Au coeur de la création de richesse : l'Entreprise

Sondage Investisseurs Institutionnels Européen Corporate du Panel Agefi Septembre 09

Le « Panel Crédit » augmente son exposition à la classe d’actifs

Plus de 60 % des membres surpondèrent le crédit. Ils sont toutefois assez prudents sur l’évolution du marché….

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

La trêve estivale a été bénéfique pour les marchés de crédit.

Preuve en est de la détente observée sur les indices de dérivés de crédit.

L’iTraxx Crossover, qui mesure le coût de protection contre le risque de défaut sur les émetteurs les plus risqués, s’est resserré d’environ 100 points de base (pb) à 602 pb depuis début juillet.

Sur la même période, l’indice iTraxx Europe, qui regroupe les credit default swaps sur les sociétés moins risquées, s’est replié de 20 pb à 90 pb.

POUR SUIVRE L’INDICE ITRAXX :   http://www.markit.com/markit.jsp?jsppage=indices.jsp  (cliquez sur le lien)

Le marché des obligations s’est lui aussi nettement détendu durant l’été.

L’iBoxx qui regroupe toutes les obligations en euros s’est resserré de 43 pb depuis début juillet, à 122 pb.

Après ce mouvement de détente, 42 % des membres du Panel Crédit Agefi attendent une stabilisation des spreads.

Lors du dernier panel, le 6 juillet, ils étaient 43 % à faire le même pronostic.

Négatifs début juillet, Allianz Global Investors et JP Morgan AM s’attendent à présent à une évolution neutre des spreads, et Fortis Investments sur une réduction.

A l’opposé, Pioneer Investments et Schroders sont passés de positifs à négatifs.

Dans ce climat d’apaisement, les gestionnaires misent toujours plus sur le crédit.

Ils sont 63 % à surpondérer la classe d’actifs, contre 52 % lors du précédent panel début juillet.

Fortis Investments et Schroders entrent dans ce groupe alors qu’ils étaient à sous-pondérer il y a deux mois.

Allianz Global Investors, jusqu’alors à sous-pondérer, rejoint les gestionnaires dont l’exposition est neutre.

C’est le cas de 32 % des membres du panel contre 29 % précédemment.

Les sociétés de gestion à sous-pondérer se font donc de moins en moins nombreuses.

Seul BNP Paribas AM allège son exposition à la classe d’actifs tandis que quatre membres du panel étaient à sous-pondérer lors de la précédente édition.

L’appétit croissant des investisseurs s’accompagne d’une augmentation du gisement des obligations.

Grâce à la vague d’émissions depuis le début de l’année, le montant des obligations non financières a par exemple augmenté de 36 % depuis janvier.

Même si les émetteurs de la catégorie spéculative ont fait un timide retour sur le marché primaire depuis l’été, ils sont encore très minoritaires.

De fait, les investisseurs privilégient toujours les émetteurs investment grade.

Leur notation préférée reste « A ».

Compte tenu des rendements attractifs, les gérants investissent largement leurs fonds.

La part de cash est passé de 4,55 % à 3,52 % sur l’été

SONDAGE PRECEDENT :  Sondage Investisseurs Corporate du Panel Agefi Juillet 09 (cliquez sur le lien)

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s