REBLOG

FEM : « Ils réservent des escortes pour eux-mêmes et leurs employés »

FEM : « Ils réservent des escortes pour eux-mêmes et leurs employés »

La réunion du FEM commence lundi. Les services d’escorte d’Argovie sont très demandés pendant cette semaine.

DAVOS – Dans les prochains jours, des représentants de haut niveau de la politique, de l’économie et de la société se rendront à Davos pour le Forum économique mondial (FEM). Pendant cinq jours, des discussions, des réunions et des rencontres bilatérales auront lieu. Mais ce n’est pas tout : selon le centre érotique Villa-Velvet à Oftringen, les services d’escorte sont particulièrement demandés pendant la semaine du FEM.

Selon le directeur de l’agence de rencontres : « Jusqu’à présent, nous avons 11 réservations et 25 demandes de renseignements pour la semaine prochaine. Mais je m’attends à ce qu’il y en ait encore plus », déclare le responsable. Ces demandes seront satisfaites par quatre filles. « Dès qu’un client réserve une de nos dames pour au moins quatre heures, elle le rejoint » Quatre heures coûtent au client un peu moins de 1500 francs, une nuit jusqu’à 2550 francs.

L’agence d’Argovie avait déjà envoyé des escortes à Davos lors du FEM avant la pandémie de Covid. « Nos escortes ont déjà été amenées à Davos par des diplomates et des chefs d’entreprise, par exemple », explique le manager. « Certains réservent même pour eux-mêmes et leurs employés pour faire la fête dans la suite de l’hôtel. »

Selon le responsable, les services demandés comprennent l’accompagnement à un dîner ou à une fête, ainsi que des services sexuels par la suite : les expériences que les femmes y ont vécues ont été positives. « Cependant, les clients sont plus exigeants que notre clientèle habituelle. Les femmes ayant un physique de mannequin et un look haut de gamme sont particulièrement recherchées. »

Un phénomène qui s’amplifie lors des grands événements – Selon Christa Ammann, directrice du centre de conseil sur le travail sexuel Xenia, lors des grands événements où les visiteurs restent en un même lieu pendant plusieurs jours, l’offre de services sexuels est de plus en plus large. Le FEM entre dans la catégorie de ces événements.

Comme aucune enquête n’est menée, la police cantonale grisonne n’est pas en mesure de fournir des informations sur le nombre de personnes impliquées dans l’escorte et le commerce du sexe qui se rendent à Davos pendant le FEM. Selon le porte-parole Markus Walser, les entrées de Davos et la zone municipale seront en principe contrôlées. « Les personnes concernées par les contrôles sont invitées à s’identifier et à consentir à la fouille de leur véhicule et des objets qu’elles transportent. » La police n’a pas connaissance de problèmes liés au commerce du sexe au FEM.

Source : Ticinonline: Il portale del Ticino

« Le vide créé par la laïcisation a été comblé par une culture permissive qui substitue au concept de péché celui de maladie. […] Le mouvement psychanalytique, qui est à la source de cette culture thérapeutique avait à la religion un rapport extrêmement ambigu, à la fois de complémentarité et de rivalité. La psychanalyse aussi se représentait comme guérissant les âmes, offrant un trésor de réflexions morales profondes. Sa méthode, l’introspection, la reliait à une longue tradition spéculative où l’on perçoit la connaissance de soi comme le commencement nécessaire de la sagesse. […]
La maladie et la santé ont remplacé la culpabilité, le péché et la pénitence comme soucis dominants de ceux qui s’efforçaient de donner du sens à la vie enfouie de l’esprit. […]
Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que les gens voient que l’on pouvait utiliser un point de vue thérapeutique à des fins sociales et politiques. Il a servi à lever le poids de la tare morale que l’on associait autrefois à la pauvreté et au chômage, à faire passer la responsabilité de l’individu sur la “société” et à justifier des mesures politiques conçues pour soulager ceux qui souffraient sans qu’il y aille en rien de leur faute. »
— (fr) Christopher Lasch, La Révolte des élites et la trahison de la démocratie (1994), trad. Christian Fournier, éd. Flammarion, coll. « Champs Essais », 2009 (ISBN 9782081236813), p. 219-222

EN BANDE SON : 

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire