Behaviorisme et Finance Comportementale

Parfois, les analystes boursiers devraient dire haut et fort : « Nous n’en savons pas plus que vous »

Parfois, les analystes boursiers devraient dire haut et fort : «Nous n’en savons pas plus que vous, mais nous travaillons avec ce que nous avons».

Et ce qu’ils ont, c’est de l’optimisme… parfois bien mal placé. Deux chercheurs ont passé au peigne fin 646 000 prévisions mensuelles de bénéfices d’entreprises, effectuées entre 1983 et la fin de 2006 par des analystes boursiers américains. De façon générale, ces analystes sont trop optimistes, et quand ils sont pessimistes, ils ne le sont pas assez. La marge d’erreur est la plus élevée lorsque les prédictions portent sur l’évaluation des petites sociétés qui ne versent pas de dividendes. Dans ce cas, les analystes recourent alors au «sentiment général», ce qui veut dire qu’ils vont alors, ni plus ni moins, que dans le sens du vent…..

http://www.finance-investissement.com/nouvelles/recherche/des-pr-visions-avec-un-grain-de-sel/a/45882

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s