Matières Premières

Chronique des Métaux de base semaine 21

La faiblesse de la monnaie américaine qui s’échangeait près de 1,40 dollar pour un euro, rend moins chères les matières premières libellées en dollars et favorise généralement une hausse de la demande et, partant, de leurs cours.

Portés par des espoirs de reprise économique, les métaux de base avaient atteint quinze jours plus tôt des prix plus observés depuis plusieurs mois.

QU’EN EST IL POUR LA SEMAINE PASSEE :

 

 Le CUIVRE a été le seul à vraiment reprendre du terrain cette semaine. le marché  présente un petit déficit d’environ 35.000 tonnes en février, mais un surplus de 85.00O tonnes sur l’année, a annoncé mercredi le Groupe international d’étude du cuivre (ICSG) dans son bulletin de mai. «Selon les premières données recueillies par l’ISCG, le marché du cuivre raffiné a présenté un déficit de 35.000 tonnes en février, dû essentiellement à des importatations nettes de cuivre raffinées importantes en provenance de Chine, ayant entraîné une hausse de la consommation apparente sur le mois», affirme le rapport . En données corrigées des variations saisonnières, le marché est «à l’équilibre», précise l’organisme…

Les achats de métaux par la Chine ont en effet dopé les cours en mars et avril et les analystes relevaient cette semaine que les importations chinoises du métal rouge avaient franchi un nouveau plafond, enregistrant leur « troisième record en avril ».

Selon des courtiers cités John Reade, analyste d’UBS, les réserves d’Etat chinoises auraient atteint 200.000 tonnes. »Ces chiffres pourraient provoquer des inquiétudes sur le fait que le premier consommateur mondial a peut-être trop acheté » ajoutait-il. »Même s’ils ont l’air haussiers, ces chiffres laissent craindre que la demande intérieure chinoise ne suivra pas » argumentait-il, car la production de câbles et de tubes en cuivre devrait diminuer à l’approche de l’été.

L’ALUMINIUM a lui reculé malgré des importations chinoises « quadruplées » selon John Reade. Il a fini la semaine en petite baisse, après avoir touché un plus bas à 1.432 dollars la tonne vendredi, niveau plus vu depuis trois semaines. Un rééquilibrage progressif du marché pourrait cependant jouer en faveur du métal blanc, la production mondiale d’aluminium ayant encore baissé au mois d’avril, passant à 2,813 millions de tonnes contre 2,904 millions de tonnes (chiffre révisé) le mois précédent, selon l’Institut international de l’aluminium (IAI).

Le PLOMB a fini relativement stable, après avoir évolué dans une fourchette de près de 200 dollars, touchant un plus bas depuis mi avril mardi et un plus haut depuis début mai jeudi.

L’ETAIN et le NICKEL ont réussi à redresser la barre vendredi et ont fini en petite hausse, tandis que le ZINC a lui accusé le coup et « abandonné presque tous ses gains du mois dernier » selon Edward Meir, de MF Global.

Sur le LME, une tonne de cuivre pour livraison dans trois mois valait 4.582 dollars la tonne vendredi à 15H00 GMT contre 4.352 dollars la tonne une semaine plus tôt à 12H00 GMT.

L’aluminium valait 1.437 dollars la tonne contre 1.515 dollars.

Le plomb valait 1.425 dollars la tonne contre 1.420 dollars.

Catégories :Matières Premières

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s