Art de la guerre monétaire et économique

Michel Onfray : l’Or et le Jaune

Michel Onfray : l’Or et le Jaune

On parle beaucoup du fossé entre « le peuple » et « l’élite », en généralisant de part et d’autre, chacun disant que le peuple n’est nulle part puisqu’il est partout -vu que Macron ou Aphatie en font partie- ou que l’élite c’est l’autre, mais pas soi, surtout quand on est patron d’un grand parti, fût-il d’opposition, responsable d’un syndicat de gauche, rédacteur en chef d’un journal bien-pensant, rappeur couvert d’or et issu des banlieues, ou bien, venu du même endroit, footballeur dévorant des entrecôtes recouvertes d’or [1]…

   Un angle d’attaque permet pourtant de comprendre que certains vivent sur une planète pendant qu’en face un autre peuple se bat pour survivre dans un autre monde: c’est celui des gilets-jaunes. C’est une variation sur le thème de la lutte des classes. Mais cette lutte des classes n’oppose plus seulement, comme jadis chez Marx, les bourgeois qui possèdent les moyens de production et les prolétaires qui ne les possèdent pas car, à cette aune, le petit boulanger propriétaire de son fond de commerce qu’il rembourse à sa banque depuis des années est un « bourgeois » pendant que Carlos Ghosn qui ne possède pas Renault-Nissan-Mitsubishi, car il n’en est que le président directeur général est, si l’on en croit l’auteur du « Capital », un prolétaire…

   La France est fracturée entre ceux qui n’ont pas besoin de compter et peuvent dépenser sans regarder au coût avec pour seul souci, quant ils achètent le superflu, leur désir, leur plaisir, leur envie, et ceux qui sont obligés, pour acquérir le nécessaire, de compter à l’euro près en sachant que la plupart des biens de consommation leur sont interdits -l’étal du poissonnier avec ses coquilles Saint-Jacques ces temps-ci ou le magasin du caviste qui vend vins et champagnes, les restaurants référencés sur Trip-Advisor et les cafés branchés des centres villes, les pâtisseries chic et les salons de thé, et je ne parle que d’alimentation…

   Cette coupure radicale est une chose, une autre est que ceux qui bénéficient de cette coupure en se trouvant du bon côté ignorent les conditions de vie de ceux qui comptent pour acheter leurs pâtes et leurs boites de conserves dans des magasins Lidl. De ce côté de la barricade, il y a ceux qui ignorent et ceux qui méprisent.

   Cette fameuse entrecôte que Ribéry mange puis expose à la vue de tout le monde sur son compte lui vaut une avalanche de commentaires agressifs. Il ne comprend pas. Voici sa réponse: « Commençons par les envieux, les rageux (sic), nés sûrement d’une capote trouée: niquez vos mères, vos grands-mères et même votre arbre généalogique. Je ne vous dois rien, ma réussite c’est avant tout grâce à Dieu, à moi, à mes proches et à ceux qui ont cru en moi, pour les autres, vous n’étiez que des cailloux dans mes chaussettes. » Il faut qu’Allah soit bien grand et très magnanime pour trouver le temps de conférer du talent sportif à ce garçon, encore un petit effort pour lui donner un gramme de sens moral…

   Les salaires obscènes de sportifs, d’acteurs, de comédiens, de rappeurs, mais aussi de journalistes [2] ou de   politiciens qui se trouvent au top de la hiérarchie dans leur secteur, déconnectent véritablement leurs bénéficiaires des conditions de vie réelles de millions de Français.

  Il n’y a rien à redire à une hiérarchie des salaires qui récompense les talents. En revanche, il y a à redire sur le grand écart de cette échelle de salaire. Et il y a vraiment à redire sur la terrible misère des revenus des malheureux qui se trouvent au bas de l’échelle sociale et qui vont du dénuement le plus absolu -la rue,- à des salaires de misère qui ne leur permettent pas de vivre, en passant par le quotidien chahuté par les précarités cumulées. On ne dit pas assez que des gens qui travaillent dorment dans leur voiture parce que leur salaire ne leur permet pas de payer un loyer.

 Le Huffington Post [3] nous apprend que, sur la planète, « les 26 plus riches ont autant d’argent que la moitié de l’humanité »… Pourtant, les gilets-jaunes n’ont pas manifesté de haine à l’endroit des hauts salaires, ils ne carburent pas au mépris des riches, ils ne fonctionnent pas au ressentiment à l’endroit de ceux qui ont, ils ne disent nulle part leur envie que les riches soient vraiment moins riches, sinon franchement pauvres: ils veulent juste qu’on augmente leurs salaires de misère. A charge pour les hommes politiques de faire de telle sorte que, dans la piscine dans laquelle Picsou prend des bains d’or, on prélève la poignée qui leur permettra de vivre décemment, genre ISF, un prélèvement dont ledit Picsou ne se rendrait même pas compte tant ses nombreuses piscines regorgent d’or…

   On ne s’étonnera pas que les gilets-jaunes aient une dent contre certains journalistes qui font partie des mieux payés de leur profession (je n’oublie pas qu’ il existe de nombreux prolétaires dans le métier, ce qui ne le rend pas pour autant moins complices du système qui les exploite…),  qu’ils estiment également que certains hommes politiques, mais jamais le maire d’une petite commune, méritent également leur énervement parce qu’ils passent à la caisse et touchent des revenus considérables -payés par l’argent du contribuable.

   Ce qui m’étonne, c’est l’étonnement de ceux que ça étonne! Ainsi Jacques Toubon, jadis porteur d’eau sale d’un Jacques Chirac qui soutenait alors des thèses [4] que le Rassemblement national n’ose même plus défendre en matière d’immigration, se retrouve aujourd’hui « Défenseur des droits » (prière de ne pas rire…). Cet homme « ne comprend pas » [5] que son revenu puisse choquer: il ne gagne en effet que dans les 30.000 euros par mois!

   De même, comment l’Elysée a-t-il pu choisir Chantal Jouanno [6], ancienne ministre très proche de Sarkozy, comme responsable du désormais fameux Grand Débat, alors qu’elle touche près de 15.000 euros mensuels avec pour seule fonction d’animer des réunions dans le cadre de la Commission nationale du débat public? Ce bidule ressemble à l’une de ces usines à gaz financées par le contribuable dans lesquelles la classe politique reclasse les copains et les coquins de la République après qu’ils eurent un temps fait de la figuration dans un gouvernement maastrichtien. Après s’être retrouvée au centre d’une polémique dans laquelle, reconnaissons-le, elle a estimé qu’en effet, on pouvait trouver déplacée pareille rémunération dans un tel contexte, elle a jeté l’éponge: elle n’animera donc pas les débats. Mais, mais, mais: elle conserve son salaire! Elle sera donc payée le même prix, 15.000 euros, mais sans travailler. Qui dit mieux?

   Quant à Benjamin Griveaux, macronien emblématique qui avait conseillé à Chantal Jouanno de démissionner, car cet homme a de la morale, il estime qu’en gagnant presque 8.000 euros par mois, il ne peut être propriétaire à Paris, une ville dont il voudrait pourtant être le maire [7]. En même temps, comme on dit chez lui, il affirme qu’il a quitté le privé dans lequel il était directeur de la communication et des affaires publiques de la société Unibail-Rodamco -une société spécialisée… dans l’immobilier commercial! A ce poste, il gagnait plus de 10.000 euros par mois: si avec ce salaire il n’a pu acheter un appartement à Paris, c’est qu’il a claqué son argent… Le magazine Capital estime en effet qu’il aurait pu trouver un 80 m2 dans un quartier de Paris –mais pas forcément dans celui où Toubon, Jouanno et quelques autres ont leurs pénates, ou bien encore Jack Lang place des Vosges, Laurent Fabius près du Panthéon ou Chirac quai Voltaire.  

   Le jaune des gilets du même nom fonctionne en contre-pouvoir à l’or de ceux qui ne voient même plus qu’ils sont des privilégiés -ce que je suis, pour ma part, mais sans jamais l’oublier, dans quelque circonstance que je me trouve.

   Les gilets-jaunes revendiquent de la dignité et de la décence. Ils ne veulent pas voler les riches ni même le rendre franchement pauvre en s’appuyant sur l’idéologie ressentimenteuse d’un gauchisme ou d’un communisme qu’ils ne revendiquent pas.   

   On comprend dès lors le silence d’Alain Badiou qui, pour ce que j’en sais, semble regarder le mouvement de travers. Il suffit de lire les franches réticences du philosophe robespierriste Zizek [8] qui fonctionne sur le même logiciel que Badiou et qui renvoie les gilets-jaunes du côté de Trump, pour constater que le communisme marxiste-léniniste de papa ne fait pas recette chez les gilets-jaunes qui n’ont pas le goût du sang mais celui de la justice. Pour qui n’aime ni la droite cynique ni la gauche des barbelés, il y a comme qui dirait une ouverture…

Michel Onfray
________________________________

[1] https://o.nouvelobs.com/people/20190105.OBS8007/entrecote-aux-feuilles-d-or-franck-ribery-regle-ses-comptes-et-epingle-audrey-pulvar.html

[2] https://www.parismatch.com/Culture/Medias/Les-salaires-des-stars-de-la-tele-1156337

[3] https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/20/les-26-plus-riches-ont-autant-dargent-que-la-moitie-de-lhumanite_a_23647471/

[4] https://www.20minutes.fr/politique/365864-20091124-parti-etranger-le-bruit-odeur-precedents-derapages-jacques-chirac

[5] https://www.francetvinfo.fr/politique/moralisation-de-la-vie-politique/jacques-toubon-ne-comprend-pas-que-son-niveau-de-remuneration-puisse-choquer_3149385.html

[6] https://rmc.bfmtv.com/emission/les-14-700-euros-bruts-mensuels-de-chantal-jouanno-ne-passent-pas-pour-les-gilets-jaunes-1606437.html

[7] https://www.capital.fr/economie-politique/mais-si-benjamin-griveaux-peut-tres-bien-acheter-a-paris-1323769

[8] https://www.courrierinternational.com/article/point-de-vue-pourquoi-les-gilets-jaunes-ne-changeront-pas-la-politique-francaise

 https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/l-or-le-jaune

Grâce à la croissance soutenue de pays tels que les Etats-Unis et la Chine, le monde est devenu plus riche en 2018 par rapport à l’année précédente, indique le Global Wealth Report qui examine la répartition de la richesse dans le monde, décrit les tendances et explique ce que ces changements signifient pour l’économie.

Croissance économique mondiale

2018 a été une année de croissance pour l’économie mondiale. Au total, la richesse mondiale a augmenté de 14.000 milliards de dollars pour atteindre 317.000 milliards de dollars, soit une hausse de 4,6%.

Bien que cette augmentation soit moins importante que celle de 2017, elle a néanmoins dépassé la croissance démographique. En d’autres termes, la richesse a augmenté de 3,2% par adulte. L’Amérique du Nord, principalement les Etats-Unis, s’est placée en tête de cette croissance avec une richesse augmentant de 6,5% pour atteindre 107.000 milliards de dollars. Depuis 2008, la richesse des Etats-Unis augmente chaque année.

La richesse mondiale est inégalement répartie

Alors que la richesse mondiale par adulte est désormais de 63.100 dollars, sa répartition se caractérise par un déséquilibre important. En Amérique du Nord, en Europe occidentale et dans des pays tels que le Japon et la Corée du Sud, la richesse par adulte dépassait les 100.000 dollars en 2018. Par contre, le groupe des pays « à revenu intermédiaire » dont la richesse par adulte va de 25.000 à 100.000 dollars comprend la Chine ainsi que les pays à marché émergent d’Amérique latine et du Moyen-Orient. Les pays dont la richesse est inférieure à 5.000 dollars par adulte se concentrent en Afrique et dans certaines régions d’Asie.

La richesse mondiale est une pyramide. A la base de celle-ci se trouvent les 3,2 milliards de personnes dans le monde dont la richesse est inférieure à 10.000 dollars. Juste au-dessus de cette catégorie se trouvent les 1,3 milliards d’adultes dont le patrimoine se situe entre 10.000 et 100.000 dollars. Au sommet de la pyramide, on trouve les catégories de la grande richesse mondiale qui, bien qu’elles ne représentent que 9,5% de la population, contrôlent 84% de la richesse mondiale, soit 266.700 milliards de dollars.

Alors que le segment le plus important des détenteurs de richesse continuera à orienter les tendances en matière d’investissement, il faut souligner que, combinés, les niveaux de base et intermédiaire de la pyramide de la richesse mondiale contrôlent 50.000 milliards de dollars, ce qui en fait un segment clé avec un poids économique et politique considérable.

La richesse des femmes augmente

Selon les estimations du Crédit Suisse, les femmes contrôlent 40% de la richesse mondiale. Cette proportion est plus élevée dans certaines régions. Par exemple, en Europe et en Amérique du Nord, le Crédit Suisse estime que les femmes détiennent entre 40 et 45% de la richesse. Cette croissance s’explique par le fait que les femmes ont plus d’éducation, ce qui leur a permis d’accroître leur capacité à gagner de l’argent et à économiser.

Toutefois, de nombreuses restent défavorisées et il est clair qu’il reste beaucoup à faire pour que part globale de leur patrimoine soit égale à cette des hommes comme en Inde et en Afrique où l’estimation de la richesse des femmes oscille entre 20 et 30%.

Croissance impressionnante de la Chine

La croissance de la Chine se porte extrêmement bien. En moins de 20 ans, la richesse totale du pays est passée de 3.700 milliards de dollars à 51,9 milliards de dollars. La richesse de la Chine a augmenté de 4,6% rien qu’au cours de la dernière année.

Le nombre de millionnaires est également un bon indicateur de la croissance en Chine. En 2017, la Chine a compté 186.000 nouveaux millionnaires, soit le double du Japon.

EN BANDE SON : 

1 réponse »

  1. Que doit-on attendre d’une classe politique qui se pavane sur une tribune ou le drapeau français concubine amoureusement avec celui de l’UE?
    Que devrait-on attendre de politiques -décrit comme « opposants »- critiquant l’UE tout en insistant sur la nécessité de « changer l’Europe »?
    Quelle Europe? L’UE ce n’est pas l’Europe pensée comme un pays et une culture; c’est l’Europe des Républiques Socialistes avec à sa tète un Polit-Buro non élu d’apparatchiks technocrates grassement payés pour s’être convaincu (sans effort) qu’il n’y a pas de peuples ou de cultures, seulement des serfs au service d’ intérêts apatrides pour une oligarchie déracinée qui officie en coulisse avec son bras armé de lobbyistes.
    L’UE n’est qu’un Costa-Concordia dont les cales sont rouillées par une corruption corrosive que motivent les connivences juteuses d’une classe idéologiquement consanguine… Elite dans l’élite, perchée sur un Olympe babélisé vouant un culte sectaire pour son Veau d’Or post-moderne: l’EURO..
    Les mots qu’ils emploient n’ont plus le sens commun qu’on pouvait leur donner, filiation historique qu’on leur donnait jadis dans la réalité qui fut la notre. La « souveraineté », (pour notre exemple) dans leur bouche, est celle que machouille l’UE, une souveraineté condescendante, bileuse et pleine de morgue assurée… mais la souveraineté,, constitutionnellement (1), c’est d’abord celle d’un Etat -que représente son président élu- en lien charnel et culturel avec son peuple!! Qu’ils lisent donc la Constitution française et qu’ils relisent les obligations qui contractualisent l’allégeance au peuple à qui ils doivent tout… salaires -qui sont nos impôts- compris. La Liberté chez eux de faire ce qu’ils disent selon les textes qu’ils éditent comme le pape fait ses bulles et pour nous d’acquiescer avec la déférence du domestique pour son maître.
    Ainsi, acceptons! Acceptons, le Traité scélérat d’Aix la Chapelle qui n’est que le traité resucé de la collaboration active de Pétain à Hitler pour avaliser solennellement notre fusion-acquisition économique, sociale et militaire… Indépendance nationale? Constitution? Quid.
    Cela nous renvoie à notre passé douloureux, celui d’un III ème Reich d’abord conquérant puis échus dans le sang et la douleur en 1945 pour un IV ème Reich renaissant et érigé depuis sur la douleur partagée et le sang des martyrs grecs, espagnols, français…(suicides, violences policières…). « Des-sans-dents » contemporains de la soumission pan-germanique et de l’indignité nationale, ce sont nos gilets-jaunes,qui sont conduis, avec mesure gandhienne aux tourniquet des rond-points plutôt que du choix vengeur de tout niquer, il viendra, pourtant, ce temps propice aux rages succédant aux consolations perlinpinpesques du maréchal Macron qu’elles ne dureront que le temps qui nous sépare de la récession qui vient.
    Macron et Merkel, c’est Maso et Sado sur un bateau ivre et pendant que toute la croisière huppée s’amuse sur le pont ou le punch enivre Junker et la kommandatur, dans les soutes laborieuses, on écope comme on peut les effets des causes honteuses pour lesquelles on se plaint. Depuis que le référendum de 2005 a révélé toute l’ampleur de la trahison d’une république inféodée, elle, qui à l’unisson, nous vantait depuis Maastricht jusqu’à peu le fleur-bleue de sa démocratie juteuse, badigeonnées de tant de promesses aguichantes et qui aujourd’hui n’ose meme plus prononcer lson nom: « Union Européenne ». L’UE dans ce « grand débat » qui a fait défaut et dont le tabou suprême fut masqué par le tabou bien médiatiquement en vue de l’ISF.
    Le Costa Concordia, fleuron euro-titanic insubmersible, comme tout le monde le sait, a le défaut majeur de la bêtise orgueilleuse de ses concepteurs et comme le prophétisait le plus circonspect d’entre eux, Otmar Issing (2): « un jour le chateau de cartes s’effondrera ».
    (1) « Le Président de la République n’est responsable des actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions qu’en cas de haute trahison » (article 68) https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=15A917AD2C2839D663DC3843135AA5A8.tpdjo04v_3?idArticle=LEGIARTI000006527563&cidTexte=LEGITEXT000006071194&dateTexte=20050514
    (2) (Otmar Issing, a founding member of the executive board of the European Central Bank, gave an extraordinary interview to a finance journal in which he said « the house of cards will collapse » when asked about the future of the ECB and the euro.
    The statement is surprising because Issing is widely regarded as the architect of the euro. He is a former board member of the Deutsche Bundesbank who joined the ECB in 1998 specifically to create the EU currency.) https://www.businessinsider.fr/us/otmar-issing-analysis-on-future-of-euro-ecb-house-of-cards-will-collapse-2016-10

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s