Analyse Technique

Commentaire : L’indicateur de Coppock le confirme : nous sommes bien dans un nouveau Marché haussier…

Début  juin je vous avais déjà alerté sur le retournement des Marchés en cours gràce à la variation historique de  cet indicateur très fiable quant aux tendances lourdes et  long terme…. Confirmation depuis pleinement validée…

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

QUELQUES RAPPELS ESSENTIELS  SUR L’INDICE DE COPPOCK : L’indicateur Coppock se redresse  (cliquez sur le lien)

POUR SUIVRE LE COPPOCK SUIVEZ LE GUIDE :  http://investech.com/ (cliquez sur le lien)

ET EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Coppock et le marché haussier….Yes we can !!!! (cliquez sur le lien)

6 réponses »

  1. Merci pour le lien, je ne connaissais pas cet indic de sentiment. Il faut toute fois le prendre avec des pincettes car il est à très long terme (mensuel) et il faut donc scruter le moyen terme pour voir si ce n’est un pas un faux signal (ce que je pense d’ailleurs). Il n’y a pas d’indicateur miracle de toute façon et si on utilise pas plusieurs unités de temps on ne peut rien faire de bon. Qi on regarde le put/call ratio actuel, il est très optimiste et ça se lit de la même façon que le Copplock, c’est à dire de façon contrarienne.
    Ne suivre que le Coppock en mensuel revient à rentrer sur force stratégie qui n’a payée que dans le gros bull market et qui ne marche plus depuis.
    Par contre si une correction arrive, le pull/call ratio va diminuer et si il arrive au niveau pessimiste et que le Coppock reste tourné vers le haut ça sera probablement un beau point d’entrée mais si le Coppock se retourne à ce moment là, le signal sera invalidé.
    Une seule UT, un seul graphe n’est pas suffisant, c’est un des principes de l’analyse technique dynamique en fait et si on se débrouille bien on peut déceler les pullback dans les pullbacks dans les pullbacks qui sont les plus beaux points d’entrées. Je ne connais pas bien les indicateurs de sentiment mais en regardant leurs graphes, je pense que ce principe est largement applicable car leurs tracés sont similaires à ce que j’utilise.
    En réalité cet indic ne montre pas les débuts de marchés haussiers, c’est un momentum lissé donc il montre les points bas (et les points hauts). Les marchés ayant un biais haussier il se trouve que sur un graphe mensuel cela marque les débuts de bull market.
    Je viens de construire rapidement cet indicateur pour le mettre sur un graphe hebdo et effectivement il est très élevé et en surachat ce qui n’a rien d’étonnant. Si la prochaine correction en hebdo est trop forte le Coppock mensuel va se retourner et créer un faux signal, sinon si la correction est contenue et que le Coppock mensuel reste orienté vers le haut ce sera un beau point d’entrée pour jouer la hausse.
    Pour l’instant la hausse actuelle est encore à considérer comme une correction dans un marché baissier plutôt qu’un début de marché haussier… mais si il y a propagation de l’hebdo sur le mensuel la 1ère parie de la hausse sera loupée, toujours l’éternel problème…

    J'aime

    • « Pour l’instant la hausse actuelle est encore à considérer comme une correction dans un marché baissier plutôt qu’un début de marché haussier… »

      Bon Romain , l’une des raisons qui m’a poussé à faire ce blog c’est ma conviction que le 9 mars le point bas a été atteint sur les marchés …le 11 j’ouvrais ce « lieu » et j’espère avoir le temps et l’envie de couvrir tout un cycle éco, ce qui signifie entre autre choses qu’un de ces 4 je serais bear…. 🙂 Pour moi il est donc existentiellement évident que nous somme bien au début d’un marché haussier 🙂

      J'aime

  2. En fait le Coppock n’a rien d’un indic de sentiment, c’est un indicateur technique… je m’en suis rendu compte en écrivant la fin de mon message puisque je le regardais en même temps mais je n’ai pas corrigé le début du message… lol
    Vivement le week end , je crois que je fatigue !

    J'aime

  3. C’est intéressant comme initiative et c’est sympa de nous faire partager cette expérience ! Les cycles se suivent et se ressemblent, les modalités changent mais les comportements des intervenants restent fort semblables. La nature humaine est l’un des seuls facteurs communs entre les marchés d’il y a un siécle et les marchés actuels… et ceux à venir. Etudier un cycle entier permet donc de découvrir toutes les phases successives et surtout de les vivre ce qui est bien plus important pour voir comment on se comporte à l’instant T en tant qu’acteur dans ce système ce qui est différent d’étudier l’histoire des cycles passés où l’on est que spectateur.

    bon week end

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s