Cela se passe près de chez vous

Cela se passe près de chez vous du Dimanche 8 septembre 2013: Douce France/De qui se moquent-ils ?

Cela se passe près de chez vous du Dimanche 8 septembre 2013: Douce France/De qui se moquent-ils ?

La baisse du niveau de vie en France s’accélère. Elle accélère par la hausse des multiples prélèvements fiscaux et sociaux, par la dérive considérable, cachée des prix des biens de consommation courante, elle accélère par la disparition du rendement de toute épargne. Par le fait que beaucoup de choses auparavant gratuites deviennent payantes.

Les prix sur les marchés populaires, ceux des familles ont fait un bond de 20% sur la plupart des choses courantes : Fruits et légumes, poisson, viande. La pomme de terre la moins chère est à 1,5 euro le kilo, le prix moyen pour des variétés spéciales ressort à 2,35 euros. Convertissez en francs d’avant la BCE pour vous faire une idée. Le poisson de base va de 18 euros à 22, la viande rien de correct en dessous de 22 à 26 euros. Et tout, absolument tout est à l’avenant. Pas de possibilité de refuge, même dans les consommations les plus banales! Les carburants sont à un sommet, merci monsieur « Fabius le va-t’en guerre ».

Est ce qu’il y a une union monétaire? En Espagne, les mêmes produits étaient 40% moins chers, il y a quelques jours! Dans les supermarchés les écarts pour des produits de même marque que ceux que l’on trouve en France vont de 50% à 100%, si vous ajoutez le fait que tout le monde, comme au Portugal travaille au noir et touche le chômage, on comprend que là-bas, soi-disant en crise, on ait plus le sourire qu’en France.

Sur le marché nous avons interrogé les gens, leur demandant trouvez-vous que la hausse des prix accélère ou ralentit? Pas une personne n’a trouvé que la hausse ralentissait, pas une seule, tandis que près de 9 personnes sur 10 ont trouvé que l’accélération de rentrée était forte.

Les mensonges officiels, ils ne s’en rendent même pas compte eux qui ne sortent jamais, ne servent à rien, vous avez beau affirmer que l’inflation est maitrisée, les ponctions de hausse des prix sont là et ce qui est dépensé en hausse des prix n’est plus disponible pour acheter autre chose. Le vrai problème est là, la manipulation ne sert à rien car dans la réalité, ce qui compte pour faire tourner la machine économique et réduire le chômage c’est le vrai pouvoir d’achat, pas les indices. On ne paie pas avec des indices!

Les malhonnêtes comme Draghi affirment que les anticipations inflationnistes sont maitrisées ! Ah bon! Lesquelles? Celles des ultra-riches qui ne connaissent le prix de rien, surtout pas celui de la botte de radis à 2 euros, ou celles de ceux qui consomment et paient avec leurs sous? Celles des banquiers qui jouent sur les marchés financiers et font des écarts entre les véhicules indexés qui protègent de l’inflation et les véhicules non indexés? La fameuse inflation implicite qui n’est rien d’autre que le résultat de la propagande et de l’intoxication des banquiers et gouvernements. Pour eux, il n’y a pas d’inflation, tant que les salaires réels baissent, c’est à dire tant que l’on peut faire baisser le niveau de vie.

Le peuple, surtout les familles ne cessent de descendre dans la gamme et la qualité des produits achetés. Il y a les produits pour les planqués de l’arrière et les produits, de second choix, chinois, industrialisés, au contenu douteux, pour ceux qui vont au front du combat économique. 

Honte aux syndicats et partis de gauche qui, pour faire croire qu’ils servent à quelque chose avalisent une telle baisse du pouvoir d’achat. Honte à l’INSEE et son repaire de planqués, honte au Conseil Economique et Social! 

Seul le réel compte en termes économiques. Quand il n’y a pas de pouvoir d’achat et pas de possibilité de s’endetter, alors la machine ne tourne pas, pas besoin d’être Moscovici pour le savoir, inutile d’essayer de tromper les gens, le marché et  sa dérive des prix sont là et ce sont eux qui disent la vérité de la situation.

7 réponses »

  1. Notons que quand, sous N. Sarkozy, l’immobilier a grimpé de 20% en 18 mois cela a fait une sacrée perte de pouvoir d’achat (surtout pour les jeunes). Mais on n’a rien dit et on s’est même arrangé pour que les français s’en réjouissent (augmentation du patrimoine des Français !!! )
    C’est pourtant franco-français, ce n’est pas de l’inflation importée (ce n’est pas de l’inflation d’ailleurs, parait-il). En outre il a fallu s’endetter pour faire monter les prix de l’immobilier, et je pense que l’on paye encore les cadeaux fiscaux faits à ce titre, à cette époque.
    Et cette hausse de l’immobilier (unique en Europe) est certainement un des facteurs de la hausse des prix actuelle.

    • @xemo

      Ce que vous dites est vrai mais n’a pas de rapport avec mon billet.
      J’apprécie que vous souligniez que l’on marche sur la tête lorsque l’on se réjouit de l’inflation du prix des assets: La critique de la hausse des assets est un des côtés de mon cadre/carré analytique.
      Je soutiens que la volonté de faire monter le prix des assets est déflationniste, et je le démontre et l’explicite très souvent , encore trés récemment.

      Au passage je précise que la hausse de l’immobilier n’est pas franco française pas plus que ne l’est le fait de s’en réjouir. Le monde global soufre d’une hausse excessive des prix de l’immobilier, tous n’en meurent pas, mais tous sont touchés.

      Monétiser l’immobilier pour créer un faux effet de richesse, c’est monétiser la hausse future des loyers.

  2. Et oui. Et n’oublions pas que comme on l’a dit, vécu et reconnu en d’autres temps :

    LE SERF EST CORVÉABLE À MERCI !

    De fait, le qualificatif à changé …. pas la chose.

    Étonnant non ?

  3. Très bonne analyse de la situation, c’est exactement ce qui se passe. J »ai bien peur que cela nous mène tout droit à une guerre civile

  4. Bonjour,

    je visite ton blog régulièrement

    Ton blog est en bonne place parmi mes favoris

    J’y viens régulièrement,pour y comprendre ta sensibilité sur les événements que tu traites,
    et qui sont toujours intéressants.

    L’air du temps….Nous sentons tous que les lecteurs sont de plus en plus passionnés par une info solide qui vient

    de la toile
    je trouve ton travail extraordinaire cependant en vu les circonstances alarmantes qui se profilent économiquement je trouverai très sympa que tu organises une rencontre et/ou repas via votre blog car c’est vraiment quelque chose qui manque et qui pourrait être très enrichissant au vu des circonstances que tu connais bien

    De plus les internautes ont de plus en plus envie de se serrer la main en sortant de derrière leur clavier ( car ils se sentent seul ), cela c’est largement ressenti sur différents blogs qui ont fait cette démarche de rassemblement convivial.

    Leurs blog est plus solide et fraternel qu’avant

    En espérant avoir pu aidé dans l’avancement de ton superbe travail quotidien….Respect

    Grand Merci l’attention que tu auras porté à ma proposition.

    Un internaute passionné d’actualité, Robert.

  5. Le lien entre l’analyse théorique, globale et la vie quotidienne est très important car c’est au niveau de la vie quotidienne qu’il est possible de mobiliser et faire prendre conscience.

    Avec la vie quotidienne on touche du doigt, sans contredit, les abus et tromperies.
    Au niveau des idées, tout parait toujours discutable, bien peu sont en effet capables de distinguer une opinion d’une vérité.

    Quand on dit le paquet de café Carte Noire chez Carrefour est à 5,85 euros, et que Carrefour prétend être le meilleur marché l’on touche du doigt la hausse des prix! La vraie, celle qui concerne les produits indispensables.

    Si, dans les relevés, vous ne prenez que les cochonneries de Lidl ou Aldi, les pizzas préparées au Bengladesh, les steaks hachés constitués de déchets, les merguez de sous-produits, bien entendu, les prix sont maitrisés. Hélas, ni la qualité, même minimum, ni l’hygiène ne le sont.

    Le combat des idées doit être doublé, complété par le combat au niveau de ce que l’on voit.

Laisser un commentaire