Bloomberg

New Normal : L’économie mondiale tournera encore au ralenti durant quelques trimestres

New Normal : L’économie mondiale tournera encore au ralenti durant quelques trimestres

Après avoir enregistré des taux de croissance avoisinant les 5% durant les derniers trimestres, les grandes économies du monde ralentissent leur rythme de croisière et s’orientent vers ce qui semble être la nouvelle normalité, soit une croissance de 3,25%.

PLUS DE NEW NORMAL EN SUIVANT :

Selon Stephen Roach, président non exécutif du conseil d’administration de Morgan Stanley Asie, le PIB mondial devrait croître entre 3,25% et 3,50% durant les prochains trimestres. Les grandes économies ne bénéficiant plus du soutien des programmes de stimulation, elles reviennent à des rythmes plus modestes.

Cité par l’agence Bloomberg, Stephen Roach estime que l’économie mondiale devrait éviter une nouvelle chute et écarte la possibilité d’une récession à double creux. Le recul enregistré dans les dépenses des consommateurs américains ainsi que la consolidation fiscale européenne expliqueraient le ralentissement de l’économie mondiale.

« Les relents de la crise financière vont continuer de restreindre la croissance du PIB mondial de 1 à 1,5 point de pourcentage », souligne l’économiste qui enseigne également à l’Université Yales.

Les investisseurs devront donc apprendre à se contenter de rendements plus modestes, soutient pour sa part Mohamed El-Erian, chef de la direction de Pacific Investment Management : « Ça implique l’arrivée de rendements nominaux plus bas que la moyenne historique de 6% à 8%. »

Dans une entrevue à Bloomberg, Mohamed El-Erian conseille aux investisseurs de gérer leur risque en allant au-delà de la diversification traditionnelle. L’utilisation de couverture contre les chutes de marché abruptes est suggérée par le gestionnaire. Pacific Investment Management (cliquez sur le lien) offrira d’ailleurs prochainement un fonds qui protègera contre les chutes de marché de plus de 15%.

Des produits de couvertures sont lancés en effet à Wall Street pour se protéger contre les risques extrêmes : « fat taild ou black swan ». La question etant  de savoir si on peut vraiment  se protéger contre des risques hors normes par définition non prévisible

Pimco Sells Black Swan Protection as Wall Street Markets Fear
http://noir.bloomberg.com/apps/news?pid=newsarchive&sid=a0tbiS7HfS60 (cliquez sur le lien)

source  Bloomberg juil10

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s