Agefi Suisse

Médicaments : Importations malsaines

Médicaments : Importations malsaines

 Jürg H. Schnetzer, le directeur de Swissmedic déplore une hausse de 75% des envois illégaux.

 L’importation illégale de médicaments par Internet a connu un véritable boom au premier semestre. Avec 992 cas suspects de produits pouvant être dangereux, Swissmedic a constaté une hausse de 75% par rapport à la même période de l’an dernier. Et l’Institut suisse de contrôle des médicaments dirigé par Jürg H. Schnetzer évalue à plus de 50.000 le nombre total d’envois illégaux. La plupart sont des médicaments nécessitant une ordonnance médicale. Parmi les produits saisis, ceux stimulant l’érection arrivent en tête avec 31%, devant les préparations amincissantes, qui passent de 14 à 26%. Cette dernière hausse est qualifiée de «préoccupante» par Swissmedic. Parce qu’elle découle de la demande accrue du LiDa Daidaihua, qui contient, sans la déclarer, de la sibutramine. Or les médicaments composés de cette substance active ont été retirés du commerce il y a peu en Suisse et dans l’Union européenne, à cause de risques de complication cardio-circulatoire. Les autres effets secondaires les plus fréquents sont des maux de tête, des palpitations, de l’hypertension, de la constipation et des insomnies.

Par ailleurs, près de la moitié des envois (45%) provient d’Inde. Derrière, les principaux pays de provenance sont l’Europe de l’Ouest (Allemagne, Royaume-Uni, Grèce (35%), l’Asie hors Inde (Thaïlande, Chine, Pakistan/6%), les Etats insulaires tropicaux (Vanuatu, Seychelles/3%) et l’Europe de l’Est (3%).

source agefi juil10

1 réponse »

Laisser un commentaire