Hoenig (FDIC) : Deutsche Bank, Société Générale et Crédit Agricole sont en danger

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Deutsche Bank« Quatre-vingt ans après que le président Franklin Delano Roosevelt a libéré les Etats-Unis du contrôle de Wall Street, grâce à la loi Glass-Steagall qui a séparé les banques d’ »investissement » des banques commerciales et de dépôt, Thomas Hoenig, le vice-président de l’Agence fédérale de garantie des dépôts FDIC, a vertement critiqué les défenseurs des « banques universelles » en Allemagne dans une entrevue publiée le 13 juin par l’agence de presse Reuters.

Qualifié d’ »ennemi de Wall Street » par le quotidien de la finance allemande Handelsblatt, Hoenig a dénoncé le géant bancaire Deutsche Bank pour son gigantesque portefeuille de produits financiers dérivés dont l’impact sur l’ensemble de son bilan n’est pas correctement évalué, selon lui, en cas de crise, et ce en dépit d’un effort de recapitalisation récent visant à satisfaire les règles de Bâle III. « C’est horrible, je veux dire qu’ils sont horriblement sous-capitalisés », a-t-il déclaré à Reuters, avant de préciser: « Ils n’ont…

Voir l’article original 365 mots de plus

Catégories :Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s