REBLOG

Von Der Leyen et la mort d’au moins100 000 soldats ukrainiens

Von Der Leyen et la mort d’au moins100 000 soldats ukrainiens

By Cristelle Néant 

arretsurinfo.ch

4 min

November 30, 2022

View Original

L’UE ANNONCE AU MOINS 100 000 MORTS PARMI LES SOLDATS UKRAINIENS

Christelle Néant


Le 30 novembre 2022, la présidente de l’UE, Ursula von der Leyen, annonçait qu’il y avait au moins 100 000 morts parmi les soldats ukrainiens. L’annonce a été tellement choquante que les chiffres ont ensuite été retirés de l’annonce officielle sur le site de la Commission Européenne et de la version vidéo de la déclaration. Retour sur cette bataille des chiffres et la tentative de réécriture façon 1984.

L’annonce d’Ursula von der Leyen le 30 novembre 2022, annonçant qu’il y avait au moins 100 000 morts parmi les soldats ukrainiens a fait l’effet d’une bombe. À tel point que l’UE a très vite rétropédalé et fait disparaître ce chiffre, qui discrédite totalement la propagande ukrainienne et ses pertes officielles ridicules (9 000 soldats ukrainiens morts selon les autorités ukrainiennes en août 2022).

Malheureusement pour Mme von der Leyen, Internet se souvient de tout, et nous avons été plusieurs à sauvegarder, qui la version texte, qui la vidéo originale.

La disparition des chiffres ayant été remarquée, la Commission Européenne a ensuite tenté de faire croire que le chiffre de 100 000 ne concernait pas que les morts, mais aussi les blessés.

Or ce chiffre d’environ 100 000 pertes incluant morts (61 000) et blessés (49 000) parmi les soldats ukrainiens, était celui fourni par le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou en septembre !

Et au vu des chiffres des pertes de l’armée ukrainienne sur les fronts de Kherson, Kharkov, et plus récemment Bakhmout/Artiomovsk (où même les médias américains comme le New York Times annoncent presque 250 blessés par jour, ce qui veut dire au moins une centaine de soldats ukrainiens morts durant la même période, si ce n’est plus au vu du rapport global morts/blessés), il est impossible que le chiffre soit le même deux mois plus tard.

Un ancien soldat qui a analysé les chiffres des pertes ukrainiennes de manière régulière depuis le début de l’opération militaire spéciale russe en Ukraine estime que les pertes réelles de l’armée ukrainienne sont au moins le double de celles annoncées par Ursula von der Leyen.

Une estimation qui concorde avec celle fournie par Vladimir Rogov, du mouvement Ensemble avec la Russie. Pour Rogov, il y a déjà 200 000 morts parmi les soldats ukrainiens, sans compter les blessés graves qui ne pourront plus jamais combattre.

« L’estimation aurait pu être pertinente il y a quelques mois, mais à ce jour, les pertes subies par le régime de Zelensky sont bien plus importantes que le chiffre mentionné par von der Leyen. Les estimations, mais aussi les informations provenant des cliniques et hôpitaux ukrainiens le confirment. Selon les informations dont je dispose, les pertes irrémédiables des soldats ukrainiens et des bataillons nationalistes ont dépassé les 200 000, et le nombre de blessés, souvent gravement atteints, qui ne pourront jamais retrouver un emploi ou une vie normale, est tout aussi important », a-t-il précisé.

Selon M. Rogov, la déclaration de Mme von der Leyen peut être considérée comme une manière de « légaliser » les lourdes pertes ukrainiennes qui ne peuvent plus être cachées, en donnant un chiffre plausible mais en dessous de la réalité.

« Les pertes énormes qui ne peuvent plus être étouffées sont légalisées. Étant plus sophistiqués dans la manipulation de l’opinion publique, les Européens légalisent proprement 100 000 soldats ukrainiens tués, alors qu’ils ne savent que trop bien que les pertes irrémédiables dépassent 200 000 personnes », a expliqué M. Rogov.

Sans surprise après la déclaration de von der Leyen, les autorités ukrainiennes jouent la carte de la censure militaire, en disant qu’ils ne peuvent pas communiquer sur les pertes de l’armée ukrainienne car ce sont des informations classifiées.

Côté russe, des chiffres communiqués en septembre par le ministre russe de la Défense annonçaient moins de 6 000 morts pour l’armée russe, un chiffre qui correspondait à peu près aux pertes russes confirmées par la BBC (qui incluent les pertes venant d’autres troupes qui sont rattachées à d’autres ministères). Les derniers chiffres confirmés par la BBC début novembre sont de 9 311 soldats russes tués. Même en ajoutant les pertes des milices populaires de la RPD (3 930 morts fin novembre) et de la RPL, des soldats tchétchènes qui font partie de la Garde Nationale, et des combattants de Wagner, on est très loin des 100 000 soldats russes morts annoncés par Kiev et les Occidentaux.

Au vu des chiffres réels des pertes de chaque côté, il est clair que l’opération militaire spéciale russe en Ukraine s’est transformée en « broyeuse à viande » pour les soldats ukrainiens, dont les morts quotidiennes se comptent désormais par centaines. Voilà le résultat du soutien militaire de l’OTAN à l’Ukraine pour que Kiev fasse la guerre à la Russie jusqu’au dernier Ukrainien…

Catégories :REBLOG

2 réponses »

Laisser un commentaire