REBLOG

A PROPOS D’UN CLOWN PORNOGRAPHE D’UKRAINE (Gabriel Nerciat)

A PROPOS D’UN CLOWN PORNOGRAPHE D’UKRAINE

THE COMEDIAN

UNITED IN DIVERSITY

Eh, l’arsouille !
Défense est faite, s’il te plaît, aux escrocs et aux pétomanes appointés par Washington pour entraîner leurs peuples au coeur du désastre de se servir de nos martyrs ou de nos morts afin d’agrémenter la propagande dévolue à la saloperie de leur cause.
Ne parle pas d’Oradour-sur-Glane ou du Mont-Valérien, pauvre pitre, alors même que les bandéristes ukronazis que tu as intégrés dans ton armée sont en train, au moment où j’écris, d’être envoyés un par un pourrir en enfer au fond de l’usine Azovstal de Marioupol.
Pour qui te prends-tu ? Jean Moulin ? Pierre Brossolette ? Le général Delestraint ? De Gaulle en personne, peut-être ?
Si ma grand-mère, officier de liaison du BCRA, était encore de ce monde, elle t’enverrait rejoindre Petlioura manu militari, histoire de t’apprendre les bonnes manières.
A cause de toi, ton pays sorti de nulle part, ce rêve hideux de Cosaques déchus, de pogromistes épars et d’anarchistes-contrebandiers en lambeaux devenu protectorat croupion d’une puissance abusive déclinante, va finir intégralement détruit, amputé du tiers de son territoire, privé d’accès à la mer Noire, totalement ruiné et délesté d’au moins les deux tiers des régiments qui composaient son armée.
Tu pourras être fier de toi quand tu iras couler des jours heureux en Floride ou dans le Delaware de tes amis Biden père et fils, avec le magot que tu as soustrait au fisc du pays que tu fais semblant de présider. Le malheur des tiens ne t’empêchera pas de dormir, il n’y a aucun doute de là-dessus.
Alors, tais-toi et ne viens pas nous parler de ce que tu ne connais pas et dont tu ne sais pas ni ne dois parler.
Car, contrairement à ce qu’on écrit ici, tu es en plus aussi un très mauvais acteur. Même Denis Podalydès arrive à être plus drôle que toi, et tu es tellement vulgaire que tu ferais honte à Solomon Mikhoels s’il pouvait te voir de là où il est.
Crois-moi, ta présidence n’est qu’un sketch lamentable qui finira en tragédie ; et le seul rôle auquel tu aurais jamais dû t’essayer dans ta vie, parce que tu lui ressembles vaguement, est celui de Richard III.

GABRIEL NERCIAT Via Facebook

FRAMED Z

« Je m’avance masqué »

Comme un acteur met un masque pour ne pas laisser voir la rougeur de son front ; de même, moi qui vais monter sur le théâtre de ce monde où je n’ai été jusqu’ici que spectateur, je parais masqué sur la scène. Quand j’étais jeune, à la vue de découvertes ingénieuses, je cherchais si je ne pourrais pas en faire par moi-même sans l’aide d’un guide ; et c’est ainsi que je remarquai peu à peu que je procédais suivant des règles fixes.

René Descartes – Cogitationes privatae, Praembula (1619), in Œuvres inédites

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

Tagué:

1 réponse »

  1. Leur Coluche (je pense à celui de sa période vulgaire) a réussi là où nous avons échappé au pire, grâce à la règle des 500 parrainages. La Loi française est bien faite.

Répondre à monsois Annuler la réponse.