Jour : 28 juin 2015

Philippe Béchade : « On ment aux Grecs si on leur dit que le pire les attend s’ils sortent de l’euro. Le pire, c’est pour les créanciers ! »/ Les capitaux fuient toujours la Grèce et vont se réfugier en… Allemagne/ Eviter la fuite des capitaux et la contagion : les urgences d’un «plan B» sur la Grèce

Philippe Béchade : « On ment aux Grecs si on leur dit que le pire les attend s’ils sortent de l’euro. Le pire, c’est pour les créanciers ! » Publié le 25 juin 2015par Olivier […]

Évaluez ceci :