Jour : 19 août 2011

Marc Fiorentino : « Personne ne sait, actuellement, combien valent les banques occidentales. Et c’est cette incertitude, qui leur vaut d’être ciblées par les marchés boursiers. Quel est exactement l’exposition de chaque établissement aux dettes souveraines de chaque pays ? Et combien vaut cette dette, actuellement comptabilisée à 100% de sa valeur, sauf pour la dette grecque ? »

« Personne ne sait, actuellement, combien valent les banques occidentales. Et c’est cette incertitude, qui leur vaut d’être ciblées par les marchés boursiers. Quel est exactement l’exposition de chaque établissement aux dettes souveraines […]

Évaluez ceci :