Art de la guerre monétaire et économique

Immobilier : Etat-Banque gagnant-gagnant au jeu du pendu propriétaire Par Le LUPUS

Immobilier : Etat-Banque gagnant-gagnant au jeu du pendu propriétaire

Les taux d’intérêt artificiellement maintenus bas par les Banquiers Centraux sont le moyen d’enchaîner les populations via le mirage de l’accès à la propriété et de son corollaire la dette immobilière, car l’on sait qu’une Nation de Propriétaires même avec l’illusion de la propriété c’est une nation de gens dociles et obligés de « corver » pour rembourser leur dette.

Une dette d’autant plus lourde que des taux d’intérêt bas allant de pair avec une inflation exponentielle en termes de prix des Assets immobiliers cela entraîne des durées de remboursement de dette plus longues signifiant au global une charge cumulée d’intérêts et d’assurance très importante pour les apprentis propriétaires. Le tout bien sur au grand bénéfice des Banquiers assureurs et au détriment des Propriétaires débiteurs.

Sachant de plus que le patrimoine immobilier ainsi accumulé via la dette servira par le biais de collatéral « cautionnable » à financer les futures places en maison de retraite de ces « esclaves propriétaires » et que le peu qui aura échapper ainsi à la prédation étatique sous forme de taxes diverses et variées mais ostentatoires sera soumis ensuite à de juteux droits de succession empêchant toute transmission patrimoniale intergénérationnelle, l’on peut affirmer sans risque  que l’immobilier est le nerf de la guerre menée par le couple maudit Etat-Banque et destiné  à étrangler par le nœud coulant monétaire les classes moyennes occidentales.

Le LUPUS

EN BANDE SON :

26 réponses »

  1. Avec le couple maudit :Etat- Banque des Thénardiers démultipliés en quelque
    sorte c’est qu’ils ont trouvés la super combine pour nous ronger la peau les os jusqu’à notre mort.
    Et pour ceux qui n’ont pas des crédits: des taxes des taxes a n’en plus finir…!
    En attendant les nouvelles ruses des maudits qui valsent au son des milliards
    sur un océan de bulles
    Iceberg en vu
    Il l’or de de se réveiller

    J'aime

  2. Etat banque (moi je préfère parler du couple maudit : état-marché, ou même du triplet maudit : état-marché-religion – la religion actuelle étant le transhumanisme), mais pas que, il y a un effet générationnel aussi derrière cette histoire. La génération précédente sacrifie sa jeunesse pour assurer sa retraite.
    Même si c’est plus confortable d’accuser quelques salauds de politicien et banquiers que ses propres parents, la cruelle réalité est la.

    Aimé par 1 personne

    • je conteste quant à moi l’idée mème d’un vol intergénérationnel opéré par la génération des babyboomers sur leur propres enfants. Et cela d’autant plus que ces mèmes babyboomers sont souvent obligés d’assurer le bien être de la génération précédente au travers de l’obligation alimentaire ou de l’aide directe familiale qui est le plus souvent non déclarée et qui ne fait donc office d’aucune rémunération.En ce qui concerne la génération qui suit :combien de parents se trouve dans la quasi obligation de financer des études toujours plus longues de leurs progénitures.

      Cela étant dit l’on sait depuis Proudhon que la propriété c’est du vol ce que l’on sait un peu moins c’est que c’est le vol par l’Etat de ses propres ouailles car tel Hugolin c’est l’Etat qui mangent ses propres enfants pour créer des familles de substitution car les parents faute de moyens suffisant souvent n’en font plus ou peu ou ils les font d’une manière non dite au travers de leurs impôts : financement d’une immigration massive dite de repeuplement, pma et bientôt gpa remboursées par la sécu… En route pour le Meilleur des Mondes ! Pas très confortable comme perspective surtout avec la vue sur cimetière des EHPAD pourris de la république !

      J'aime

      • Vous contestez, alors j’en remet une couche : allongement de la durée de la vie, surmédicamentation (voire acharnement thérapeutique), la moitié des dépenses de santé de la vie d’une personne sont faite durant ses 3 dernières années. Et, de plus, l’immobilier qui a fait X2 en 10 ans (merci l’euro) profite à ceux qui sont déjà propriétaire, et, ce ne sont pas les nouvelles générations.
        Alors bien sûr, dans cette génération de boomers, il y a les pauvres qui ne transmettent rien à leur 10 enfants, mais il y aussi les ponctionnaires qui ont pu accumuler 1 2 ou 3 bien immobilier grâce à la sécurité de l’emploi, et qui ont des retraites sur-cotées (surtout vu les services non rendu) et qui sont pléthore avec l’allongement de la durée de la vie.
        « la propriété c’est le vol » est certes une citation de Proudhon, mais, c’est sortit de son contexte, ce qu’il voulait dire était plus subtil quand on a la phrase entière (que j’ai oubliée, mais ça peut se retrouver facilement).
        Bon je chipote parce que sur la question de la propriété, je suis d’accord, elle a été confisquée sournoisement par l’état, ne serait-ce qu’à travers les multiplication de taxes. Pour le financement des délires LGBTQ, prélude au transhumanisme trash, je suis aussi d’accord avec vous, bien entendu.

        J'aime

        • « Vous contestez, alors j’en remet une couche : allongement de la durée de la vie, surmédicamentation (voire acharnement thérapeutique), la moitié des dépenses de santé de la vie d’une personne sont faite durant ses 3 dernières années. »
          +
          Quant à moi Je persiste et je signe donc…

          Intéressez vous à l’âge en bonne santé qui couplé à l’allongement de la durée de travail bonifié par un déremboursement progressif par sécu et mutuelle des médoc liés aux maladies chroniques et vous comprendrez alors que ce vous appelez allongement ne sera plus bientôt qu’un lointain souvenir et que nous n’aurons bientôt plus rien à envier aux courbes démographiques de la Russie. Et si cela ne suffit pas à votre bonheur n’ayez crainte l’EtatNazi pardon l’euthanasie fera le reste pour que le règne du socialisme et du meilleur des mondes puissent enfin être réalisé sur terre.

          Quant au transhumanisme dont vous faite grand cas il ne sera jamais que réservé qu’ à une toute petite élite trié génétiquement sur le volet !

          Je vous recommande enfin la visite non guidée des maisons de retraite au petit matin avec en guise de café une bonne odeur de merde et de pisse et vous verrez que l’acharnement thérapeutique dans ces nouveaux camps de la mort laisse vraiment à désirer.

          Et je vous fais grâce d’une visite des Urgences bientôt entièrement colonisé par qui vous savez et qui se voient obligé de traiter les patients en fonction de l’age, des plus utiles au moins utiles, c’est dire qu’un centenaire après 12 heures de brancard doit se montrer très résistant ou bien encore l’avoir fait la résistance ! L’allongement oui mais des files d’attente comme feu urss !

          J'aime

          • PS : Le transhumanisme percole déjà chez les « pauvres » …

            Oui, une partie sera réservée à l’élite, mais il y aura aussi une version « pour pauvres ». Comme les voitures, comme les TV, les fours, et le reste : version pour riche, puis ça se diffuse en version « péquenaud » et une version qualité pour riches.

            J'aime

            • Pas sur que cette fois ci nous ne soyons non pas dans la consommation de masse mais dans la destruction de masse et que l’intelligence artificielle et sa pseudo réalité augmentée ne vise pas avant tout à proroger ce que le darwinisme social et les guerres psychologiques s’évertuent à faire depuis tant d’années : mettre le monde sous muselière, la camisole étant réservé aux plus insensés.

              J'aime

  3. L’immobilier est le pivot de la plupart des problèmes…

    Sa surévaluation est due, au delà des tx artificielement bas, a:
    -Une rareté artificielle des terrains classés constructibles (hors zone hyper tendu comme Paris bien sur)
    -A l’empilement progressif de normes qui s’y applique (les RT 20xx qui a chaque itération rendent la construction plus cher de 7-8% … tout ça pour finir avec une maison dans le Languedoc isolées comme à Stockholm )

    Il sera très difficile de sortir de cette situation car il ne s’agit pas d’un couple Etat-Banques mais Etat-Banques-Proprios (dont surtout ceux qui ont encore 20 ans à payer) … Ils sont probablement démocratiquement majoritaires

    L’immo aux prix actuels a des consequences desastreuse sur l’economie Fr car elle empeche les salaires de s’aligner à la productivité réel de ce pays (qui est plutot moyenne en realité) … C’est le point central de notre problème de cout et de mauvaise competitivité …

    J'aime

    • Le proprio est dans tous les cas le dindon de la farce d’autant plus que comme avec le subprime US l’on a permis à des gens de devenir propriétaire alors qu’ils n’en avaient manifestement pas les moyens !

      J'aime

    • Je suis d’accord avec tout ce que vous dites.

      Ce qui m’amène à la question : On parle de qui la ? de votre génération (à supposer que ce ne soit pas celle dont je parlais) ou de celle des boomers ? si on parle des boomers, je persiste, c’est la génération qui est actuellement en train de mourir et qui aura profité au niveau maximum du système de solidarité inter-générationnel.

      Mais pour les générations suivantes, les sacrifiés (pour l’intérêt de la vieillesse des boomers) bien sûr que tout ça aura disparu, c’est ce que moi et peut-être vous (je ne connais pas votre age) nous allons vivre : la dégradation permanente du système social, la diminution de l’espérance de vie en bonne santé (sujet sur lequel j’avais écrit un article il y a 10 ans – je connais donc à minima), et qui a déjà commencé.

      La fête est finie.
      Mais la fête à eu lieu (pour les boomers).

      J'aime

      • Faites vous une différence entre boomers et babyboomers parce que pour moi les boomers de l’aprés guerre c’est à dire les males blancs dont beaucoup issus de l’immigration ont payés de leurs vies l’explosion industrielle de la France et les babyboomers ont du assumer leurs veuves par la suite. Cela compte quand on raisonne retraite car pour beaucoup cela s’est transformé en pension de reversion pour les veuves ne pouvant s’assumer seule, la plupart des boomers sont morts entre 50 et 70 ans. La silicose et l’amiante cela tue ! Sans compter les horaires de travail à rallonge, la cigarette, l’alcool….

        J'aime

  4. Le plus important est de sortir du schéma. Acheter moins cher en province dans un coin sympa. Pour 100 000€ vous avez +de 100m² habitables et un jardin presque partout, il suffit de chercher… Avec çà, on se casse dès qu’un peut et avec une bonne connexion on peut travailler de partout 😉

    J'aime

    • C’est exactement la voie que je suis en train de prendre …
      Location d’une cabane à lapin très bien placée dans une grande ville + achat d’une vieille ferme à retaper au fin fond de la campagne à 100km.
      J’aurais comme ca le meilleur des 2 mondes plutôt qu’être dans la médiocre banlieue pavillonnaire (où t’a ni les avantages de la ville, ni ceux de la campagne).
      Dans une perspective de long terme je serais bcp plus résilient car pas exposé à la bulle immobilière (enfin bcp moins) et je pourrais me contenter d’une petite retraite car je serais largement autonome …

      J'aime

      • Hasta la vista !

        Vous raisonnez à flux constants c’est-à-dire sans tenir compte du cycle de la vie qui fait qu’en vieillissant l’on perd en autonomie et que l’on se trouve obligé de se rapprocher par nécessité des autres et des structures vous permettant de vivre ou de survivre.
        Sur le plan immobilier cela se traduit comment ?

        Je quitte la campagne pour la petite ville
        Je quitte une maison pour un appartement que j’adapte à mes possibles futurs handicapes
        Je réduit mon train de vie compte tenu de la faiblesse de ma retraite qui fait que j’ai une diminution de revenu avec augment ation des couts de certains postes de charges fixes’.

        Dans un système capitaliste le plus dur c’est de se constituer un capital. Quest-ce qu’est rémunéré dans un système capitaliste : la prise de risque. Pour cela plusieurs choix s’offre à moi

        -risquer pas grand-chose en devenant politicien
        -risquer ma vie en devenant truand
        -risquer ma sante en devenant entrepreneur
        -risquer de couler la baraque en devenant proprio

        Si je choisi la quatrième solution il me faut rester locataire là ou je suis et choisir un bien très bien placé que je vais mettre en location et dont la rentabilité se fera non pas par la location qui couvrira à peine mes charges mais par la revalorisation de ce bien d’année en année.

        25 ou 30 ans plus tard si j’ai survécu aux emmerdes avec les locataires et aux périodes de chômage, aux nombreux divorces et aux caprices de mes enfants je dispose d’un capital immobilier qui devrait me permettre d’aller mourir tranquillement dans un petit appart qui sera prolongé par l’EHPAD cimetière du coin. Avec ce qui reste auparavant et en l’absence de dégénérescence neurologique j’aurais pris bien soin de dispatcher le pognon entre mes héritiers et cela de mon vivant de manière à ce qu’ils ne se bouffent pas la tète à ma mort en me maudissant pour l’éternité. Parce que que cela vous surprenne ou pas : j’y tiens à mon petit bout de paradis !

        Ainsi va la vie !

        J'aime

        • Je ne souhaite pas être désobligeant (on a de nombreux points communs, depuis le temps que je vous suis), mais c’est ce que j’appelle un raisonnement d’esclave : travail, congés payés, arrêt maladie, pension divorce, retraite, dépendance, héritage. C’est ainsi que le système nous à appris à penser, comme des moutons et non des loups, et c’est ainsi qu’il fait de nous ses vaches à lait.
          Il ne manque que le vote pour le parti de pouvoir en place 😉
          C’est grosso modo le chemin que la grande majorité fait, plus ou moins consciemment, à quelques variantes près qui donne l’illusion du libre choix. Parce que c’est « la » que le système nous guide, c’est la voie de moindre résistance, le chemin tracé, borné, sécurisé.

          J'aime

          • J’ai relevé selon moi un certain nombre de biais évoqués par cette stratégie patrimoniale et pouvant conduire à son échec, j’ai essayé de les traiter avec humour !!! Le principal biais étant que quant on est jeune on saisi pas vraiment ce qu’est la vieillesse et quand on est vieux on ne se souvient plus vraiment pourquoi l’on a fait certaines choses quant on était jeune ! la vie est mal faite…

            J'aime

        • Il faut tenir compte d’un truc: d’ici à ce que je sois vieux la voiture 100% autonome sera une réalité. Ca change beaucoup les perspectives face à l’éloignement: apres tout, si le 1er docteur est à 100km et qu’il suffit de poser son cul dans une voiture qui va m’y conduire toute seule … ca passe.
          Tout comme aller faire les courses ect.
          Je viens de cette campagne profonde et oui, tous les vieux sont retarités agricoles qui vivent tres bien avec pas grand chose, ils ne sont pas dans des apparts à looser devant la TV donc restent tres actifs et en forme.
          De ce que je constate la phase finale (perte d’autonomie totale ou partielle y dure, allez 5 ans)

          J'aime

  5. L’état (Bercy) et les banques sont parfaitement complices, ces dernières ont tendance à prêter aux personnes qui apparemment ont les moyens de rembourser mais qui tôt ou tard ne le pourront plus, alors la machines infernale se mettra en route et la vente forcée aura lieu à un prix en général compris entre 40 et 60 à 70% de la valeur du bien et les complice seront sur les rangs, d’autre par l’état qui lors de créance se fera toujours payer alors que si le quidam ne possède rien Bercy sera gros-jean comme devant !

    J'aime

    • En fait ce qu’il faut essayer de faire vis à vis de l’immo c’est d’extraire un maximum de cash du systeme pour etre pret à faire une razzia en cas de crack:
      Je m’explique: Si je vais voir ma banque et lui demande de me preter 150000€ à un taux plancher comme ca (juste en cash sur mon compte) elle ne me prêtera pas. hors c’est ce qu’il faudrait avoir pour faire une belle opé si le marché chute (à ce moment là ce sera impossible d’avoir de telles conditions d’emprunt, voir même d’en avoir un).
      Je connais un moyen que vient de pratiquer un pote et sa copine, Ils avaient chacun un appart fini de payé … et ils sont fait … un rachat croisé … Et il se retrouvent aujourd’hui avec 200k de cash chacun pr un cout ridicule …

      Aimé par 2 personnes

      • Intéressant ce « hack », mais le coût est-il si ridicule que ça ? ils ont l’argent pour rembourser le principal mais reste les intérêts et les frais de notaire. Ce n’est pas rien non plus si on ne fait rien du cash que de le laisser dormir « au cas ou » (par contre si on a un projet, c’est une autre histoire). C’est un pari donc, que le marché se crashe dans le temps impartit par la durée du prêt, et à supposer qu’il n’ai pas trop monté entre temps (et que le crash ne soit qu’une simple correction), c’est bien ça ?

        J'aime

Répondre à lepef32 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s