Behaviorisme et Finance Comportementale

Finances Comportementales : L’investisseur veut des résultats à la limite assurés

Les marchés sont, malheureusement, toujours remplis d’incertitude. D’où l’importance d’examiner les tendances.  Il y aura toujours une certitude, celle qu’il y aura des tendances nouvelles qui n’iront pas nécessairement dans la même direction que la certitude des résultats recherchés….

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

Les économistes et les analystes doivent constamment réviser leurs prévisions, car la théorie économique est interdépendante de l’évolution des tendances renforcée par des émotions collectives de processus de décisions.

Un investisseur qui s’intéresse à la psychologie de l’investissement aurait intérêt à :

1-    Modérer ses besoins d’excès de confiance. Les neurologues s’intéressent beaucoup aux raisons de ce comportement.

2–    Penser que tout est relatif et tendanciel. Certains créateurs de produits financiers ont exploité ce besoin pour  répondre à une demande de certitude en investissement.  Ils ont provoqué la crise financière de 2007-2008.

3-    Suivre les tendances et agir en conséquences, durant les premiers stades des tendances et non à la fin .

Une fois que les medias intensifient à l’extrême des craintes, c’est signe qu’un revirement de tendance s’amorcera bientôt.

William André Nadeau Gestionnaire canadien de portefeuille

BILLET PRECEDENT : Comment les investisseurs réagissent-ils aux fluctuations de marché? (cliquez sur le lien)

4 réponses »

Laisser un commentaire