Bloomberg

Le mirage du découplage radical entre pétrole et gaz naturel

Histoire de contribuer à l’effet de serre j’en remet une petite couche avec une intervention très intéressante de  Roberto Cominotto, gérant de fonds spécialisé dans l’énergie chez Julius Bär.

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

 Selon lui, Les perspectives pour le marché du gaz naturel ne sont pas convaincantes. Tandis que le prix du pétrole a augmenté de plus de 100% cette année, celui du gaz naturel s’est effondré. A contre-courant de la tendance historique, la performance des deux matières premières s’est découplée, ce qui décuple en théorie l’intérêt d’investir dans le gaz naturel. Mais selon Julius Bär, investir dans le gaz ne représente pas une opportunité.

Ce, en raison de l’offre excédentaire sur le marché américain ces deux dernières années, qui a été aggravée ces huit derniers mois quand les producteurs américains ont réussi à augmenter leur capital et se trouvent actuellement dans une position forte pour continuer ce niveau de production.

 «Il n’existe aucune raison pour que ces deux produits, le pétrole et le gaz naturel, se négocient en tandem», remarque Fabien Weber, responsable de la gestion en matières premières chez Julius Bär. Selon lui, une reprise sur le gaz ne s’avère pas imminente étant donné l’offre excédentaire dans le marché. «Bien qu’une reprise économique supporterait le prix à court terme – puisque 30% de la demande pour le gaz naturel provient du secteur industriel – cela ne suffit pas à neutraliser les pressions négatives». Il précise que cet hiver la pression sur le prix au comptant risque de s’aggraver si, par exemple, la capacité de stockage atteint son maximum cet octobre ou si l’arrivée d’El Nino entraîne un hiver doux.

 «Même investir dans des actions pour jouer le thème du gaz naturel n’est pas intéressant puisque la plupart des titres valorisent déjà un prix de 5 dollars par MMbtu (millions de btu «british thermal unit», comparé à moins de 3 dollars aujourd’hui)», conclut Roberto Cominotto.

GRAPHIQUE GAZ/PETROLE : http://www.letemps.ch/Page/Uuid/73c5841e-9801-11de-a396-18a788403782/ (cliquez sur le lien)

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Il y a de l’eau (putride) dans le gaz… (cliquez sur le lien)

ET COMME BOUSSOLE INTERESSANTE DE MARCHE : GAZPROM

Gazprom désinvestit

Le géant gazier russe Gazprom, confronté à une baisse de la demande en gaz, a annoncé jeudi avoir décidé de réduire son programme d’investissements dans les infrastructures de 30% en 2009 par rapport au programme initial, approuvé en novembre dernier. «Le conseil d’administration a approuvé le programme d’investissements et le budget de Gazprom en 2009 dans sa nouvelle version », indique le groupe dans un communiqué. Dans ce nouveau programme, les investissements destinés aux infrastructures s’élèveront à 488,25 milliards de roubles (10,76 milliards d’euros), ce qui est inférieur de 211,63 milliards de roubles à ce qui était prévu dans le projet élaboré…..

EN REFERENCE : MON AMI FUTBOT ( http://futbot.blogspot.com/) SUIT CE MARCHE AU JOUR LE JOUR ET EN PLUS IL EST SOUVENT DE BON CONSEIL ET FIABLE DANS SES ANALYSES… 

5 réponses »

  1. Cher Lupus,

    Nous sommes en septembre et on s’interoge si l’hiver sera froid ou chaude.
    Depuis 1997 j’ai prédit un période froide pour d’abord 1997 puis un rechauffement 2003 ou 4 puis de nouveau une refroidissement 2008 2009
    Tout ces prévisions se sont avéré.

    Bien que nous n’avons actuelement aucun grand éruption volcanique l’hiver sera froid.

    Rien de mystérieux le soleil a une activité cyclique de 11 ans.

    Cet année le soleil aurait du reprendre son activité mais n’est toujours pas là et le cycle suivant est prévu à la baisse et rien interdit que nous retournons vers une période mini glacière comme à l’époque de Louis XIV le soleil avait arreté son activité durant 70 ans et la mer à Gène dans le méditerané fut gélé à Noël.
    Normale notre Roi soleil fut sur terre.

    Heureusement que nous rechauffons le climat et Sarko fait bien de intervenir dans le rechauffement soit dissant du au CO² dont la France n’est que responsable pour 1% de la planète.
    Vous pouvez voir le diagram de l’activité des « sun spots » qui se fiche de nos taxes carbon et notre roitelet d’aujourd’hui.
    Moralité vous pouvez acheter du gaz maintenant sans trop de risque couplé ou pas au pétrole.
    J’éspère de ne pas être traité de délit d’initiés.

    Ci-dessous le lien.
    Complement dans le site internet nomdundieu.com
    http://www.swpc.noaa.gov/SolarCycle/

Laisser un commentaire