrait avoir dévoilé l’ultime contre-mesure à toutes les sanctions.

Soutenir le rouble

Les responsables américains sont de plus en plus nombreux à penser que la Russie utilise ses vastes réserves d’or pour soutenir sa monnaie afin de contourner l’impact des sanctions. L’une des façons d’y parvenir est d’échanger l’or contre une devise étrangère plus liquide qui n’est pas soumise aux sanctions actuelles. Un autre moyen serait de vendre les lingots par l’intermédiaire des marchés et des négociants en or. L’or pourrait également être utilisé pour acheter directement des biens et des services à des vendeurs consentants.

Toutefois, certains experts s’interrogent aujourd’hui sur le bien-fondé de l’interdiction des transactions d’or russes.

« Toute sanction sur les réserves d’or de la Russie ne ferait que révéler à quel point les bureaucrates du gouvernement ne comprennent pas l’or. La beauté de l’or, contrairement aux devises, est qu’il s’agit d’une réserve de valeur intraçable qui n’a pas de contrepartie », a déclaré Brien Lundin, rédacteur en chef de Gold Newsletter, à MarketWatch.

« Au moins en petites quantités, la Russie pourrait facilement vendre de l’or sur le marché libre. En grandes quantités, elle pourrait tout aussi facilement vendre l’or à la Chine sans qu’il y ait de trace de la transaction », a ajouté M. Lundin, notant que la Chine a démontré qu’elle était un « acheteur d’or avide ».

Jeff Wright, directeur des investissements chez Wolfpack Capital, affirme que vendre de l’or n’est probablement pas le premier choix de la Russie de toute façon, car cela pourrait effectivement signaler un effondrement complet de son économie et un signe de faiblesse des dirigeants russes. Selon M. Wright, il est plus probable que la Russie ait recours à la vente de pétrole à prix réduit à des pays alliés à la Russie, plutôt qu’à la vente d’or.

Et ces experts pourraient bien avoir raison.

Il y a quelques jours, M. Poutine a ordonné aux compagnies pétrolières et gazières russes de vendre leur pétrole et leur gaz aux pays hostiles exclusivement en roubles.

Roubles contre pétrole

M. Poutine a ordonné que les contrats de gaz avec les pays « inamicaux » – ceux qui sont responsables des sanctions contre la Russie – soient réglés en roubles plutôt qu’en devises étrangères. Il a donné une semaine à la banque centrale russe et aux fournisseurs de gaz comme Gazprom pour mettre en œuvre ce changement.

L’année dernière, environ 97 % des ventes de gaz de Gazprom à l’étranger étaient effectuées en euros et en dollars.

Poutine n’aurait peut-être pas dû aller aussi loin, car l’Occident est très dépendant des produits énergétiques russes.

Les paiements énergétiques sont une bouée de sauvetage pour l’économie russe, de plus en plus isolée, et les ventes de gaz occidentales ont permis d’atténuer le choc des sanctions sévères. Après s’être effondré de 40 % à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le rouble a réussi à récupérer une grande partie de ses pertes par rapport au dollar, même s’il s’échange encore près de 30 % en dessous des niveaux d’avant l’invasion. Le rouble s’est brièvement renforcé pour atteindre un pic de trois semaines à 95 roubles pour un dollar américain à l’annonce de l’ordre de Poutine, avant de s’affaiblir à 98 roubles pour un dollar.

Il n’est pas clair jusqu’où Poutine est prêt à aller pour faire appliquer cet ordre. La semaine dernière, la Russie a effectué un paiement obligataire crucial en dollars américains, malgré les spéculations selon lesquelles elle pourrait choisir de payer en roubles ou même de faire défaut.

« Dans un scénario extrême, le fait d’insister sur les paiements en roubles pourrait donner aux acheteurs l’occasion de rouvrir d’autres aspects de leurs contrats – comme la durée – et d’accélérer tout simplement leur sortie du gaz russe », a déclaré à Fortune Vinicius Romano, analyste principal chez Rystad Energy.

En fin de compte, les sanctions sont susceptibles de porter un coup dur à l’économie russe, mais la Russie pourrait encore disposer d’un levier important pour atténuer le choc.

Traduction d’Oil Price par Aube Digitale

FJB PIZZA

« Les échecs fortifient les forts »

Les échecs fortifient les forts.

Antoine de Saint-Exupéry – Vol de nuit (1931)

 

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire