REBLOG

« Nous ne sommes pas des esclaves » : Les agriculteurs d’Italie, d’Espagne et de Pologne se joignent aux protestations néerlandaises

« Nous ne sommes pas des esclaves » : Les agriculteurs d’Italie, d’Espagne et de Pologne se joignent aux protestations néerlandaises

L’ENNEMI C’EST LE BOEUF

Les agriculteurs espagnols manifestent pour dénoncer l’éco-folie des lois environnementales.

Des tracteurs de protestation ont défilé dans les rues de Grenade, Badajoz et Albacete.

Parallèlement à l’action avec l’Espagne, des protestations d’agriculteurs ont lieu aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie et en Pologne.

La raison de ces manifestations est la nouvelle éco-loi de l’UE, qui exige de réduire les troupeaux de bétail de 30 % afin de réduire les émissions d’azote.

Le mécontentement face à la forte hausse des prix du carburant et des engrais s’y est également ajouté.

Quoi de plus brillant que de réduire le cheptel pendant la crise alimentaire ?

SOURCE

Les agriculteurs italiens, espagnols et polonais ont rejoint les agriculteurs néerlandais pour protester contre les réglementations gouvernementales « vertes » qui vont décimer le secteur en les obligeant à réduire leur utilisation de composés fertilisants azotés.

« Nous ne sommes pas des esclaves, nous sommes des agriculteurs », ont déclaré les agriculteurs italiens, qui ont conduit des tracteurs dans les rues de Milan et bloqué la circulation urbaine.

 

Selon le Morning Star« les agriculteurs italiens sont confrontés à une crise imminente en raison d’une grave sécheresse qui a mis en péril un tiers de la production agricole ».

Le ministre de l’agriculture du pays, Steafano Patuanelli, a déclaré au Parlement en début de semaine que l’Italie risquait de perdre encore 40 % de ses ressources en eau au cours des prochaines décennies.

Les agriculteurs affirment avoir perdu environ 3 milliards d’euros en raison de la situation d’urgence et sont durement touchés par la hausse des prix du carburant, dont les coûts ont explosé en raison du conflit en Ukraine.

 

En Espagne, les agriculteurs de Badajoz, Grenade et Albacete ont fait défiler leurs tracteurs dans la rue en signe de solidarité avec les agriculteurs étrangers, ainsi qu’en signe de protestation nationale face au manque de nourriture et d’essence, selon EuroWeekly News.

 

Et en Pologne, les agriculteurs sont venus à Varsovie le week-end dernier pour protester contre l’inflation et d’autres mesures gouvernementales.

 

Les protestations ont conduit à des rayons de supermarché vides aux Pays-Bas, car des tracteurs et d’autres machines agricoles ont bloqué des entrepôts, empêchant leur expédition – un mouvement contre lequel le Premier ministre Mark Rutte a mobilisé la police d’État dans une tentative de répression.

En bref :

 

Source : Zero Hedge – Traduit par Anguille sous roche

Catégories :REBLOG

3 réponses »

Laisser un commentaire