REBLOG

Les News « sans importance » du LUPUS du 19 Décembre 2022

Les News « sans importance » du LUPUS du 19 Décembre 2022

« Les crises d’aujourd’hui sont les opportunités de demain » : voici comment Wall Street pourrait rebondir l’année prochaine

La récession évitée, l’inflation en chute libre, le plafond des hausses des taux d’intérêt atteint plus tôt que ce qu’on ne pense et un S&P 500 qui décolle de quasi 20% : Tom Lee de Fundstrat s’attend à une belle année 2023. Eh oui.
L’année touche à sa fin et les analystes donnent leurs estimations pour l’année prochaine. Après une année à oublier pour la bourse, 2023 sera-t-elle synonyme de reprise ou les calamités continueront-elles de plus belle ?

Les faits : une analyse de Fundtstrat sur l’évolution du marché.

  • Tom Lee, chercheur en chef pour la société d’analyse Fundstrat, s’attend à ce que l’inflation tombe « comme une pierre » l’année prochaine. La Fed serait ainsi amenée à arrêter les hausses des taux d’intérêt à un niveau moins élevé que ce que le marché pense actuellement.

——————————————————-

Les investisseurs américains s’acharnent sur les valeurs pétrolières européennes : ils « veulent posséder les meilleures entreprises du secteur »

Une nette différence apparaît entre les investisseurs européens et américains dans le domaine de l’énergie : les premiers penseraient davantage à des objectifs durables, tandis que les seconds « veulent simplement posséder les meilleures entreprises du secteur ».
En plus de la flambée des prix du pétrole et du gaz naturel qui a fait grimper leurs bénéfices, la plupart des entreprises du secteur de l’énergie ont vu le cours de leurs actions exploser cette année. Mais les performances ont varié selon les régions. Par exemple, le sous-indice de l’énergie du S&P 500 américain a gagné 53 % en 2022, soit plus du double du taux de croissance de 18 % du sous-indice similaire du Stoxx 600 européen.

Dans l’actu : Aux États-Unis, le cours des actions des « supermajors » de l’industrie pétrolière, Chevron et ExxonMobil, a explosé cette année. Par exemple, Chevron a progressé de 44 % depuis le 1er janvier, et ExxonMobil a grimpé jusqu’à 63 %. Chez les géants pétroliers européens BP et Shell, la hausse du cours de l’action est également significative, mais bien inférieure à celle de leurs rivaux américains.

———————————————

La semaine dernière, l’UE, le G7 et l’Australie ont mis en place leur plafonnement du pétrole brut russe. Vladimir Poutine avait assuré que son pays ne traiterait plus avec les pays respectant ce prix maximum. Aurait-il déjà changé d’avis ?

Entré en vigueur le 5 décembre dernier, le plafond du prix du brut russe, à 60 dollars le baril, est censé affecter les revenus du Kremlin afin d’affaiblir la position russe en Ukraine. Il a aussi été pensé pour rester suffisamment élevé que pour encourager la Russie à ne pas réduire sa production. Et donc à éviter des problèmes d’approvisionnement à travers le monde.

Dans l’actu : des cargaisons sont parties vers l’Inde en respectant le plafond.

  • D’après les informations du Financial Times, depuis le 5 décembre, au moins sept cargaisons de brut russe sont parties vers l’Inde à bord de navires assurés par des compagnies occidentales.
  • À chaque fois, le pétrole en question a été vendu à un prix inférieur au plafond mis en place par l’UE, le G7 et l’Australie.

Le détail : au moins 5 millions de barils sous le plafond.

——————————————————

Beaucoup trop nombreux, beaucoup trop chers : les terminaux GNL allemands vivement critiqués

Une nouvelle étude vient questionner l’utilité des terminaux GNL que l’Allemagne installe. 11 sont prévus, mais trois d’entre eux, les plus importants, seraient complètement superflus. Les autres seraient utiles un temps, mais à termes, il y aurait une importante surcapacité. Ils pousseraient aussi le pays à continuer à émettre du CO2, plus longtemps que ce qui était initialement prévu.

————————————-

Le président turc Recep Tayyip Erdogan soutient la création d’un nouveau gazoduc entre l’Europe et le Turkménistan, pays riche en énergie, en passant par la Turquie. Un projet censé aider l’UE à réduire sa dépendance au gaz russe. Mais dans cette région et à Ankara, Moscou accroît parallèlement son influence.
————————————-
Selon Per Lekander, gestionnaire de portefeuille au sein de la société d’investissement Clean Energy Transition, la guerre en Ukraine n’a pas grand-chose à voir avec la crise énergétique que traverse actuellement l’Europe. « J’oserais même presque dire que Vladimir Poutine a contribué à améliorer la situation énergétique », a-t-il déclaré.
———————————-
Pour Jamie Dimon, PDG de la banque américaine JPMorgan, la guerre en Ukraine a montré clairement que les combustibles fossiles seront importants pour l’approvisionnement énergétique mondial pendant longtemps encore.
————————————–
Le seuil d’ignition de la fusion nucléaire franchi pour la première fois. Des chercheurs appartenant au département de l’Énergie américain viennent de franchir une étape historique dans le développement de la fusion nucléaire, l’énergie propre ultime qui pourrait un jour sauver l’humanité. Mais d’ici là, il y a encore énormément de boulot à accomplir.
—————————————

SBF passe d’un penthouse à 30 millions $ à une geôle bahamienne

Si les premières accusations de fraude envers ses clients de FTX sont tombées contre Sam Bankman-Fried, il est encore pour l’instant aux Bahamas. Plus précisément derrière les barreaux de la prison
de Fox Hill.

À en croire certains témoignages, rapportés par Decrypt, cela constituerait un sacré changement de décor pour SBF. Rappelons, en effet, que l’ex-patron de FTX s’était accaparé un vaste empire immobilier (avec l’argent de l’entreprise et des clients ?), notamment un luxueux penthouse à 30 millions de dollars.

Gros contraste avec le pénitencier bahamien de Fox Hill. En effet, ce dernier est décrit comme surpeuplé à l’extrême, avec jusqu’à 6 détenus par cellules de 2 mètres sur 3. Les conditions sanitaires seraient également « inadéquates », puisque certaines geôles seraient infestées de rats, d’asticots et d’insectes.

Le fondateur de FTX reste « de bonne humeur »

Ces conditions ne sont toutefois pas encore celles accordées au fondateur de FTX, puisque celui-ci s’est déclaré « de bonne humeur » selon les autorités pénitentiaires. En effet, bien que Sam Bankman-Fried ne profiterait « d’aucun traitement spécial » d’après ces mêmes autorités, il se trouverait toujours au service d’infirmerie de la prison.

La section de la prison dans laquelle SBF sera détenu devrait être décidée sous peu, après ces évaluations de santé plus longues qu’habituellement. Soit en sécurité maximale, soit avec la population générale, soit éventuellement rester à l’infirmerie un certain temps en cas de problème de santé.

Les cellules de sécurité maximale pour les hommes mesurent environ 1,8 mètre par 3 mètres et peuvent accueillir jusqu’à six personnes, sans matelas ni toilettes. Les détenus ramassent les déchets humains à l’aide d’un seau. Les détenus se plaignent du manque de lits et de literie », selon le rapport. « Certains détenus ont contracté des escarres à force de rester couchés sur le sol nu. L’hygiène est un problème général, et les cellules sont infestées de rats, d’asticots et d’insectes. 

 


Pas de récession imminente aux USA:

https://www.marketwatch.com/story/fed-bets-on-strong-jobs-market-to-keep-u-s-out-of-recession-11671057361?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/story/almost-everyone-is-expecting-a-recession-next-year-but-the-market-is-forecasting-earnings-growth-this-model-finds-11670492042?mod=mw_latestnews

https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-12-09/world-s-money-managers-see-double-digit-stock-gains-in-

——————————————————

Olena Zelenska, l’épouse du président ukrainien Volodymyr Zelensky, aurait dépensé 40 000 euros pour faire du shopping à Paris, alors qu’elle était en visite dans le pays pour demander au monde d’envoyer plus d’argent à l’Ukraine, ont affirmé en ligne des employés de magasins.

Zelenska est connue pour son amour de la mode et a fait la couverture du magazine Vogue pendant les premiers jours de la guerre, sous le titre « Portrait de bravoure : La première dame d’Ukraine, Olena Zelenska. »

Fait remarquable, Vogue a tenté de présenter l’apparition de Zelenska en couverture du magazine comme faisant partie de l’effort de guerre de la « ligne de front » de l’Ukraine.


Jeudi, les membres du Parlement européen ont voté la suspension de l’accès des représentants du Qatar à ses locaux et à ses bureaux dans le cadre du scandale de corruption qui secoue l’institution européenne. La semaine dernière, la police a perquisitionné quelque 16 bureaux et domiciles de fonctionnaires européens et d’assistants soupçonnés d’être impliqués, ce qui a entraîné l’arrestation très médiatisée de l’eurodéputée grecque et vice-présidente du Parlement européen Eva Kaili.

Le minuscule mais influent pays du Golfe, riche en pétrole et en gaz, aurait tenté de corrompre des députés européens avec de « grosses sommes d’argent » et des « cadeaux substantiels » – y compris leurs assistants – dans ce que les médias ont décrit comme une vaste opération de trafic d’influence.

Kaili et trois autres fonctionnaires restent en garde à vue dans le cadre d’une enquête qui se poursuit. La police a annoncé à la fin de la semaine dernière qu’elle avait initialement récupéré 600 000 euros en espèces lors des perquisitions. Politico a ensuite indiqué qu’au total, « l’enquête a permis de découvrir au moins 1,5 million d’euros sous forme de piles d’euros dissimulées dans une valise, une mallette et même un sac en papier. » Il semble donc que des représentants qataris entraient dans les bureaux et distribuaient des sacs d’argent liquide.

Le Qatar  affirme que l’enquête sur la corruption pourrait avoir un « impact négatif » sur l’approvisionnement mondial en gaz et la sécurité internationale.

  • Le Qatar « dément fermement » avoir soudoyé des parlementaires. Un diplomate du pays parle de « condamnations sélectives basées sur des informations incorrectes découvertes par des fuites », rapporte la VRT.
  • Le pays affirme que la justice belge ne prend pas la peine d’entendre la version qatarie de l’histoire. Le Qatar accuse même la Belgique d’un « manque de coopération ».
  • Il est intéressant de noter que le Qatar utilise l’approvisionnement en gaz comme menace contre notre pays, en soulignant qu’il est un « important fournisseur » de gaz naturel liquéfié (GNL).
  • Ceci alors que les pays européens recherchent fébrilement depuis des mois des pays pouvant exporter du GNL. Le Qatar est l’un des plus grands exportateurs mondiaux de cette matière première.

Taxe CO2 sur le chauffage et les transports : comment la décision de l’UE affectera les particuliers

L’Union européenne prévoit un nouveau fonds social de 87 milliards d’euros pour aider les consommateurs, alors qu’elle vient d’approuver l’application de la taxe CO2 sur le chauffage des bâtiments et les transports routiers.
Dans le cadre de Fit for 55, le plan climatique européen qui vise à réduire de 55 % les émissions polluantes d’ici 2030, l’UE a voté ce dimanche en faveur d’une série de nouvelles mesures qui aura des répercussions directes sur les émissions, mais aussi le portefeuille des particuliers. Un nouvel effort qui fait suite à la « taxe carbone aux frontières » également votée la semaine dernière et qui vise à remplacer l’European Emissions Trading System (ETS), afin de pousser les industriels européens à réduire leurs émissions, mais surtout à appliquer le même « droit à polluer » sur les importateurs.

Dans l’actualité : l’UE prévoit d’appliquer la taxe CO2 sur les bâtiments et les transports (ETS II) d’ici 2027.

  • L’accord stipule également que d’autres acteurs feront leur entrée dans l’ETS d’ici 2028, à savoir le secteur maritime international transitant par les ports européens et celui de l’aviation intra-européenne.
  • L’incinération de déchets pourrait suivre, mais la question n’a pas encore été tranchée.

« Toute grande passion débouche sur l’infini »

Vous devez atteindre le point de non-retour. Briser le cercle. Et produire quelques poèmes, avant de vous écraser au sol. Vous aurez entrevu des espaces immenses.

Toute grande passion débouche sur l’infini.

En définitive, l’amour résout tous les problèmes. De même, toute grande passion finit par conduire à une zone de vérité.

À un espace différent, extrêmement douloureux, mais où la vue porte loin, et clair. Où les objets nettoyés apparaissent dans leur netteté, leur vérité limpide.

Michel Houellebecq – Rester vivant (1991)

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire