Art de la guerre monétaire et économique

Geopolitique Friction du Samedi 7 Juin 2014: Hommage à Konrad Hummler, la Suisse l’a lâché, les Etats-Unis l’ont lynché! Par Bruno Bertez

Geopolitique Friction du Samedi 7 Juin 2014: Hommage à Konrad Hummler, la Suisse l’a lâché, les Etats-Unis l’ont lynché! Par Bruno Bertez

Capture91720093.17.02PM.jpg (259×295)

Un sympathique lecteur nous écrit : « Crédit suisse chiffre les amendes potentielles infligées par les Etats-Unis pour les grandes banques européennes à 104 milliards de $. Les UK ne sont pas épargnées. »

http://ftalphaville.ft.com/2014/06/04/1869002/litigation-risk-charted/

Que cela se concrétise ou pas, je pense que c’est une sacrée mise au pas. Et que cela intervient après la réticence des Européens à mettre en œuvre les diktats américains sur les embargos. Il faut lire la littérature américaine sur l’arme des embargos, on comprend tout!

Le dispositif d’overreach américain est en gestation depuis très longtemps. Aussi bien au point de vue contrôle financier avec le recensement FATCA, qu’au point de vue fiscal avec les engagements d’information et de blocage pris par toutes les banques qui ont une activité qui touchent de près ou de loin les USA et/ou le dollar, qu’au point de vue juridique.

Une personne avait vu juste en Suisse, il y a très longtemps : Konrad Hummler.

Il avait écrit et publié sur ce sujet pour mettre en garde à la fois les clients, les autorités et les banques. Personne ne l’a écouté! Les Américains l’ont purement et simplement "dégommé", la Suisse l’a lâché. Il a été obligé de liquider sa banque après s’être fait piéger.

20120211_IRD001_1.jpg (595×335)

A LIRE ET RELIRE ICI SON COMMENTAIRE D’INVESTISSSEMENT DU 24 AOUT 2009:    Commentaire d’investissement_265

"Dans son dernier commentaire d’investissement publié mardi, Konrad Hummler, associé et directeur de l’établissement, pousse un véritable coup de gueule. Le renforcement prévu dès 2010 des accords d’«intermédiaire qualifié» (QI) ainsi que la révision prévue du droit de succession («Tax Estate») «posent des problèmes insurmontables [et génèrent] une importante insécurité juridique», explique le Saint-Gallois, par ailleurs président de l’Association des banquiers privés suisses. Le nœud du problème réside dans le fait qu’«à l’avenir, l’impôt sur les successions ne sera plus seulement exigible auprès des citoyens américains, mais aussi auprès d’étrangers».

Tout détenteur d’un dépôt de titres américains pourra être soumis à cette taxation. Pour les banquiers, un client qui n’était pas sujet au fisc américain peut le devenir du jour au lendemain de manière «imperceptible». Conséquence, «le danger encouru de rendre une déclaration erronée aux autorités fiscales américaines devient trop grand», conclut Konrad Hummler. Wegelin va donc recommander à sa clientèle de vendre ses titres américains, de manière à s’éviter tout problème.

Beaucoup de doutes

«Les Etats-Unis surestiment largement l’attractivité de leur place financière», argumente la banque. Confronté à une explosion de sa dette suite aux énormes plans de sauvetage et de relance entrepris depuis un an, le pays – dont le système est par ailleurs submergé de liquidités par sa banque centrale – court désormais le risque d’une hyperinflation à moyen terme, poursuit Konrad Hummler." Le Temps

Konrad Hummler démontre que lorsqu’ils le voudront, avec les lois passées depuis 2008 les américains peuvent faire main basse sur une partie considérable des successions qui de près ou de loin touchent aux USA soit par famille, soit par voyages fréquents; Et aussi par la composition des portefeuilles lesquels comportent des titres américains. Hummler est une personne formidable. C’était un des derniers banquiers privés….

RAPPEL DU 27 AOUT 2009/ Les appétits supposés du fisc américain inquiètent Par Philippe Gumy/Le Temps

Par prudence, Wegelin a décidé de tourner le dos à Wall Street. Explications

Une semaine après la signature de l’accord qui règle le litige fiscal entre UBS et les Etats-Unis, les banquiers suisses restent fébriles face aux appétits supposés des taxateurs américains. Preuve tangible de cette nervosité, la banque saint-galloise Wegelin & Co. a annoncé mardi qu’elle abandonnait les titres américains.

«Trop dangereux, car tout détenteur de titres américains, quelle que soit sa nationalité, sera bientôt peut-être imposé outre-Atlantique au moment d’une succession», explique en substance l’associé directeur de la banque saint-galloise Konrad Hummler dans son dernier commentaire d’investissement. Excès de prudence? L’avenir le dira. Mais la mesure prise par Wegelin montre surtout que les craintes suscitées par le fisc américain vont croissantes.

Tout d’abord un éclaircissement. Légalement, lors d’une succession, les titres d’entreprises basées aux Etats-Unis tombent sous le coup du fisc américain depuis plus de 25 ans, peu importe son passeport ou son domicile, explique Roy Ryan, avocat de formation américaine et associé chez Schellenberg Wittmer à Genève. «Mais les étrangers ne meurent jamais, aux yeux de l’administration américaine», rigole-t-il, «car personne ne lui annonce ces décès». Concrètement, les «non-résidents aliens», donc tous ceux qui ne sont pas considérés comme assujettis au fisc américain – et dans le cas présent plus particulièrement leurs descendants –, échappent à l’impôt. «Les cas litigieux ont été jusqu’ici extrêmement rares», ajoute Roy Ryan.

«Nouvelle ère»

Les cartes sont cependant en train d’être redistribuées, dans le sillage de la crise, de l’affaire UBS et de la chasse aux places financières offshore menées par l’administration Obama, analyse John Carver, partenaire chez KPMG à Lausanne. «On entre dans une nouvelle ère», estime-t-il.

Washington a besoin d’argent (1580 milliards de dollars de déficit budgétaire cette année) et pourrait être tenté d’étendre ses sources de revenus. D’où la crainte que les autorités américaines se montrent toujours plus gourmandes en vue d’obtenir des renseignements susceptibles de leur amener des revenus. Le fisc américain pourrait profiter des accords d’intermédiaire qualifié (QI) passés entre lui et les banques pour demander des renseignements sur les détenteurs d’actions américaines, lance Roy Ryan qui ajoute qu’il ne s’agit pour l’instant que d’une pure spéculation. Les Etats-Unis pourraient également tenir les instituts où sont déposés les titres pour responsables des successions, et pourraient donc les poursuivre si les impôts ne sont pas dûment versés.

Ce ne sont pour l’heure que des scénarios. En revanche, un durcissement des accords de QI a déjà été annoncé l’automne dernier. «S’il se concrétise, il n’est pas exclu que certaines banques choisissent de se délier de ces accords», estime Didier de Montmollin, avocat à Genève. Elles couperaient alors elles aussi les ponts avec Wall Street…..    swiss.jpg (2048×1967)

 POUR RAPPEL Les  commandements de Konrad Hummler

  • «En cas de doute, pour l’individu et contre le collectif». Cela vaut pour toutes les institutions comme le G20 et les conférences de directeurs cantonaux, mais aussi pour les transports publics.
  • «En cas de doute, pour un sain raisonnement contre les soi-disant experts.»
  • «En cas de doute, pour les expériences et contre une trop grande croyance dans ce qui devrait être.» Il faut valoriser les erreurs, la recette du succès de l’évolution.
  • «En cas de doute, pour une solution décentralisée et contre la confiance en une organisation faîtière.»
  • «En cas de doute, pour moins d’impôt et contre de nouvelles taxes.»
  • «En cas de doute, pour des lignes directrices générales et contre des cas particuliers.» Soit renoncer aux histoires sanguinolentes qui font le délice de la presse de boulevard et qui aboutissent à limiter la liberté individuelle en montant en épingle des cas extrêmes. Exemple: un chien mord un enfant, les médias demandent des examens systématiques pour tous les propriétaires de chiens. Les 999 propriétaires dont les chiens se sont tenus correctement sont pénalisés.
  • «En cas de doute, pour la famille et contre les pères et mères de substitution.» Comprenez: l’Etat ne doit pas se mêler de régler des problèmes individuels.
  • «En cas de doute, pour une responsabilisation conséquente et contre les parapluies de secours de tout genre.»

dXBsb2Fkcy9hcnRpY2xlX2ltYWdlcy84Yzk0MDA4ZDY5MTFmYjNkMjU0ZTA5YTFkNjMzZGY2YzY1N2I2NzgzLmpwZw==.620.500.1.1.90.jpg (620×374)

BRUNO BERTEZ Le Samedi 7 Juin 2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN LIENS: Konrad Hummler : la «malédiction de la garantie», source de la crise de l’endettement, et le culte quasi religieux et suspect de la liquidité en tant que remède à cette malédiction

Konrad Hummler : Les sagesses acérées d’un Banquier remuant

Konrad Hummler, l’oracle de Saint-Gall

Konrad Hummler : Il y a de nombreux parallèles entre sauvetages bancaires et sauvetages d’Etats. Et ils envoient toujours de mauvais signaux.

Konrad Hummler : Le talon d’Achille d’une nation de référence

EN BANDE SON :  

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE ( Source et Remerciements à Maître Confucius)

COLLAPSE UPDATE:

 FRANCE:. Américains et Chinois rachètent leurs concurrents étrangers

http://www.challenges.fr/patrimoine/20140604.CHA4639/lafarge-alstom-bull-sfr-pourquoi-les-fusions-acquisitions-vont-se-multiplier.html?xtor=RSS-20

FRANCE:. Retour de la colère des éco-taxes, taxi, chambres de commerce…le gouvernement sommé de trancher 

http://www.rtl.fr/actualites/info/article/bretagne-un-portique-ecotaxe-endommage-par-un-incendie-7772435260

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/20140604trib000833406/uber-la-colere-des-taxis-monte-d-un-cran.html

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140605trib000833588/les-chambres-de-commerce-veulent-bien-conceder-une-baisse-de-leurs-depenses-d-12-milliard-d-eurossur-quatre-ans.html

Nicolas Doze:…BNP, une menace sur la solidité du système financier européen

http://www.dailymotion.com/video/x1ynus3_nicolas-doze-l-affaire-bnp-paribas-une-menace-sur-la-solidite-du-systeme-financier-europeen-05-06_news

Philippe Bechade

http://www.dailymotion.com/video/x1ygbdv_philippe-bechade-vs-jocelyn-jovene-j-1-avant-la-reunion-de-la-bce-regain-de-nervosite-sur-les-marche_news

http://www.dailymotion.com/video/x1yggf5_philippe-bechade-vs-jocelyn-jovene-peut-on-miser-sur-le-secteur-financier-a-la-veille-de-la-reunion_news

FRANCE:…chômage ne baisse pas

http://www.lefigaro.fr/emploi/2014/06/05/09005-20140605ARTFIG00069-la-baisse-du-taux-de-chomage-de-la-fin-2013-ne-se-confirme-pas.php

FRANCE:. Constat sévère des étudiants sur leur université…déficit de la Sécu supérieur aux attentes 2014…baisse du nombre de médecins généralistes…

http://www.lemonde.fr/enseignement-superieur/article/2014/06/04/le-constat-severe-des-etudiants-sur-leur-universite_4431496_1473692.html

http://www.challenges.fr/economie/20140605.CHA4658/deficit-de-la-securite-sociale-superieur-aux-previsions-pour-2014.html

http://www.francebleu.fr/infos/le-nombre-de-medecins-generalistes-continue-de-baisser-en-france-1580113

CENSURE:…subvention retirée pour LE PROGRES qui faisait trop de une sur la délinquance

http://www.ojim.fr/infographie-raciste-subvention-retiree-pour-le-progres/

EUROPE:…litiges pourraient couter 100 milliards aux banques européennes

http://www.agefi.fr/articles/les-litiges-pourraient-couter-100-milliards-de-dollars-aux-banques-europeennes-1322137.html#xtor%3DEPR-133

LITUANIE:…dans l’euro en 2015

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/06/04/97002-20140604FILWWW00139-la-lituanie-entrera-dans-l-euro-en-2015.php

AUTRICHE:…réserves d’or inconnues

http://resistanceauthentique.wordpress.com/2014/06/04/les-conclusions-de-laudit-de-lor-autrichien-declarees-secretes-la-russie-et-la-chine-doivent-assurer-la-securite-de-leurs-reserves-dor-poutine/

SUISSE:…fonds souverains menacent le modèle économique

http://leblogalupus.com/2014/06/05/art-de-la-guerre-les-fonds-souverains-menacent-le-modele-economique-suisse/

USA:…l’ancien candidat à la présidentiel veut un retour au standard or pour éviter la catastrophe….+ book "death of money"

http://washingtonexaminer.com/steve-forbes-link-dollar-to-gold-or-face-great-depression-ii/article/2549231#

http://www.wnd.com/2014/06/bestselling-death-of-money-authors-scary-prediction/

USA:..reset monétaire arrive

http://www.lecontrarien.com/la-grande-remise-a-zero-du-systeme-est-officiellement-admise-elle-aura-lieu-preparez-vous-05-06-2014-edito

http://www.lecontrarien.com/pour-christine-lagarde-leconomie-mondiale-a-besoin-dun-reset-05-06-2014-important

USA:. Fin du rêve américain….middle class dead

http://money.cnn.com/2014/06/04/news/economy/american-dream/index.html

http://theeconomiccollapseblog.com/archives/half-the-country-makes-less-than-27520-a-year-and-15-other-signs-the-middle-class-is-dying

Conférence:…Pierre Hillard à Berlin en mai sur le mondialisme

http://www.youtube.com/watch?v=Y2D8J0e5Fms

18 replies »

  1. une question me taraude… y’a t-il un lien entre les 400 Mdrs réinjecté par la BCE et les 400 Mdrs de garantie du MES… ?

    J'aime

  2. Ah et pour le bourbier de BNP Paribas… nous sommes entré dans l’air chéri de Ségolène Royal : le gagnant / gagnant… Fabius menace les US : "faites attention avec la BNP rien n’est signé pour le TAFTA " et oui… soit on se prend l’amende, soit le TFATA… sont forts non ???

    J'aime

    • Ca veut dire que le Tafta est à vendre à hauteur de l’amende infligée ? Que les US fixent cette amende à BNP à 100 milliards quand ça ne vaut même pas 1 million de $, ça nous donnerait l’illusion d’avoir fait payer et eux d’avoir payé très cher alors que le Tafta est une horreur intégrale. Fabius est un faux rebelle, ils travaillent beaucoup plus pour le Tafta et Israël que pour la France ou l’UE, il a bien plus de pouvoir sur le terrain que François Hollande. Le président des français n’est pas le président des français, c’est le ministre des affaires étrangères.

      Vendre ses dollars est un acte citoyen.

      J'aime

      • vendre des dollars je pense que c’est ce qu’ils veulent:
        car il y a trop de dollar il faut les détruire, les repudier

        (paradoxalement le cours du dollar peut monter, le dollar n’ayant qu’une valeur c’est la possibilité de rembourser des dettes en dollar. Le cours monter, mais une quantité de promesses détruite, et le vrai dollar est le SP, donc c’est difficile…)

        Fabius, n’est pas le "ministre étranger aux affaires intérieures" ( ALRiz) : c’est un enfant de Mitterand mais il doit se sentir seul et démuni: ce n’est ni un militaire, ni un Talleyrand ce n’est pas son travail ou il n’a plus la fougue

        cette amende c’est 10milliards de PQ ou alors subir un cout d’opportunité en PQ

        J'aime

    • "sont forts non ??? "

      Pour inverser les courbes du chômage, c’est un sans faute avec illusion d’optique…comme le reste.

      Dans cette affaire BNP, attendons le verdict des autres banques. Le maillon faible "Hollande" semble être la proie idéale. Deux pieds dans le même sabot pour courir un cent mètres haies, parsemé de mines en tous genres…!!

      La BNP n’a pas trop de choix que d’accepter pour gagner du temps afin de trouver une sortie de secours. 16 milliards, cela devrait pouvoir s’étaler sur de nombreuses années… enfin plus de temps que de la transformer en bad-banque et de lui changer son statut.

      16 milliards, c’est pratiquement un tiers de ses fonds propres !! Autant dire qu’avec un Leverage à 28.5, il lui faudra un peu plus qu’une recapitalisation.

      Ce n’est plus simplement les putes et la drogue qu’il va falloir compter dans le PIB pour faire baisser le taux d’endettements des états, si le contribuable se prend systématiquement toutes les pertes bancaires…

      Cette guerre, chut, commence à coûter cher, et si en plus la BNP c’est l’arbre qui cache la forêt, le maquis prendra vite feux…

      J'aime

  3. le commentaire Wegelin (une des plus vieille banque, associés caution illimitée) découvert sur bourso grâce à Cresus, était une source prodigieuse: nous n’étions pas fous
    quand ca été fini, cela a été le début de la guerre et du nouveau Smooth Halley(je l’ai dit sur forum analyse fondamentale à l’époque)

    autre source Celente: ils ont démoli sa banque et freezé son fric, ainsi que celui des cul terreux americains qui disposent de vrais assets.

    peut être vont-ils assassiner Max Keiser? (qui fait plus d’audience que CNBC)

    Dans les faits: le traité transatlantique est deja signé depuis le bail in d’aig : et tout se passe à la tête du client comme le renflouement de LTCM

    lLe General de gaulle l’aurait mis en cause maintenant , en laissant crever la bnp ou du moins en disant à la bnp, vous allez dans vos bureaux vous peter les disques durs ce weenk et vous rendez les clefs
    la BNP ne brasse que du vent à nyc , ca ne vaut rien alors ou est le probleme?
    ils n’ont qu’a ce mettre en defaut à nyc et c’est tout
    GLE a au moins compris que l’avenir était à l’est, que voulez que la BNP fasse de bien à NYC :
    =>vendre des CDS? financer du phraking
    =>bancwest…tant pis pour eux, bien mal acquis ne profite jamais et c’est le même cas de figure que lorsque la France refusait de comprendre qu’il fallait s’assoir sur les emprunts russes et continuait à remettre au pot pendant 10ans
    =>les commodités ils pourraient faire le même boulot ailleurs avec libellé en dollar ou en bitcoin

    il n’y a plus rien a faire aux us ce pays est foutu,
    à chaque fois que je vois une cie européenne qui parle d’invest us je la dégage de mes placements direct

    J'aime

  4. Bonjour,

    Je crois m’être trompé en disant que les américains sont de formidables joueurs d’échec. Après mûre réflexion, je crois plutôt, sans négliger leur talent face à l’échiquier, qu’ils sont prioritairement de formidables joueurs de Go.
    La faiblesse, toute relative, des échecs face au jeu oriental réside dans le fait que les pièces sont clairement identifiables. Aux Echecs, le joueur lambda va d’abord faire attention aux déplacements des pièces maîtresses, au premier plan desquelles la Reine, et va élaborer sa stratégie en conséquence (à titre purement personnel, j’ai un faible pour les Cavaliers avec leur déplacement plus erratique plutôt que les pièces plus prévisibles comme les Tours, les Fous ou bien évidemment la Reine). Au jeu de Go, rien de semblable. Les joueurs n’ont à leur disposition que des pièces anonymes noires ou blanches. Attention, ce sont normalement les noirs qui ont le trait. Je précise ce point car, fort de leur connaissance des Echecs, nombreux sont les joueurs qui, passant de l’un à l’autre jeu, négligent ce point.
    Comme au jeu de Go, force est de constater que les états-uniens excellent à adosser leurs adversaires dans des situations inextricables (atari) où ces derniers finissent par être lamentablement enfermés et où leurs pions sont impitoyablement éliminés du jeu. Est-ce un bien ou un mal, la réponse dépend de quel côté nous nous plaçons. Mais dans la compétition qui se joue actuellement, il serait bon que les européens s’inspirent un peu plus des parties jouées par les maîtres de ce jeu: Hon’inbō Dōsaku, Hon’inbō Shūsaku ou, plus récemment, Go Seigen. Le pragmatisme américain se manifeste également dans cette capacité à intégrer des modes de pensée extérieurs du moment que cela sert ses intérêts.

    Bonne soirée

    J'aime

  5. quand je vois le merdier dans ce monde, et qu’hier, ça se bizouillait dans tous les coins… j’ai sorti le seau et je l’ai mis au pied du lit.

    J'aime

    • @H Pour les US c’est effectivement go Johnny go!!! En version française versus Boris Vian cela donne: Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny
      Envole-moi au ciel… zoum!
      Fais-moi mal, Johnny, Johnny, Johnny
      Moi j’aim’ l’amour qui fait boum!
      …………………………………………………..

      Banques: Oswald Grübel dénonce des sanctions arbitraires
      Berne (awp/ats) –

      L’ancien patron d’UBS et de Credit Suisse Oswald Grübel se montre critique à l’égard de la réglementation croissante et des sanctions, à son sens arbitraires, qui frappent les banques. "Nous assistons à une destruction de réputation sans précédent", écrit-il dans sa chronique hebdomadaire dans la "Schweiz am Sonntag".

      A la suite de la crise financière, les banques globales ont immédiatement été désignées comme coupables, déplore Oswald Grübel. Elles ont été rendues responsables de l’évasion fiscale de leurs clients, de manipulations de marché et de diverses autres infractions.

      "Ces accusations ont été suivies de poursuites et de sanctions de la part des Etats et des autorités de régulation, pour des montants de plusieurs milliards, souvent arbitrairement fixés", poursuit M. Grübel, sans référence explicite toutefois à l’amende de 2,51 milliards de francs infligée à Credit Suisse par les autorités américaines.

      La "destruction de réputation" qui en découle a, selon M. Grübel, des conséquences fatales. Les banques se retirent des secteurs d’activité pour lesquels elles ont été punies et deviennent moins internationales et davantage nationales, conformément aux souhaits des régulateurs.

      "Elles abandonnent aujourd’hui déjà la fonction d’animateur de marché", explique l’ancien patron d’UBS et de Credit Suisse. Les chiffres d’affaires sur le marché des changes ont par exemple rapidement reculé, déplore-t-il.

      http://www.romandie.com/news/Banques-Oswald-Grubel-denonce-des-sanctions-arbitraires/485795.rom

      J'aime

  6. Excellent hommage à un homme d honneur, merci!
    Cet homme représentait tout ce que la Suisse et ses valeurs inspiraient au monde en terme de confiance. Que s est il passé dans ce pays pour qu’il renie brutalement ses traditions ? A t il fracturé son ADN?

    J'aime

  7. en lisant cet article hallucinant de l’Economist sur une stripteaseuse américaine qui s’est faite virer de sa banque, j ai découvert par hasard l’opération Choke Point, un vrai cauchemar. Les US ont décidé de faire des banques leur principale police pour tuer toutes les activités qui ne leur conviennent pas. Dans cette perspective, ces amendes gigantesques prennent tout leur sens. N’importe quelle banque préfèrera virer un client plutôt que payer une amende qui est disproportionnée par rapport à ce que rapporte ce client. Comme les US ont l’art de contaminer toute la planète financière, à la grande joie de nos gouvernants, je crains que le système bancaire ne devienne une arme de guerre mondiale contre les libertés individuelles. Quelle alternative pour les citoyens?

    http://www.economist.com/news/finance-and-economics/21603463-anti-fraud-push-accused-turning-bankers-unaccountable-cops-catch

    http://www.breitbart.com/Big-Government/2014/05/29/House-Committee-Report-DOJ-Must-Disavow-and-Dismantle-Operation-Choke-Point

    J'aime

    • Merci Charles de cet exemple concret.

      Cela fait des années que j’écris en Suisse précisément sur ce point et que je démontre que l’ordre mondial voulu par les USA se véhicule par les banques. Hélas elles sont dans la nasse, prisonnières. Je démontre également que les USA auront la peau de la paysannerie Française et Suisse bien que cette dernière soit protégée par la Constitution. ….les socialistes Suisses sont complices des visées américaines c’est un comble.

      J'aime

        • je me suis trompée de lien…
          Celui que je voulais vous transmettre est du même site…
          Extrait :

          C’est ainsi que diverses entreprises pétrolières investissent maintenant dans des plantations agricoles, et que l’industrie automobile investit dans la recherche sur les OGM. Quatre secteurs principalement sont actifs sur ce nouveau marché : biochimie (semences OGM), agro-business, industrie pétrolière (qui prépare l’après-pétrole) et industrie automobile (qui fait obstacle au développement de combustibles qui demanderaient une transformation importante des moteurs ou qui permettraient une moindre usure de ceux-ci).

          Les entreprises impliquées s’appellent : ADM, Cargill, DuPont, Syngenta, AlcoGroup, British Sugar, British Petroleum, Shell, Mitsubishi, Chevron, Petrobrás, Total, PetroChina, Rabobank, Barklays, Société Générale, Toyota, Bill Gates, Georges Soros, Carlyle, Goldman Sachs

          http://www.agter.org/bdf/fr/corpus_chemin/fiche-chemin-358.html

          Les histoires sur les risques sanitaires des OGM… c’est juste pour détourner notre regard des vrais enjeux… Tout le monde l’aura compris.

          Et dans la liste des entreprises impliquées… je me suis intéressée à Carlyle.. c’est assez édifiant… outre le fait que ce groupe fut dirigée par un certain Sarkozy :)

          Extrait :

          En 2003, le Groupe Carlyle achète à l’État français les locaux de l’Imprimerie nationale, qui est démantelée, pour 85 millions d’euros. L’État lui rachète en 2007 ces mêmes bâtiments pour en faire le nouveau ministère des Affaires étrangères, pour 376,5 millions d’euros, soit 4,5 fois le prix de départ après environ 120 millions d’euros de travaux14.

          Le 13 mars 2008 est annoncée la faillite de la filiale de fonds d’investissement Carlyle Capital Corporation (CCC) suite à la crise des subprimes, ce qui n’aurait pas d’« impact mesurable » sur la situation financière du Groupe Carlyle. En effet un système de cloisonnement des filiales permet de préserver l’intérêt des actionnaires en diluant le risque financier sur la collectivité15.

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlyle_Group

          J'aime

          • ah et pour conclure sur une anecdote… Poutine vient de déclarer qu’il donnera un lopin de terre "constructible" à ceux qui en feraient la demande… il met certaine restriction sur la revente de ces terrains et sur la transmission… la Russie est le plus grand espace de terre arables au monde… :)
            il est malin le Poutine… :)

            J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s