REBLOG

Le prétendu audit des cryptos de Binance a échoué, même son auditeur ne le confirmerait pas

Le prétendu audit des cryptos de Binance a échoué, même son auditeur ne le confirmerait pas

Dans l’univers des cryptos, la débâcle de FTX a fait grand bruit. Son ex-patron Sam Bankman-Fried affronte désormais la justice mais ces derniers jours, ce sont surtout les difficultés d’un autre poids lourd du secteur qui ont fait couler beaucoup d’encre. Binance multiplie en effet les signaux d’alerte : doutes sur ses réserves de cash lundi, possible inculpation pour blanchiment d’argent et suspension temporaire des retraits en USDC hier… Aujourd’hui, le grand patron Changpeng « CZ » Zhao avertit ses salariés de temps turbulents pour les mois à venir. Et la semaine n’est pas finie !

Plus sérieusement, 30 000 bitcoins ont été retirés de la plateforme ces derniers jours, soit l’équivalent d’environ 540 millions de dollars. En 24 heures seulement, les sorties nettes de capitaux de Binance ont frôlé le milliard de dollars. Un véritable bank run, révélateur de la défiance du public. Le comble c’est que CZ est vu par beaucoup comme l’homme qui fit tomber FTX. Désormais dans la tourmente, Binance assure qu’aucun problème n’existe et que l’entreprise disposerait de 60 milliards de dollars de fonds. Dans la mesure où les récents audits du groupe sont contestés, en particulier celui de Mazars, difficile d’évaluer avec fiabilité la solidité du courtier. Une chose est sûre, 2022 est une année noire pour l’univers crypto.

Binance affirme qu’un audit prouve l’existence de réserves de fonds des clients. Mais son auditeur ne se porte pas garant des réserves ni de la méthodologie exigée par Binance…

Déclaration de Binance sur la preuve de réserves

Lorsque nous parlons de preuve des réserves, nous faisons spécifiquement référence aux actifs que nous détenons en garde pour les utilisateurs. Cela signifie que nous démontrons et prouvons que Binance dispose de fonds qui couvrent tous les actifs de nos utilisateurs 1:1, ainsi que de certaines réserves.

Lorsqu’un utilisateur dépose un bitcoin, les réserves de Binance augmentent d’au moins un bitcoin pour garantir que les fonds des clients sont entièrement couverts. Il est important de noter que cela n’inclut pas les avoirs de la société Binance, qui sont conservés sur un registre complètement séparé.

Ce que cela signifie en termes réels, c’est que Binance détient tous les actifs des utilisateurs 1:1 (ainsi que certaines réserves), nous n’avons aucune dette dans notre structure de capital et nous nous sommes assurés que nous avons un fonds d’urgence (fonds SAFU) pour les cas extrêmes.

La preuve de réserves ci-dessus est intéressante. Si vous avez des actifs 1:1, vous ne devriez pas avoir besoin d’un fonds d’urgence pour les cas extrêmes.

Audit par qui ?

Selon le Wall Street Journal, le pseudo-audit a été réalisé par Mazars, un cabinet comptable international de taille moyenne.

Sa branche américaine Mazars USA a déjà travaillé pour la société de l’ancien président Donald Trump. Plus tôt cette année, Mazars USA a déclaré qu’elle se retirait de son travail pour la société de Trump et qu’elle ne pouvait plus s’en tenir aux états financiers qu’elle avait précédemment préparés.

Binance n’a pas précisé lequel des bureaux de Mazars effectuerait la vérification des réserves. Un porte-parole de Mazars s’est refusé à tout commentaire.

Des finances mystérieuses

Après l’effondrement du Crypto exchange FTX, Binance tente de calmer les investisseurs, mais ses finances restent un mystère.

  • Mazars a déclaré avoir effectué son travail en utilisant des « procédures convenues » demandées par Binance et que « nous ne faisons aucune déclaration concernant la pertinence » de ces procédures.
  • Le rapport n’a pas montré le total des actifs ou le total des passifs. Son champ d’application était plutôt limité aux actifs et aux passifs en bitcoins. Binance a déclaré qu’elle commencerait à publier des informations sur d’autres crypto tokens dans les semaines à venir.
  • « Il est important pour nous de montrer aux utilisateurs que les coffres ne sont pas vides, comme chez FTX », a déclaré le directeur de la stratégie de Binance, Patrick Hillmann.
  • Dans une interview, M. Hillmann de Binance a déclaré que la lettre de Mazars couvrait tous les actifs et passifs en bitcoins pour l’échange Binance.com de la société – bien que la lettre de Mazars elle-même ne le précise pas.
  • Au cours de l’interview, M. Hillmann a aussi parfois fait référence au travail effectué par Mazars comme à un « audit ». Interrogé sur la pertinence de l’utilisation par Binance du terme « audit » dans le communiqué de presse et ailleurs, M. Hillmann a répondu : « Nous parlons d’un examen de nos actifs en dépôt ». Il a également déclaré : « Je dirais simplement que nous nous faisons l’écho des descriptions des autres comme étant un audit indépendant ».
  • D’autres informations de base sur Binance font défaut. M. Hillmann a dit qu’il ne pouvait pas fournir le nom de la société mère ultime de Binance parce que Binance a fait l’objet d’une vaste réorganisation au cours des 18 derniers mois.

Première règle pour dire la vérité

La première règle pour dire la vérité est « Ne pas mentir »

La deuxième règle consiste à ne pas donner l’impression que vous cachez quelque chose. Ceci est particulièrement important lorsque la confiance générale est de toute façon dans le caniveau.

Il ne s’agissait pas d’un audit indépendant. Mazars ne l’a pas décrit ainsi et la société n’a pas voulu certifier la méthodologie utilisée. D’ailleurs, ni Mazars ni Binance n’ont divulgué la méthodologie précise.

De qui Hillmann s’est-il fait l’écho en décrivant la procédure comme un audit ? Malheureusement, personne n’a posé la question, mais je parie que Hillman se répétait à lui-même ou à quelqu’un d’autre chez Binance.

Binance n’a pas non plus divulgué sa société mère en raison d’une réorganisation qui a duré un an et demi. WTF ?

Fraude potentielle

Binance reçoit des critiques de la communauté cryptographique après avoir déplacé 2,7 milliards de dollars de son portefeuille de preuve de réserves. La plateforme d’échange a réagi en déclarant que le transfert avait été effectué vers un portefeuille froid TRX.

La procédure est d’autant plus bizarre qu’elle fait suite à des déclarations contradictoires du PDG de Binance, Changpeng « CZ » Zhao.

« Si un échange doit déplacer de grandes quantités de crypto avant ou après qu’ils démontrent leurs adresses de portefeuille, c’est un signe clair de problèmes. Restez à l’écart. Restez #SAFU. »

Le PDG de Binance explique le déplacement de 127 000 BTC

Veuillez considérer le Coin Telegraph Le PDG de Binance explique le transfert de 127 000 BTC.

Il y a quelques semaines, CZ a déclaré que c’est une mauvaise nouvelle lorsque les échanges déplacent de grandes quantités de crypto pour prouver leur adresse de portefeuille.

L’échange de crypto-monnaies Binance déplace de grandes quantités de crypto-monnaies dans le cadre de ses audits de preuve de réserve (PoR), selon son PDG, Changpeng « CZ » Zhao.

« L’auditeur nous demande d’envoyer un montant spécifique à nous-mêmes pour montrer que nous contrôlons le portefeuille. Et le reste va à une adresse de changement, qui est une nouvelle adresse. Dans ce cas, l’entrée tx est grande, et le changement l’est aussi. »

Attendez ! Quoi ?

  1. CZ dit que c’est une mauvaise nouvelle lorsque les échanges déplacent de grandes quantités de crypto pour prouver leur adresse de portefeuille.
  2. CZ déplace 127 000 bitcoins
  3. CZ dit que l’auditeur a exigé cela mais Mazars, le prétendu auditeur, ne qualifie pas cela d’audit.
  4. Mazars ne ferait aucune déclaration concernant le « caractère approprié » des procédures.
  5. Mazars a déclaré que les « procédures convenues » ont été demandées par Binance et non par Mazars.

Ne vous inquiétez pas

  • 1 BTC = 1 BTC
  • 127,000 BTC = 127,000 BTC (à moins qu’ils n’aient été comptés plusieurs fois)

Pendant ce temps, veuillez noter que des querelles mondiales éclatent dans le monde entier au sujet des actifs cryptographiques restants de FTX.

Traduction de MishTalk.com par Aube Digitale

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire