Au coeur de la création de richesse : l'Entreprise

La reflexion du jour…Les vrais entrepreneurs et la value investissement

On la doit au journaliste de valeur et specialiste devant l’éternel  Philippe Rey de l’Agefi :

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

Le monde est quelquefois injuste. Seule une minorité de sociétés parvient, en réalité, à créer durablement de la valeur. N’est pas entreprise supérieure qui veut. Une excellente gestion d’entreprise est comme un art. Il ne suffit pas d’appliquer des méthodes toutes faites. Il y faut un petit plus, sous la forme de véritables entrepreneurs qui considèrent l’ensemble de leurs actionnaires comme des partenaires ou de procédés non conventionnels. Force est également de reconnaître que certaines industries sont plus propices à la création de valeur que d’autres, en particulier le luxe, l’alimentation, les boissons, la pharma ou certains services comme les transitaires ou la certification ainsi que certains secteurs de la construction. De la réputation d’une affaire ou de celle des dirigeants, c’est toujours la première qui reste intacte, même en y installant à la tête des stars du management! En Suisse, on peut citer comme excellents exemples Nestlé, Geberit, Kühne & Nagel, Richemont, Roche, Swatch Group, Ems-Chemie, Schindler ou Lindt & Sprüngli, s’agissant des sociétés cotées.

Schindler dégage, en moyenne, depuis plusieurs années un rendement après impôts supérieur à 20% des capitaux employés (y compris le goodwill), c’est-à-dire bien au-dessus du coût moyen de ceux-ci. Le cash-flow libre de ces groupes suit par ailleurs une tendance haussière à long terme. Pour autant que l’on paie un prix pour le moins raisonnable pour leurs titres, en respectant une marge de sécurité par rapport à leur valeur estimée, ces sociétés restent d’excellents investissements dans la durée.

EN COMPLEMENT INDISPENPENSABLE  LE SITE OVER THE TOP  DE MES «  AMIS DES DAUBASSES « : http://lesdaubasses.blogspot.com/ (cliquez sur le lien)

4 réponses »

  1. Ce blog ne fait que véhiculer des idées du retour au « business is usual », la Crise, mais non elle n’existe pas. Elle n’a jamais existé.
    Oser présenter comme de « vrais entrepreneur » les managers qui font du 20% de rendement sur capitaux propres, c’est purement écouter des « incendiaires ».
    Une des raisons de cette crise c’est le non sens du pouvoir actionnarial. Demande des retours de 15% fait que les salariés sont littéralement « massacrés », pas grave on va les endetter jusqu’à plus soif et nous voila devant toutes ces dettes et tous sont cortège de « subprimes », et autres…………
    Sans changement de ce pouvoir, la crise ne pourra être comprise, et donc le prochain accident cardiaque sera peut être mortel.
    Le pouvoir actionnarial a tellement déformé le partage de la valeur ajoutée, pour arriver a un « Capitalisme sans projet » comme le dis Patrick Artus (entre autres), ou aussi a faire « vivre » (l’ensemble d’une famille- très élargi- ex : Taittinger) au dépend des véritables responsable créateurs de valeurs les salariés (qui de se fait ne consomment plus, et……….).
    Même Ford savait qu’il fallait payer ces salariés corectement.
    La logique voudrait que le pouvoir actionnarial soit rémunéré au taux de l’actif sans risque, plus une prime de risque (2 a 3%/ an). Mais au delà c’est du « vol » et de la « destruction de valeur », pour vous en convaincre encore plus lisez (entre autres Fréderic Lordon – la crise de trop-).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s