Art de la guerre monétaire et économique

Vers la fin de la procastination

Vers la fin de la procastination

By Brunobertezautresmondesbrunobertez.com Juin 22, 2018

Alors que de nombreux segments du marché financier mondial restent dans les niveaux records, en particulier aux Etats-Unis, les nuages s’amoncellent. On ne les discerne pas clairement car ils sont partiellement masqués par le brouillard de la monnaie encore très excédentaire dans le monde. La marée monétaire , formulé autrement recouvre encore , cache encore ceux qui se baignent nus. Les parieurs concentrent leurs mises sur les chevaux les plus en forme.

Les nuages  portent différents noms, crise en cours développement chez les émergents, leurs changes, leurs dettes; difficultés de refinancement pour les passifs en dollars, crise localisée de la dette en Chine; rupture de la concertation internationale; montée du populisme ; contestation des objectifs ONUSIENS sur l’immigration;  affaiblissement de Merkel etc.

Tout ceci peut se résumer par ce que nous avons expliqué ces jours derniers: la tendance à la déglobalisation , la tendance au repli et donc aux affrontements est plus forte ces derniers temps. Ou plus exaxtement elle prend une tournure plus visible, plus publique.

Les partisans de l’ouverture , de l’inclusion sont soumis à des attaques qui viennent de toutes parts et sur diférents fronts; économiques, politiques, sociaux, monétaires, financiers .

Sous une apparence disparate, diversifiée, on trouve une même logique qui est à l’oeuvre, y compris dans les faits divers comme la question des enfants séparés de leurs parents aux USA, cette logique c’est celle de la contestation de l’Ouverture. La logique est celle d’un antagonisme: les groupes sociaux les moins favorisés par l’Ouverture s’attaquent à ses manifestations concrètes les plus visibles. Les inégalités, l’immigration, la régression/stagnation des niveaux de vie, l’insécurité, la précarité, les déficits des échanges …

Contestation de l’Ouverture à marches forcées comme l’ont voulue les élites. Il s’agit de réactions de défense d’une partie des corps sociaux contre les conséquences des politiques mises en oeuvre par les classe dominantes et singulièrement leur fer de lance, la classe financière.

Il est symptomatique et nous l’observons semaine après semaine que des magazines phares, comme The Economist, soient sur la brèche en continu, par les journaux et par les réseaux sociaux pour protéger les acquis de la globalisation, y compris dans des domaines qui paraissent très éloignés de l’économie.

La globalisation , celle des élites alliés aux kleptos:

La globalisation , celle qui est voulue, imposée par les élites, comme tendance à l’égalisation des taux de profit sur la planète,  cette  globalisation est un tout avec, le droit de l’hommisme, la marchandisation de tous les aspects de la vie, les guerres de changement de régime, le remodelage du Moyen orient, le containment de la Russie, les réformes en France, la fuite en avant de la Construction Européenne. Le navire de la globalisation prend l’eau de toutes part et « ILS », ils écopent.

L’une des causes des craquements c’est la « raréfaction », le spectre de la raréfaction.

On a réussi à crer une fausse abondance, une abondance à crédit et avec faux pouvoir d’achat depuis 2009, ceci a mis de l’huile dans les rouages internationaux et domestiques , donné du grain à moudre, mais la perspective du retour à moins de largesses , la perspective d’un moindre laxisme provoquent des blocages, des grippages, des colmatages dans le système. Il y  a des endroits ou cela tourne deja moins bien alors que le mouvement de ressac des liquidités a à peine commencé et que l’appétit pour le jeu/risque est encore là.

Vous m’avez compris, c’est un tout et ceci explique que la presse globaliste soit au four et au moulin et qu’elle se batte sur tous les fronts. L’ennemi n’est pas imaginaire, loin de là, l’ennemi c’est la spontaneité des peuples qui sentent bien qu’ils se font avoir et l’ennemi c’est le cours des choses, la logique. La taupe des antagonismes qui définissent  en profondeur la situation.  Elle creuse.

Nos sociétés sont incapables de résoudre les problèmes, elles les repoussent devant elles selon la bonne expression : kick the can.

La procastination est un mode de gestion, elle repose sur un tryptique celui qui caractérise notre époque, le tryptique du faux monnayeur:

-le mensonge/propagande,

-la création monétaire,

-le jeu sur le facteur temps, sur l’épaisseur du temps.

Mais la procastination n’est pas éternelle, on le voit clairement avec l’exemple de Merkel: cela fait des années qu’elle élude, qu’elle ruse et habille ses pseudo solutions par le vocabulaire et le discours politiquement correct en faisant des promesses contradictoires… mais voila un jour le diabolique fétu de paille, la toute puissante goutte d’eau, font leur oeuvre et elles fonc basculer l’édifice des faux arrangements.

YouGov poll: 43% of Germans want Merkel to go, 42% want her to stay. Her political legacy is terminal.

Le pot aux roses se montre et il est plein d’immondices. Merkel n’est qu’un exemple, mais je l’ai choisi parce que c’est le plus éclairant .

Dans le tryptique j’ai cité la monnaie, c’est à dire le pouvoir de créer de la monnaie et du crédit à partir de rien.

C’est l’arme suprème et je maintiens qu’elle sera utilisée jusqu’à l’extrème, c’est à dire jusqu’à mettre en danger l’existence même de cette arme. Elle sera utilisée jusqu’à s’auto détruire.  Je ne vois aucun gouvernement capable de résister à l’attrait des solutions de facilité.

La mort de nos monnaies est dans l’ordre des choses, elle n’est pas programmée, contrairement aux thèses conspis, non mais elle est inéluctable.  Elle est en germe , aussi inéluctable que notre mort ou plus joyeusement que la mutation du grain de blé en bel épi .

BRUNO BERTEZ

OK++++++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s