Agences de Notation

L’agence de notation Moody’s a abaissé mercredi la note souveraine du Portugal de quatre crans

L’agence de notation Moody’s a abaissé mercredi la note souveraine du Portugal de quatre crans, la plaçant en catégorie spéculative (« junk »). 

 Voici un résumé de l’exposition des secteurs bancaires européens à la dette portugaise,établi en fonction des données de la Banque des règlements internationaux, elles-mêmes basées sur les avoirs à fin décembre.

 Les montants ont exprimés en dollars US.

                        TOTAL DES AVOIRS*       DONT DETTE SOUVERAINE

 ENSEMBLE DES PAYS             202,4 mds                  34,6 mds

 BANQUES EUROPÉENNES           194,6 mds                  32,4 mds

 BANQUES ESPAGNOLES             84,6 mds                   8,5 mds

 BANQUES FRANÇAISES             26,9 mds                   8,2 mds

 BANQUES ALLEMANDES             36,4 mds                   7,8 mds

 BANQUES BRITANNIQUES           24,3 mds                   2,1 mds

 BANQUES AMÉRICAINES             5,3 mds                   1,1 mds

 * L’exposition totale inclut la dette souveraine, les prêts interbancaires et le crédit aux entreprises et aux particuliers.

Le violent impact de la sanction controversée

Les taux des obligations à 10 ans du Portugal sont passés pour la première fois au-dessus des 12% hier après-midi, signe d’une défiance accrue des investisseurs envers ces titres après l’abaissement de la note du pays par l’agence de notation Moody’s

 Les CDS sur le Portugal ont bondi hier à 915 points de base Le marché estime maintenant à 52% la probabilité de défaut à un horizon de cinq ans.

Les taux des obligations à 10 ans du Portugal sont passés pour la première fois au-dessus des 12% hier après-midi, signe d’une défiance accrue des investisseurs envers ces titres après l’abaissement de la note du pays par l’agence de notation Moody’s.

A 18h00 (16h00 GMT), les taux s’établissaient à 12,733%, contre 10,755% mardi à la clôture. Les taux à 2 ans battaient également des records, atteignant 15,886%, contre 12,335% la veille.

 undefined
 
PLUS DE PORTUGAL EN SUIVANT :
 
 Les rendements obligataires portugais, déjà à de très hauts niveaux, sont montés en flèche au lendemain de la décision de Moody’s de reléguer de «Baa1» à «Ba2» la note de long terme du Portugal, qui se trouve désormais dans la catégorie «spéculative», c’est-à-dire des investissements risqués.
 
Les CDS (assurance contre le risque de défaut) sur le Portugal ont eux bondi à 915 point de base (2164 pour la Grèce), selon le spécialiste des données du marché de gré à gré CMA, filiale de la Bourse de Chicago, le CME.

Pour assurer 10 millions de dollars de dette portugaise d’Etat sur 5 ans il faudra verser 915.000 dollars par an sur la période. Selon CMA, cela signifie que le marché estime à 52% la probabilité de défaut à un horizon de 5 ans. .

Les obligations portugaises souffraient alors même que le pays a réussi à lever hier matin 848 millions d’euros de dette à trois mois, avec un taux en légère hausse, mais avec une demande deux fois supérieure à l’offre.

Les autres taux des pays périphériques ont souffert, comme ceux de la Grèce à 16,399% (contre 16,186%), l’Italie à 5,115% (contre 4,993%) et l’Espagne à 5,594% (contre 5,474%), pays où le fonds d’aide public aux banques espagnoles Frob a émis mardi pour 1,75 milliard d’euros d’obligations à cinq ans, moins que son objectif prévu. En revanche, l’Allemagne et la France ont résisté, le Bund atteignant 2,932% (contre 3,007%) et l’OAT 3,485% (contre 3,476%).

1 réponse »

  1. Vous avez noté que le spread entre le bund à 10 ans et l’OAT 10 ans a pété le seuil symbolique des 0,5% ?

    Sans parler du taux à 10 ans italien qui explose des records…

    Ça sent le sapin…

Laisser un commentaire