REBLOG

Les NEWS « sans importance » du LUPUS du Mercredi 18 Janvier 2023

Les NEWS « sans importance » du LUPUS du Mercredi 18 Janvier 2023

Vous connaissez l’acronyme ESG.
Environnement
Social
Gouvernance.
Les trois critères qui sont au centre de la gestion des fonds de placement institutionnels et au centre des orientations stratégiques des entreprises qui veulent attirer ces fonds.
Alors, pour Elon Musk, dans un tweet bien sûr (what else?), « le S de ESG est Satanique », je cite. Ce n’est pas la première comparaison de cette nature du milliardaire, il a qualifié le mouvement de « diable » en novembre dernier.
Et pour Larry Fink, le patron de BlackRock, le géant de la gestion de fonds, l’ESG est devenu un sujet d’affrontements, il se fait écharper par ceux qui lui reprochent d’être « trop » ESG et ceux qui lui reprochent au contraire de ne pas l’être

******************************************

-42.6 % La chute du nombre de prêts immobiliers au 4ème trimestre de l’année 2022 par rapport à l’année précédente.
Heureusement que le patron de la Banque de France expliquait qu’il ne voyait pas de ralentissement et que le taux d’usure n’était pas un problème…
C’est vrai.
Une baisse de 42.6% ce n’est pas un vrai ralentissement…

************************************

Les Banques se plaignaient des taux négatifs.
Surtout en Europe.
Elles se plaignent maintenant des taux élevés qui (quelle découverte) ont un impact négatif sur le volume de « deals », sur la confiance des consommateurs et des entreprises et sur les encours de nouveaux crédits.

**************************************

Olaf Scholz est « certain » qu’il n’y aura pas de récession cette année en Allemagne;

********************************

Le conseiller économique de Xi Jinping déclare à Davos que la Chine a passé son pic d’infections Covid; 

********************************

LVMH, encore et toujours, avec cette fois le cap des 400 milliards d’€ de capitalisation dépassé, une première pour une société européenne;

***********************************

Microsoft prévoit de licencier près de 5 % de ses effectifs dans l’ensemble de ses divisions, notamment au sein des ressources humaines et de l’ingénierie, soit environ 11.000 postes. Une information confirmée par la firme ce mercredi, avec un système de licenciements progressifs.

********************************

Dans sa volonté de diminuer sa dépendance à l’égard de la Chine, Apple mise beaucoup sur l’Inde. La Big Tech américaine vient d’ailleurs de recevoir une bonne nouvelle : une petite quinzaine de ses fournisseurs chinois ont reçu le feu vert pour se développer sur les terres du rival indien.

une grosse dizaine de fournisseurs chinois d’Apple débarquent en Inde.

  • D’après les informations de Bloomberg, 14 fournisseurs chinois d’Apple ont reçu le feu vert des autorités indiennes pour se développer chez elles.
  • De quoi permettre à l’entreprise américaine d’accélérer sa cadence dans le deuxième pays le plus peuplé du monde.

les clés de l’Inde n’ont pas été données à tout le monde.

  • Dans ces circonstances, l’arrivée de fournisseurs chinois d’Apple en Inde peut donc être considéré comme un petit miracle.
  • La firme de Cupertino a convaincu les autorités indiennes en leur indiquant qu’elle avait besoin de ces entreprises chinoises pour se développer dans le pays.
    • Quelques-uns des candidats chinois soutenus par Apple ont toutefois été refoulés, possiblement en raison de leurs liens trop ténus avec Pékin.
  • Pour que cela se déroule selon les plans de l’entreprise américaine, il faudra encore que ces fournisseurs chinois trouvent des partenaires indiens et qu’ils forment des coentreprises.
    • Apple peut déjà compter sur la présence de partenaires taïwanais en Inde, dont le géant Foxconn.
  • Ces derniers mois, Apple a pris plusieurs décisions montrant clairement sa volonté de réduire sa dépendance à l’égard de la Chine.
  • En début d’automne dernier, elle a par exemple commencé à assembler des iPhone 14 en Inde.
    • Jamais Apple n’avait commencé à produire un smartphone aussi rapidement en Inde après le début des assemblages en Chine.
  • Toute fin décembre, la Big Tech américaine a aussi annoncé qu’elle allait déplacer une partie de la fabrication de ses Macbook au Vietnam.

***********************************

L’offre russe de pétrole va continuer de se tarir sous le poids des sanctions occidentales selon l’AIE, impactant l’offre de l’ensemble de l’OPEP+. L’Agence évoque d’ailleurs que la production russe s’est réduite de 200 000 barils par jour en décembre suite au plafonnement du prix du brut par l’Union européenne. Moins d’offre, plus de demande… Voilà le cocktail classique pour une hausse des prix. Quant aux États-Unis, ils devraient rester le premier fournisseur de pétrole au niveau mondial. Depuis son creux à 78$ atteint le 5 janvier dernier, le cours du Brent rebondit de près de 12%, malgré les craintes de récession en Occident.

*****************************************

La faille britannique qui permet au pétrole russe d’entrer dans le pays

  • Les acheteurs britanniques achètent indirectement du brut russe raffiné par les raffineries indiennes.
  • Les prix élevés du diesel en Europe et le brut russe bon marché offrent une fenêtre d’opportunité aux raffineurs indiens.
  • Kpler : la raffinerie de Jamnagar, sur la côte ouest de l’Inde, a importé 215 cargaisons de pétrole brut et de fioul en provenance de Russie en 2022.

************************************

En 2022, le marché européen des voitures neuves a chuté de 4,6 % en n’écoulant que 9,3 millions de véhicules. En raison de problèmes logistiques et de production, le marché européen serait actuellement au niveau de l’année… 1993 ! Si la fin 2022 n’a pas été si catastrophique que ça, ce sont les premiers mois qui ont plombé l’ambiance.

En effet, les 7 premiers mois de l’année ont noirci la performance des constructeurs automobiles, du fait d’une forte pénurie de puces électroniques, indispensables à l’assemblage des voitures. Dans la zone euro, seuls les Allemands sortent la tête haute avec l’unique hausse du marché (+1,1 %). L’Espagne, la France, et l’Italie ont respectivement reculé de 5,4 %, 7,8 %, et 9,7 %. Affaire à suivre dans les prochains mois…

***************************************
Bank of America publie le résultat d’une enquête menée auprès de 286 gérants de fortune professionnels, assis sur 772 milliards de dollars. Les réponses sont fournies entre le 6 et le 12 janvier et l’enquête dévoile que ces professionnels du marché sont toujours baissiers, mais beaucoup moins qu’au dernier trimestres, grâce à la Chine et à la Fed. En revanche ils restent prudents. Ils indiquent une rotation vers les marchés émergents, l’Union Européenne et les valeurs cycliques (ça s’est un peu vu…). Les gérants restent nettement plus optimistes que les économistes quant à la croissance mondiale, leur sentiment est au plus haut depuis un an, alors qu’en parallèle les craintes de récession reculent à leur plus bas depuis six mois, la Chine semble constituer le principal facteur de cette évolution.
*****************************************
Selon plusieurs médias, l’Inde dépassera la Chine cette année pour devenir le pays le plus peuplé du monde, cette probabilité augmente depuis que la Chine a annoncé que sa population a diminué l’an passé, la première fois en 60 ans. Les deux géants asiatiques comptent actuellement chacun plus de 1,4 milliard d’habitants.
****************************************

Une startup basée en Australie, Recharge Industries Pty, prévoit de construire une usine de 300 millions de dollars australiens (210 millions de dollars américains) capable de fabriquer des batteries lithium-ion sans matériaux importés de Chine, rapporte Bloomberg.

Actuellement, la Chine représente la majorité des installations de fabrication de batteries au lithium-ion. D’autres pays s’efforcent de trouver des alternatives au pays asiatique.

Bien que l’Australie soit le premier fournisseur mondial de lithium, un métal essentiel pour les batteries, elle envoie actuellement la plupart de ses matières premières pour batteries en Chine, où elles sont transformées en composants. Des données compilées par BloombergNEF ont révélé que la Chine dispose d’une capacité de fabrication de piles d’environ 1 000 gigawattheures, soit plus de 80 % du total mondial.

**********************************

Klaus Schwab, le fondateur et directeur du Forum économique mondial, aurait un « complexe de Dieu » et souhaiterait diriger l’organisation jusqu’à sa mort comme un pape ou un monarque, selon des membres actuels et anciens du personnel.

Selon un rapport de POLITICO, plusieurs personnes qui ont travaillé ou travaillent actuellement avec le Forum économique mondial ne pensent pas que Schwab apportera des éclaircissements sur la question de sitôt, la publication citant spécifiquement des critiques qui disent que Schwab dirige le groupe comme un roi ou un pape, et que cette question de succession s’inscrit dans ce style de leadership.

« [Schwab] a un complexe de Dieu, et pense qu’il fait partie des 0,1 % les plus forts », aurait déclaré à la publication un vétéran du FEM basé aux États-Unis.

« Mais personne n’est immortel », ont-ils poursuivi. « C’est fou qu’ils n’aient pas de plan de succession autour duquel construire la confiance du public. »

Un autre membre du personnel aurait suggéré que Schwab pourrait essayer de contrôler le processus de sa propre succession depuis – ce que POLITICO décrit comme – « au-delà de la tombe ».

« Klaus a changé son testament plusieurs fois par an pendant des décennies, il est donc tout simplement impossible de savoir ce qu’il décidera au final », a fait remarquer le collaborateur.

Dans l’ensemble, la publication suggère qu’il y a de fortes chances qu’un membre de la famille de Schwab puisse lui succéder, comme un roi.

Parmi les autres candidats possibles mentionnés figurent la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde – bien que son âge croissant ait été cité comme une préoccupation pour toute passation de pouvoir -, l’ancien ministre norvégien des finances, Børge Brende, étant également considéré comme un candidat probable, ayant été introduit dans l’organisation par Schwab en 2017.

Philipp Rösler, ancien vice-chancelier d’Allemagne pour le parti libertaire Free Democratic Party, qui a rejoint l’organisation en 2014 apparemment dans l’espoir de succéder à Schwab, est également considéré comme un candidat probable à la reprise de l’organisation.

Le FEM a invité environ 2 500 élites mondiales cette année, et près de 30 000 autres devraient assister à des dîners et des fêtes sauvages dans la station de ski.

D’une manière ou d’une autre, Klaus Schwab et ses sbires ont fait de ce rassemblement annuel de Davos un événement incontournable pour l’élite mondiale.

Et s’il y a une chose que l’élite mondiale n’aime pas, c’est bien le mélange avec la population générale.

Comme Paul Joseph Watson l’a fait remarquer à juste titre, c’est un grand club et vous et moi n’en faisons pas partie.

******************************

L’Ukraine s’est transformée en un « laboratoire » pour les armes occidentales, la guerre ayant donné aux États-Unis et à leurs alliés l’occasion de voir comment leurs armes se comportent dans un conflit avec une grande puissance militaire comme la Russie, a rapporté CNN lundi.

Une source familière des renseignements occidentaux sur la guerre a déclaré à CNN que l’Ukraine est « absolument un laboratoire d’armes dans tous les sens du terme, car aucun de ces équipements n’a jamais été utilisé dans une guerre entre deux nations industriellement développées ». La source l’a décrit comme un « test de combat dans le monde réel ».

***********************************

L’Ukraine pourrait bientôt compter sur les systèmes Patriot néerlandais pour abattre les missiles russes

La conversation entre le Premier ministre néerlandais Mark Rutte et le président américain Joe Biden aura apporté quelque chose à l’Ukraine. Les Pays-Bas vont fournir un système de défense aérienne Patriot au pays en guerre. L’Allemagne et les États-Unis ont également déjà promis des systèmes de missiles.

L’actualité : Un système Patriot néerlandais est en cours d’expédition vers l’Ukraine.

  • Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte travaille sur ce plan depuis un certain temps. Il était encore au téléphone avec le chancelier allemand Olaf Scholz, qui avait déjà fourni le même système. Mardi, M. Rutte s’est rendu à la Maison Blanche, où il s’est entretenu avec le président Biden. Au cours de la conversation, les livraisons d’armes ont également été évoquées, et le Premier ministre a promis de livrer un système Patriot.
  • Pendant ce temps, M. Rutte a aussi téléphoné au président ukrainien Volodymyr Zelensky. Ce dernier s’est ensuite montré reconnaissant du soutien des Pays-Bas, écrivant sur Twitter : « Reconnaissant de l’intention de Mark Rutte de fournir à l’Ukraine un système de défense aérienne Patriot. Il améliore notre défense aérienne, protège nos villes et nos populations de la terreur des missiles de la Russie. »
  • Les Patriots sont dotés des meilleurs systèmes de défense aérienne au monde. Les Pays-Bas, l’Allemagne et les États-Unis disposent de ces systèmes, mais aussi des pays comme Taïwan, le Japon et la Roumanie. Outre les systèmes de missiles, les Pays-Bas ont déjà fourni, entre autres, huit obusiers blindés PzH-2000 et plusieurs véhicules de transport de troupes YPR-765.

L’essentiel : comment fonctionne un tel système de défense aérienne Patriot ?

  • Le Patriot MIM-104 a été développé par le groupe de défense américain Raytheon pour remplacer les vieillissants systèmes Hawk. Les Patriot MIM-104 ont été déployés pour la première fois lors de la guerre du Golfe de 1991, pour intercepter les missiles Scud irakiens. En 2014, l’armée américaine a franchi une nouvelle étape. C’est alors qu’un Sukhoi Su-24 de l’armée syrienne, en route vers Israël, a été abattu par un Patriot.
  • Les systèmes se composent de deux éléments principaux. D’une part, ils utilisent un radar particulièrement puissant, qui peut détecter les projectiles entrants. Ces signaux sont transmis à l’un des opérateurs, qui peut les suivre en fonction de leur taille, de leur vitesse, de leur altitude et d’autres données. Ensuite, on choisit la batterie qui tirera le projectile.
  • Selon le type de Patriot déployé, le projectile tiré peut également être différent. Chaque système comporte quatre cellules de lancement, chacune pouvant tirer un ou quatre missiles, selon la taille du missile.

********************************

La Nouvelle-Zélande est-elle un banc d’essai pour la microgestion des populations par les gouvernements occidentaux ?

La Nouvelle-Zélande, en particulier, n’a cessé d’imposer des restrictions draconiennes à sa population au cours des deux dernières années. Malheureusement, cette tendance ne s’est pas arrêtée avec la fin des confinements en cas de pandémie. La nation insulaire semble vouloir établir la norme en matière de politiques autoritaires et de microgestion gouvernementale, et une série de lois récentes montre bien qu’elle n’a pas l’intention de céder.

**********************************************

En repassant la barre des 20.000 dollars, le Bitcoin a atteint un point de bascule

Le Bitcoin étant repassé au-dessus des 20.000 dollars, et les prix de l’énergie baissant un petit peu, il est à nouveau rentable de miner du Bitcoin.

la plus célèbre des cryptomonnaies a repassé le cap de 20.000 dollars il y a deux semaines, les investisseurs de Bitcoin ont en conséquence rallumé leurs fermes de minage, rapporte BFM Business.

  • Après la chute de FTX, en novembre dernier, les mineurs perdaient presque 4.000 dollars par Bitcoin miné.
  • « Avec l’amélioration récente des prix du bitcoin et des coûts énergétiques ajustés aux conditions météorologiques, la réduction des activités des grands mineurs a diminué, ce qui a conduit à un taux de hachage record du réseau », a déclaré Matthew Schultz, président exécutif de la société de cryptominage CleanSpark à Bloomberg.
  • Alors que de plus en plus de mineurs se remettent en concurrence pour une offre limitée de récompenses libérées par la blockchain Bitcoin, ils seront confrontés à des marges plus minces dans un avenir proche si les prix du Bitcoin restent aux niveaux actuels. « L’augmentation de la difficulté du réseau compense les gains du prix du bitcoin, offrant peu d’avantages aux mineurs de hachage dans cet environnement difficile », a déclaré Ethan Vera, directeur des opérations de la société de services de cryptominage Luxor Technologies à Bloomberg.

L’enjeu : Certaines entreprises de minage ont donc vu la valeur de leurs actions monter sur le dernier mois grâce à cette nouvelle.

  • L’une des entreprises avec le plus haut taux de hachage (dans ce cas-ci, le taux de hachage peut être utilisé comme un indicateur concernant la vitesse de minage, NDLR) au monde, Argo Blockchain, a vu sa valeur au London Stock-Exchanges augmenter de 348%.
  • Argo Blockchain avait perdu près de 80% de sa valeur en 2022, au point d’être au bord de la faillite en début novembre. La société a échappé à la faillite en revendant une partie à Galaxy Digital pour 65 millions de dollars, explique Bein Crypto.
  • D’autres fermes à Bitcoin ont vu la valeur de leurs actions augmenter comme ETF Bitcoin Miners (80%) ou encore Marathon Digital Holding (116%), rapporte Bloomberg.

******************************* 

« Tout mouvement nous révèle »

Tout mouvement nous révèle.

Michel de Montaigne – Essais ; Livre I, Chapitre L : De Democritus et Heraclitus (1580)

EN BANDE SON :

Catégories :REBLOG

1 réponse »

Laisser un commentaire