BFM

Philippe Béchade(Agora)/BFM- Bilan Semaine : Les émergents au coeur des préoccupations – 30/08/2013

Philippe Béchade(Agora)/BFM- Bilan Semaine : Les émergents au coeur des préoccupations – 30/08/2013

Le 30 août, Philippe Béchade, analyste pour Cerclefinance.com et Stéphane Ceaux-Dutheil, analyste trader chez Technibourse, se sont penchés sur la santé des marchés émergents, dans Intégrale Bourse, avec Sébastien Couasnon, sur BFM Business.

1 réponse »

  1. Il y a une chose qui me chagrine dans l’analyse monnaitaire. La parité monnaitaire n’est plus adossé a une quelconque reserve de change mais par la quantité des échanges a un momment donné. Si les US recupérait les dollars il n’y aurait pas d’impact sur la parité. Pour qu’il y ait un impact sur la parité il faudrait que les US revendent leurs avoirs en monnaie local (roupie, euro et autre) pour les transformer en dollar. Et que cette dommande de dollar soit supérieur au disponibilité du pays visé, l’obligeant a acheter du dollar pour effectué ces transactions de change. Mais une fois les transactions effectué la demande de dollar se termine elle aussi et sa hausse se termine, sont appréciation.

    Les US ne vont surement pas bruler tous ces dollars rapartrié ou échangé. Mais une chose etst sur c’est que cela permet au US de liquidé une partie de leurs impression en créant une demande de changes, convertion des avoir en monnaie local en dollar.

    Si maintenant les US rapatrie vraiment leurs dollar aux état unis, il y a deux interprétation possible : 1) ils ont besoins d’argent frais 2) La stratégie n’est qu’une stratégie visant a imposer au pays locaux de devoir achaté du dollar et le faire monter et d’écouler leurs printing.

    Le fait même que la parité d’une monnaie ne soit pas proportionel a la quantité de monaie existant mais uniquement a la quantité de demande. Ne garanti pas que le dollar puisse continué a voir sa parité monter puisque qu’une fois que toutes les transactions de changes auront été effectuées, la demande reviendra a se qu’elle était avant.

    Donc l’appréciation du dollar ne semble pas être du a la force de la monnaie ni a l’amélioration de l’économie américaine mais uniquement du a une hausse temporaire de sa demande. Se que peuvent ensuite fzaire les US est rachater ses monaies local moins cher qu’il les ont vendu pour les faires monter et empocher la différence. Mais cela implique alors une baisse du dollar.

    Donc cette manoeuvre semble beaucoup plus spéculative qu’autre chose. D’ailleurs si les états locaux prennaient la décisions de réduire leurs réservezs de changes pour convrirent les transactions de changes, le dollar et leurs monnaie ne subiraient pas de telle fluctuations.

    PS : il y a un petit bug dans votre fenétre de commentaire. Lorsque le commentaire est trop long, la saisie devient impossible. C’est a dire que l’ont ne voie plus se que l’on écrit. Les scrolling dans la fenétre de saisie ne permet pas d’aller a la fin du texte. Pour poster un texte long il faut passer par le bloc notes pour ensuite copier le texte dans la fenétre de commentaires. C’est peut être du a mon Iexpolrer 8.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s