Commentaire de Marché

François Lenglet/France Culture : Qui va payer la crise ?

François Lenglet/France Culture :  Qui va payer la crise ?

3 réponses »

  1. je croyais connaitre le libéralisme français pour avoir lu Bastiat ( enfin une partie du libéralisme)
    .Après avoir écouté monsieur Lenglet soit je n’ai rien compris à son intervention soit à Bastiat
    Dire que la situation actuelle découle du libéralisme quand la France n’a jamais vécu sous le libéralisme depuis 1945 (enfin dans le sens de moins d’Etat) est proprement stupéfiant
    nous avons eu que des serviteurs de l ‘Etat donc des fonctionnaires de l’ENA ou des idéologues de l’Etat aux manettes ,L’ardente obligation du plan, l’aménagement autoritaire du pays,la redistribution forcenée, et maintenant une fois l’ardoise avancée c’est la faute
    de ceux qui ont subi.Pire ceux qui ont prévu longtemps à l’avance que l’Etat interventionniste ruinerait le pays devront payer l’addition . Pouvoir continuer le monde de bisounours ou l’Etat sait fabriquer de la croissance.. ça fait plus de soixante ans qu’on nous vend cette marchandise/;elle devrait être frelatée..
    monsieur Lenglet nous cite l’Islande ;il devrait s’intéresser à la nelle zélande ….. pays ou la réforme libérale décrétée par des socialistes a sauvé le pays … peut on oui ou non faire ce qu’a fait ce pays?? peut on baisser les impôts des sociétés pour attirer des investisseurs étrangers et garder les nôtres? peut on garder notre millefeuille administratif ?peut on favoriser fiscalement la détention des oeuvres d’art au détriment de ceux qui travaillent,peut on entretenir la CULTURE ? faut il des intermittents du spectacle? faut il des ouvriers du livre ?faut il des avantages tarifaires non intégrés dans les revenus

    J'aime

  2. Passage avec « La pulsion libérale emporte tout…», les baby-boomers libéraux, etc

    Moui, c’est cela… Le poids de l’état, des règlementations n’a fait que diminuer depuis 40 ans, les banques centrales n’interviennent pas pour planifier l’économie en nous imposant leurs choix de consommer et de s’endetter à nos frais…
    Selon F Lenglet, la grande expérimentation kleptocrate serait donc le libéralisme à son paroxysme…

    PS : je devrais p-e arrêter le sarcastaball.^^

    J'aime

  3. Le marché est responsable ? Bon !

    ET L’ÉTAT NON ?

    Enfin, « quand qu’on pense » (sic) qu’aux dernières érections du chef de laid tas,
    nous avions le choix entre :

    UN PÉTEUR D’BROUE

    ET UN BROUTEUR D’PET !

    Faut quand même reconnaître qu’il y a eu des choix plus plaisants à faire dans l’histoire … MÊME RÉCENTE !

    Quand à cézigue pâteux, ses tableaux et autres artefacts,
    y m’fatigue, OH MAIS SI IL SAVAIT COMME QU’IL M’FATIGUE !

    ARGHHHHHHHHHHHHH !!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s