Cycle Economique et Financier

André Gosselin : Les matières premières réhabilitées

Les préjugés des investisseurs sur les matières premières ont la vie dure. Ils sont nombreux à penser que le marché des commodités est un marché de dupes, purement spéculatif, qui offre peut-être de bons rendements à court terme, mais jamais à long terme.

PLUS DE COMMODITIE EN SUIVANT :

 Pourtant, le marché des commodités, de 1959 à nos jours, a procuré aux investisseurs des rendements équivalents à ceux de la Bourse américaine. Les investisseurs qui ont été en mesure d’investir dans un panier ou dans un fonds de contrats à terme bien équilibré et diversifié ont réalisé, pour toute cette période, un rendement pratiquement semblable à celui de la Bourse américaine, avec une volatilité légèrement inférieure. 

Ainsi, le marché des matières premières et celui des actions se relaient en alternance, au chapitre des rendements, sur des cycles très longs, qui peuvent durer plus d’une décennie.

C’est que l’offre des matières premières, après deux décennies de baisse des prix et de réduction massive des capacités de production, ne s’ajuste pas en quelques mois. Surtout quand des pays comme la Chine et l’Inde sortent de leur isolement séculaire pour se lancer dans la reconstruction complète de leurs villes et de leurs infrastructures routières, énergétiques et industrielles.  

Il faut plusieurs années pour forer de nouveaux puits de pétrole, ouvrir de nouvelles mines, construire des pipelines et des routes pour acheminer l’or noir, le cuivre ou le zinc vers les usines de transformation. Sans compter tous ces autres délais pour accumuler les capitaux nécessaires, obtenir les permis gouvernementaux, commander et recevoir la machinerie et les lourds équipements d’exploration et d’exploitation (une plateforme de forage ne se fabrique pas en une nuit), amadouer les populations locales ou, pire, les environnementalistes, etc. Un marché haussier du pétrole, du gaz naturel, du cuivre, de l’uranium ou de l’or peut durer aussi longtemps que dure le processus de financement, d’exploration, de transport, de raffinage et de mise en marché. 

André Gosselin  analyste, chercheur et stratégiste canadien  mars10

 EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Jim Rogers : entretien avec « l’aventurier capitaliste » (cliquez sur le lien)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s