Catégorie : Les Tribulations de la Kleptocratie

La bourse ou la mort. La technologie nous élimine. Zerohedge.com salue ironiquement la progression conjointe du virus et du NASDAQ qui virevolte de joie. Le NASDAQ (cadenas) est leur indice de la mort, des biotechnologies et des technologies de flicage et de surveillance, la chambre à gaze postmoderne et totalitaire, la Kommandantur numérique !

La bourse ou la mort. La technologie nous élimine. Zerohedge.com salue ironiquement la progression conjointe du virus et du NASDAQ qui virevolte de joie. Le NASDAQ (cadenas) est leur indice de la […]

Évaluez ceci :

Les banques centrales du monde font leur maximum pour empêcher le monde de sombrer dans la pauvreté. Elles créent des quantités illimitées de monnaie… Personne ne s’inquiète du fait qu’IL N’Y A PAS D’ARGENT. Les centaines de milliards et milliers de milliards de dollars qui sont distribués aux plus démunis n’existent pas. Ils sont créés à partir de rien. Depuis le début de la crise, au début de l’automne 2019, avec les Repos, le bilan de la Fed a augmenté de près de 3 000 milliards $ pour atteindre 6 500 milliards $. Ce n’est que le début. Il faut se rappeler que cette crise n’a pas débuté aujourd’hui, mais en 2006, lorsque le bilan de la Fed s’élevait à 800 000 $. En 2012, il était passé à 3 000 milliards $. Dans les prochains mois, le bilan va donc être multiplié par 3 ou 4 pour atteindre 12 000 milliards $.

Initialement publié sur nicolasbonnal.com :
https://or.fr/actualites/deficit-4000-milliards-dette-28000-milliards-etats-unis-ou-vient-argent-1826

Évaluez ceci :

A virus, virus et demi !

A virus, virus et demi ! « […] la médecine aujourd’hui n’a, bien sûr, plus le droit de défendre la santé de la population contre l’environnement pathogène, car ce serait s’opposer à […]

Évaluez ceci :

Chloroquine ou chloroforme ?

Chloroquine ou chloroforme ?   mars 23, 2020 LE ROUSCAILLEUR « Dans les sociétés industrielles bourgeoises ou socialistes qui sécrètent un égal ennui, l’homme de guerre, dans son isolement, son insolence, est seul […]

Évaluez ceci :