Jour : 4 avril 2020

Le Billet du LUPUS : Viralité potentielle et virilité supposée ne font pas bon ménage !

Viralité potentielle et virilité supposée ne font pas bon ménage « Détruis-toi pour te connaître. Construis-toi pour te surprendre, l’important n’est pas d’être, mais de devenir. » Franz Kafka En matière de Corona et […]

Valérie Bugault : « les USA et leurs alliés ne sont plus depuis le début du XXème siècle gouvernés par ce que j’appelle un phénomène politique, qui représente l’intérêt commun, mais par un cartel d’entreprises dirigé par les principales banques globales d’investissement qui ont leur quartier général, depuis Oliver Cromwell, à la City of London. En réalité, les Etats occidentaux n’existent plus car ils ont été privatisés lorsque le contrôle de leurs monnaies est tombé dans les mains des banquiers privés, ce qui explique, en Europe, l’apparition des institutions européennes, qui ne sont que la formalisation politique de cette capture des règles… On perçoit, aujourd’hui mieux qu’hier, que l’Etat est tenu par des intérêts privés qui préconisent des remèdes très coûteux, voire peu efficients, en attendant le futur vaccin obligatoire.»

« On n’échappe pas au commerce américain. » — Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit (1932) https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/04/03/valerie-bugault-les-usa-et-leurs-allies-ne-sont-plus-depuis-le-debut-du-xxeme-siecle-gouvernes-par-ce-que-jappelle-un-phenomene-politique-qui-represente-linteret-commun-ma/

Leur but, cent fois prédit au cinéma ou ailleurs : notre extermination (« crew expendable », voyez Alien) – pour des raisons écologiques et démographiques. Leur moyen : la lutte contre notre extermination. On baisse les armes et on se rend radieux à leur abattoir. C’est Chesterton qui parla des idées chrétiennes devenues folles, en fait détournées pour être exploitées dans le cadre de cette apocalypse industriellement, médiatiquement et médicalement organisée : « le destin du spectacle n’est pas de finir en despotisme éclairé ». Ajouter à cela la puissance des médias et de la technologie qui PEUT TOUT SUR NOTRE ESPRIT.

Ces « politiciens qui font l’éloge des “valeurs de la famille” tout en menant des politiques économiques qui les sapent. Il est naïf ou bien cynique [de] croire qu’il suffit de démanteler […]

Je reconnus virus et ses feux redoutables (Jean Racine)… Lucien Cerise : « La menace terroriste en Occident est donc largement une fiction, comme la dette publique, mais qui s’inscrit parfaitement dans ce management de la « terreur virtuelle ». Tous les événements géopolitiques que vous mentionnez sont les symptômes de ce qu’il faut bien appeler une véritable ingénierie de la peur appliquée aux peuples, mais sans aucune raison objective, sans raison réelle, il faut ne jamais cesser de le dire. La puissance de la « communication », c’est-à-dire des médias, fait tout. »

Le spectacle « est le soleil qui ne se couche jamais sur l’empire de la passivité moderne. Il recouvre toute la surface du monde et baigne indéfiniment dans sa propre gloire. » […]

Un lecteur et la soumission suicidaire de la masse ébaubie par la télé et ses statistiques truquées : « D’après le test d’obéissance du psychologue Stanley Milgram, toute population mondiale est constituée de 65 à 67% d’obéissants à n’importe quelle autorité : religions, gouvernements, partis politiques, groupes de personnes…, entre 23 à 25% de moins obéissants, et de seulement environ 10 % de réfractaires à toute autorité. Ces 65 à 67% de lobotomisés consentants n’ont élu depuis cinq décennies que des vendus à divers groupes de pression et pays. Et au bout d’une cinquantaine d’années de destruction de la France et d’autres pays, nous sommes maintenant arrivés juste au bord du précipice. Nous sommes arrivés à l’ultime stade du pourrissement généralisé qui précède la guerre civile, la famine, la souffrance, la mort… » Courage, rions avec I comme Icare !

« Les révolutions incontinentes, dans leur hâte hypocritement généreuse de proclamer de nouveaux droits, ont toujours violé, foulé, détruit le droit fondamental de l’homme […] le droit à la continuité. » — […]

%d blogueurs aiment cette page :