1984

Politique friction du Samedi 15 Février 2014: Le démon des idéologies Par Bruno Bertez

Politique friction du Samedi 15 Février 2014:  Le démon des idéologies Par Bruno Bertez

 Les fers de lance du Bien, comme Badiou tuent au nom du d’une vérité dont ils sont persuadés être détenteurs. Car Badiou croit à la Vérité, ce n’est pas un relativiste, mais il croit à la Vérité sous une forme révélée, révélée à lui, bien sûr, ce qui le rapproche des copains de Platon et de sa caverne. Nous aussi nous donnons toute sa valeur au concept et à la catégorie de Vérité, mais comme à un processus, comme une recherche, comme à un « tendre vers » dont on ne se rapproche qu’asymptotiquement. C’est la raison pour laquelle certaines idéologies dites de la libération peuvent déboucher sur des goulags, des fascismes, des crimes contre l’humanité, elles prétendent, ceux qui les brandissent prétendent détenir la Vérité et l’imposer par tous moyens, au nom de cette exigence de l’universel.

Ainsi, Sartre et son clone référence des partisans de la théorie du genre, Simone de Beauvoir, était en réalité un salopard qui a dissimulé les crimes commis en URSS afin de continuer à avoir raison. Non, le fait de nommer ou de regarder ne définit pas l’autre, l’autre est irréductible à ce que pense Badiou, Sartre, Peillon ou Taubira.

Permalien de l'image intégrée

Et pourtant , il n’ y a pas d’essence de l’Homme, il n’ y a même pas des Hommes existants, il n’ y d’abord concrètement, que des hommes et des femmes ; et c’est une opération intellectuelle, de notre intelligence, qui ensuite, nous permet de dire: mais ces gens-là, ils ont quelque chose de commun: l’humanité. Nos soit- disant penseurs confondent encore, à leur âge, les représentations qu’ils se font du réel avec le réel lui-même. L’Homme c’est ce qu’ils pensent, ce qu’ils projettent, le réel , le concret, ce qui vit, c’est l’homme et la femme.

Tous ceux qui partent du monde des Idées, se copient, se plagient, se commentent, se dépassent ou se contredisent, et tous sont dangereux car peu à peu ils perdent le contact avec le réel, la société civile, l’existant, les déterminations. Ils finissent tous par prendre leurs représentations pour le réel, ils oublient l’épaisseur de la vie, le sang, les larmes, le facteur temps.

Les politiciens, bien souvent gens de rien sauf quelques exceptions, ont normalement pour fonction de tracer l’articulation entre les remontées de la société civile, sa morale, ses principes, etc et les idéologies, les projets, les aspirations naissantes et émergentes, ils n’ont pas vocation à imposer les idéologies à la société civile , mais à faciliter les arbitrages, les transitions, les mutations vers des états plus adaptés et plus satisfaisants. La norme première de l’action du politicien devrait être « no harm », ne pas nuire, ne pas faire de tort.
Au lieu d’étudier les idéologies, ces zozos feraient bien de devenir respectueux de ce qui existe et étudier la sociologie.

La dérive des démocraties et surtout de ceux qui se disent Républicains réside dans le fait qu’ils croient que le politique est une catégorie à part, autre, qui donne le droit d’imposer, de substituer des principes d’actions à ceux qui sont produits par et contenus dans la société civile, dans l’économie, dans la morale. Pour eux ce qu’ils appellent le politique est une catégorie supérieure, au dessus des autres et non pas un médiateur.

Permalien de l'image intégrée

On ne maitrise la nature qu’en la respectant, telle devrait être la devise de quelqu’un de bien qui voudrait faire de la politique. Nature étant à prendre au sens d’’Aristote, c’est à dire nature élargie qui comprend le culturel qui s’est développé naturellement. Cette nature dont il dit  » chassez le naturel et il revient au galop ».

Pour penser, il faut partir de ce qui est, et non pas de ce qui devrait être. La pensée est une production, pas une révélation.

BRUNO BERTEZ Le Samedi 15 Février 2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN LIENS: Politique Friction du Mardi 11 Février 2014: L’homme universel Par Bruno Bertez

Politique Friction du Mercredi 12 Février 2014: Le pouvoir est toujours celui de tracer des équivalences,… plus ou moins fausses Par Bruno Bertez

Politique Friction du Jeudi 13 Février 2014:  Oui, il y a bien un fascisme français! Par Bruno Bertez

EN BANDE SON:

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE ( Source et Remerciements à Maître Confucius)

COLLAPSE UPDATE:

USA:…fermetures en cascade chez les grands distributeurs

http://newswatch.us/retail-apocalypse-major-chains-closing-hundreds-of-stores/

RUSSIE:…suspension des virements internationaux d’une banque russe

http://en.ria.ru/business/20140211/187420901/International-Cash-System-Suspended-Amid-Russian-Bank-Purge.html

FRANCE:…banques françaises en danger?…Philippe Béchade du jour

http://chevallier.biz/2014/02/la-generale-en-faillite-potentielle/

https://www.youtube.com/watch?v=8odzajbC3G4

https://www.youtube.com/watch?v=0Dvgfn5gPL8

FRANCE:…vers la réduction des dépenses sociales….taxe d’habitation indexée sur les revenus?….faillites dépassent le niveau 2009

http://blogs.mediapart.fr/blog/aaavam/110214/cour-des-comptes-reduire-les-depenses-sociales

http://www.boursier.com/actualites/economie/fiscalite-la-taxe-d-habitation-bientot-indexee-sur-les-revenus-22973.html

http://www.dailymotion.com/video/x1bvc34_nicolas-doze-fiscalite-vers-une-reforme-de-la-taxe-d-habitation-12-02_news

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/02/12/les-defaillances-d-entreprises-au-plus-haut_4364714_3234.html

SONDAGE:…Français, surévaluent leur future retraite…épargnent moins

http://www.boursier.com/actualites/economie/retraites-les-francais-trop-optimistes-22986.html?sitemap

http://www.atlantico.fr/pepites/epargne-francais-mettent-moins-en-moins-argent-cote-pour-retraite-979381.html

http://www.lefigaro.fr/retraite/2014/02/12/05004-20140212ARTFIG00031-les-francais-epargnent-de-moins-en-moins-pour-leur-retraite.php

FRANCE:. Impôts ne rentrent plus. Soldes ne font plus recette

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203307995401-pourquoi-bercy-a-du-mal-a-faire-rentrer-l-impot-649752.php

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/actu/0203308849481-banalisees-les-soldes-ne-font-plus-recette-649586.php

FRANCE:. Grève des taxis 64 GAV..

http://www.lepoint.fr/societe/greve-des-taxis-64-chauffeurs-en-garde-a-vue-apres-la-manifestation-de-la-concorde-12-02-2014-1790835_23.php

KAZAKHSTAN:…dévalue sa monnaie

http://fr.news.yahoo.com/kazakhstan-d%C3%A9value-monnaie-population-choc-120617296.html;_ylt=AoRLFvhPIJlUax1eArQFbXkSscB_;_ylu=X3oDMTBwdDUyMm91BG1pdAMEcG9zAzUEc2VjA2xuX0FGUF9nYWw-;_ylg=X3oDMTBhN3R1NmhqBGxhbmcDZnItRlI-;_ylv=3

ALLEMAGNE:…impact de la cour constitutionnelle

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-decision-cour-constitutionnelle-allemande-rachats-titres-bce-pourrait-bien-etre-coup-grace-pour-zone-euro-nicolas-goetz-978935.html

USA:…plafond de la dette…continuité Yellen…1929…Obama 2016

http://cnsnews.com/news/article/susan-jones/cbo-director-large-and-growing-federal-debt-could-produce-fiscal-crisis

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/no-janet-yellen-the-economy-is-not-getting-better

http://www.marketwatch.com/story/scary-1929-market-chart-gains-traction-2014-02-11

http://www.wnd.com/2014/02/will-obama-even-leave-office-after-2016/

USA:..2e tentative d’attaque sur la centrale électrique de Californie découvert

http://www.infowars.com/second-possible-terror-attack-on-u-s-power-plant-uncovered/

Pinault investit dans le business de l’immortalité

http://www.latribune.fr/start-up/20140210trib000814562/pouquoi-la-famille-pinault-mise-sur-le-business-de-l-immortalite.html

Publicité pour la puce par la BBC

http://www.infowars.com/bbc-propaganda-why-i-want-a-microchip-implant/

http://www.bbc.com/future/story/20140209-why-i-want-a-microchip-implant

http://www.youtube.com/watch?v=o4caxH5_Pe4 

12 replies »

  1. Bien vu . Les idéologies enferment . Elles cherchent à tout réduire à elles mêmes . Leurs adeptes combattent avec acharnement toute chose ou personne qui sort de leur cadre. Les idéologues sont des amoureux de théories , ils rêvent d un monde regle ou tout serait explique . Voilà leur quête de sens . Mais le réel est trop vaste et heureusement tellement inattendu. Malheureux idéologues , toujours déçus par le réel ! Merci au réel qui prend un malin plaisir à les tourner en dérision!

    J'aime

  2. « La dérive des démocraties et surtout de ceux qui se disent Républicains réside dans le fait qu’ils croient que le politique est une catégorie à part, autre, qui donne le droit d’imposer, de substituer des principes d’actions à ceux qui sont produits par et contenus dans la société civile, dans l’économie, dans la morale. Pour eux ce qu’ils appellent le politique est une catégorie supérieure, au dessus des autres et non pas un médiateur. »

    Je pense que la dérive de la démocratie, ou du moins, de son idéal théorique vient de son rapport avec la Loi.
    La Loi est historiquement une institution sacrée que même le souverain doit respecter, doit s’y soumettre sous peine d’instabilité… Il ne peut pas la changer à souhait. La loi a une origine coutumière et historique évoluant et s’ajustant progressivement pour se perfectionner.

    Avec la démocratie, on a fait croire que le peuple étant souverain, la loi devenait le jouet des personnes élues qui sont théoriquement représentatives du peuple et donc théoriquement légitimes. En démocratie, la loi est subordonnée au souverain et cela aboutit à un certain relativisme, on croit qu’on peut la réformer à volonté et donc modifiables pour réaliser toutes les utopies et toutes les théories sociétales à la mode.

    N’est-ce pas ce relativisme qui est une des origines du fascisme ?

    J'aime

    • Ce dont vous parlez n’ est pas la democratie a proprement parler. Si vous voulez voir une democratie, reportez vos yeux sur la Suisse…

      Le dernier article en date de l’ Institut Des Libertes aborde le meme probleme mais sous l’ angle du liberalisme, je vous le recommande.

      J'aime

      • Je vous laisse libre de considérer que la Suisse est un modèle de démocratie car je m’abstiens d’écrire sur ce merveilleux pays, vous l’avez remarqué, même dans la presse suisse; j’évite soigneusement d’analyser et de commenter ce qui se passe dans ce pays. La démocratie directe est, cela dit, un atout considérable sur la voie d’une authentique démocratie. Quiconque a regardé la TSR considère, à mon sens, qu’il y a encore des progrès à faire. Mais vous avez raison, la Suisse est plusieurs crans au-dessus dans l’échelle de classement des démocraties. Comme la Vérité, la démocratie est un idéal, on ne peut que tendre vers, mais tendre vers, c’est déjà mieux que reculer.

        J'aime

        • On reconnaît une dictature par son chef d’État.

          La Suisse n’a pas de chef d’État et les ministres ( Conseil Fédéral ) sont les exécutants du Peuple Souverain.

          Les citoyens d’autres pays ne peuvent pas comprendre, cela s’appelle une démocratie.

          J'aime

  3. Une petite citation : « Si les fenêtres de la perception étaient nettoyés, chaque chose apparaitrait à l’homme ainsi qu’elle est définie, car l’homme s’est lui même enfermé jusqu’à ne plus rien voir qu’à travers les fissures étroites de sa caverne. » William Blake

    J'aime

  4. A un lecteur que nous ne nommons pas, mais qui semble aimer les idéologies, je dis bien semble, car le charabia qu’il utilise jette des doutes sur ce qu’il veut dire réellement, nous répondons par cette phrase de Brassens:

    « Mourir pour des idées, d’accord mais de mort lente ».

    Ce qu’il ne faut pas prendre comme l’a fait Jean Ferrat pour un renoncement au combat pour la liberté, mais comme une autre manière de combattre par le plaisir, la tendresse, la poésie, l’esthétique les tyrannies et le décervelage.*

    Brassens a peut être fait plus pour la liberté et la démystification des idéologies que Ferrat; ce qui ne m’empêche pas de frissonner quand j’entends Ferrat tenter de nous transmettre son message de bonne volonté. L’apport de Ferrat comme celui de Brassens est dans ce souffle, cette générosité qui se transmettent au-delà des mots et même des erreurs. Il en va de même de l’apport de Ferré et même de Johnny dans ses chansons de jeunesse et de révolte.

    J'aime

  5. Bruno
    Je viens de « coller  » pour 2 jours ton article sur mon « micro-blog »
    en expliquant que tous tes articles sont de cette qualité (avec ton lien)
    si « ça ne se fait pas » merci de me le dire,je le supprimerai
    Amicalement

    J'aime

  6. Pour cet acte de Foi exceptionnellement documenté en l’humanité
    telle qu’elle POURRAIT être. Je met une majuscule à Foi dans ce cas ci.
    Elle le mérite mais plus encore VOUS le méritez.

    MERCI TRÈS BEAUCOUP.

    En passant, une citation de Ovide :

    « On ne peut légiférer qu’en tremblant » !

    C’est fou hein ?

    J'aime

  7. Le référendum suisse et le sondage Ifop du samedi 15 février 2014 disent la même chose :

    les peuples veulent vivre à l’intérieur de frontières NATIONALES.

    Au XXème siècle, l’Europe a vu plusieurs constructions supranationales s’effondrer, mais ça, c’était à l’est de l’Europe.

    Et ça ne nous concernait pas : c’était loin, ça se passait en Europe de l’est, ce n’était pas nos proches voisins.

    Nous avons lu dans les journaux ce qui se passait en Europe de l’est : l’effondrement de l’Autriche-Hongrie, l’effondrement de la Tchécoslovaquie, l’effondrement de la Yougoslavie, l’effondrement de l’URSS, l’effondrement des constructions supranationales situées en Europe de l’est.

    Mais au XXIème siècle ?

    Qu’allons-nous voir au XXIème siècle ?

    Nous allons voir, comme d’habitude, l’effondrement des constructions supranationales. Mais il y a une grande différence :

    l’effondrement des constructions supranationales, ça va se passer en Europe de l’OUEST.

    Les 28 peuples d’Europe de l’OUEST vont détruire une construction supranationale, mais cette fois-ci, nous n’allons pas le lire dans les journaux, nous n’allons pas le regarder à la télévision.

    Cette fois-ci, nous allons le vivre, nous allons le faire nous-mêmes, dans nos 28 nations.

    Cette fois-ci, nous allons reprendre le contrôle de nos lois nationales, nous allons reprendre le contrôle de nos frontières nationales, nous allons reprendre le contrôle de notre monnaie nationale, etc.

    En Europe de l’ouest, le XXIème siècle sera le siècle du retour des nations. Le XXIème siècle sera le siècle du retour des peuples.

    Surtout, le XXIème siècle sera le siècle du retour des souverainetés nationales.

    L’expérience supranationale aboutit à un désastre.

    La parenthèse supranationale est en train de se refermer.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/59-francais-favorables-restriction-conditions-circulation-et-installation-europeens-dans-cadre-accords-schengen-jerome-fourquet-982672.html?page=0,0

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s