Art de la guerre monétaire et économique

Lourde perte de la Banque Nationale Suisse

Lourde perte de la Banque Nationale Suisse

Permalien de l'image intégrée

La Banque nationale suisse (BNS) a essuyé une lourde perte de 50,1 mrd CHF au premier semestre 2015, après un bénéfice de 16,1 mrd un an plus tôt, en raison de dépréciations massives sur ses positions en devises et ses stocks d’or, a-t-elle annoncé vendredi.

Permalien de l'image intégrée

L’institut d’émission a enregistré une perte de 47,2 mrd CHF sur ses positions en monnaies étrangères, conséquence de l’abandon du taux plancher mi-janvier.

Un bénéfice de 571 mio CHF a cependant découlé des positions en francs, pour l’essentiel composé des intérêts négatifs prélevés depuis mi-janvier sur les avoirs en comptes de virement (530 mio CHF), des gains de cours (12 mio) et du produit des intérêts (34 mio) sur les titres en francs.

Le stock d’or de la banque centrale a quant à lui accusé une moins-value de 3,2 mrd CHF en raison du recul des prix du métal jaune depuis le début de l’année.

Au seul deuxième trimestre, la perte s’est élevée à 20 mrd CHF après un bénéfice intermédiaire de 11,8 mrd au deuxième trimestre 2014. Sur la période, le stock d’or a accusé une moins-value de 2,2 mrd et les positions en monnaies étrangères une perte de 18 mrd. Les positions en francs ont par contre enregistré un bénéfice de 242,8 mio.

La BNS avait déjà souffert d’une lourde perte de 30 mrd CHF au premier trimestre, conséquence des pertes enregistrées sur les monnaies étrangères après l’abolition du taux plancher.

Les analystes de la banque UBS avaient anticipé la perte de 20 mrd CHF au 2e trimestre, avertissant que l’institut d’émission devrait ainsi se retrouver dans l’impossibilité de rémunérer ses actionnaires au titre de l’exercice 2015.

Seul le portefeuille des actions comporte encore un potentiel à court terme, avait averti UBS. Les titres de participation et les instruments de participation ont en effet bénéficié du contexte boursier favorable et généré un résultat positif de 4,1 mrd CHF au premier semestre.

Au niveau des actifs, ceux détenus en or ont diminué de 8% à 36,4 mrd CHF, tandis que les placement en devises ont augmenté de 3,8% à 529,5 mrd. Le total des actifs a ainsi crû de 2,8% à 577 mrd. Les fonds propres ont quant à eux été quasiment divisés par deux à 34,3 mrd.

Concernant les réserves de devises, la BNS détient 42% en euros, 32% en dollars, 8% en yens, 7% en livres britanniques et 4% en dollars canadiens.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

EN BANDE SON: 

3 réponses »

  1. You have not mentioned the fact that equity falls from CHF 86 BN to CHF 34 BN which is 6% of total assets. 60% of equity is lost in the space of 6 months.

    Another 6% reduction in assets values and equity is gone.

    J'aime

  2. On est pas loin de la recapitalisation… Je ne comprends pas pourquoi les gens préfèrent le CHF à l’Or . C’est d’autant moins rationnel qu’il apparait chaque jour plus clairement que la BNS a lié de manière irréversible le destin de sa monnaie à ceux de l’Euro et du Dollar.

    J'aime

    • The key is loss of credibility for the SNB. I’m sure they can recapitalise, but what a reputation loss. The first developed country central bank to go bust.
      This is a career ending type of event. For central bankers that is. And how does the SNB slim its balance sheet from CHF 570 bn back to a normal 100 bn? By selling € and buing CHF. What happens then? Further losses!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s